Patrimoine - Page 6

  • La Maison du Terroir vous accueille notamment ce dimanche

    Dimanche 17 mai
    Histoire locale, photos, documents, vie locale ainsi que l'histoire de son viaduc. Ouverture Capture d’écran 2015-05-14 à 18.59.12.pngtous les 1ers et 3èmes dimanches du mois.
     
    Visite de groupe sur réservation. Visite guidée pour les individuels tous les 1ers et 3èmes dimanches du mois de mai à novembre de 10 à 12 h et de 14 à 17 h
     
    Info : rue du Village, 87 - gratuit - 087 78 41 35

  • La mousse qui sauverait le musée du wagon

    MUSÉE DU WAGON À HOMBOURG 

    La mousse miracle s’écrase pour les wagons et a le même niveau pour les piétons

    Capture d’écran 2015-03-30 à 09.06.55.png

    Une solution en vue pour la mixité du passage dans le tunnel de la Laschet à Plombières ? Il devrait être possible de mettre au point une mousse qui s’écraserait pour laisser le passage aux wagons destinés au musée du matériel ferré en gare de Hombourg, tout en conservant un niveau égal quand un cycliste ou un piéton, bien plus légers, s’aventureraient dans le tunnel. Jean-Marie Cormann, l’animateur de l’ASBL Chemin de Fer des Trois Frontières (CF3F) veut y croire.

    Peut-être une solution pour une coexistence d’un matériel roulant non immobilisé et les usa- gers de la Ligne 38 au niveau du tunnel de la Laschet, long de 145 mètres. De quoi rendre une lueur d’espoir à ceux qui se battent pour lancer un musée vivant du matériel ferroviaire en gare de Hombourg (Plombières).

    En effet, Thierry Wimmer, le maïeur, qui avait fait démonter des dizaines de mètres de rails menant à la gare, la rendant in- accessible, a rencontré le responsable de CF3F pour voir en gare de Montzen, ce qu’était le patrimoine de l’asbl.

    Outre cette prise de contact, qui pourrait augurer d’une normalisation des rapports avec la commune, Jean-Marie Cormann met en avant une innovation technique qui pourrait per- mettre de fréquenter alternativement le goulot qu’est le tunnel de la Laschet. En fait, un ingénieur d’Aix-la-Chapelle planche sur une espèce de mousse qui aurait la faculté de s’écraser pour le boudin des roues au passage à pas d’homme d’un mastodonte du genre locomotive ou wagon. Une mousse qui resterait par ailleurs au même niveau que le sol si un cycliste ou un piéton passait dessus. Ce qui permettrait de satisfaire tout le monde. Y compris notre économie régionale, car, espère Jean-Marie Cormann, cette mousse d’un nouveau genre pourrait être produite à Eupen.

    Lire la suite

  • 200 m de rails enlevés : l’ASBL qui restaure les wagons veut faire casquer la commune

    Bataille du rail à Hombourg

    image.jpg

    Ça rue dans les brancards autour de la gare de Hombourg. En cause : les deux tronçons de rails (pour un total d’environ 200 mètres) qui ont été enlevés en octobre dernier, au grand dam des fans d’ancien matériel ferroviaire qui s’escriment à restaurer l’ancienne collection de Walter Ley. Ces deux interruptions empêchent l’éventuel passage de wagons de collection stockés en gare de Hombourg vers le reste du réseau et hypothèquent un projet touristique ferré au départ de cette petite station. Une gare par laquelle le SPW et la commune veulent voir transiter le RaVEL de la Ligne 38, interrompu juste avant ce tronçon.

    Les membres de l’ASBL Chemin de Fer des Trois Frontières (CF3F) n’en démordent pas : la commune de Plombières, le SPW, la SNCB et Infrabel ont fait le coup de force en démontant ces deux tronçons de ligne qui avait été désaffectée par un arrêté royal de 1989. Et pour Jean-Marie Cormann, le président de CF3F, « le bourgmestre va être obligé de remettre les rails », car ils auraient, selon lui, été volés.

    Pour faire valoir ses droits, l’ASBL a mandaté l’avocat liégeois Dominique Drion. Celui-ci a écrit une lettre aux responsables d’Infrabel et de la SNCB ainsi qu’au maïeur.

    La suite de l'article ainsi que la réponse de Thierry Wimmer sont à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 22 janvier 2015

  • Le maïeur a retiré les rails « illégaux »

    Capture d’écran 2014-10-16 à 09.40.38.png

     

    LE PROJET DE MUSÉE DU CHEMIN DE FER COMPROMIS

    Le projet  de prolonger le RaVEL ne fait pas les affaires de l’ASBL qui veut restaurer la collection d’anciens wagons stationnés en gare de Hombourg. Car pour réaliser le raccord avec la ligne 38, la commune et la SNCB ont fait déferrer l’assiette de chemin de fer, sur une longueur de deux fois cent mètres environ, déplore Jean-Marie Cormann, le président de l’ASBL Chemin de fer des Trois frontières. 

    C'est un article à lire dans "La Meuse Verviers" du 16 octobre 2016.

  • Balade Euregio à Plombières

    Dimanche 12 octobre

    Capture d’écran 2014-10-10 à 10.52.41.pngPlombières : ce village de 1400âmes est blotti dans un écrin de verdure le long de la Gueule, une rivière jolie et capricieuse …

    Il est réputé pour son site minier désaffecté et classé en réserve naturelle où l’on découvre encore les résidus de l’exploitation du zinc et de la calamine ainsi qu’une flore rare  comme la pensée (qui porte bien son nom) calaminaire.

    La balade quittera la curieuse église romano-byzantine  construite en 1935 pour se faufiler le long de la Gueule parmi les vestiges de l’extraction minière du zinc et de la calamine qui se termina vers 1922.

    Ces friches industrielles sont maintenant classées pour leurs particularités écologiques car il s’agit d’un milieu unique en Europe !

    Une très belle balade gentiment commentée en vallée de la Gueule, à la fois très intéressante et très paysagère !

     

      Balade commentée par Philippe Dubois à la découverte de la vallée de la Gueule.

     

    Infos : rendez-vous à 13h30 à l'église N-D de l’Assomption à Plombières - environ 3h - 3€, gratuit pour les enfants - pas de réservation nécessaire - 087 22 74 99 ou 0497 02 19 44

  • Une expo, un parcours aventure, des visites guidées et 6 conférences

     

    img830 (2).jpg

    Voici le programme des activités de Plomb’hier, ce week-end... Une expo sera proposée samedi et dimanche, de 9h30 à 17h30, à la Maison communale. On y verra photos et documents d’archives, des minerais... À la maison du site minier, visites guidées en français, néerlandais, allemand et patois, samedi à 9h30, 11h, 13h30 et 15h, ainsi que dimanche, à 13h30 et 15h. Enfin, six conférences sont proposées à la salle AMTF, rue du Chemin de Fer.

    Samedi,

    Dimanche :

    Ces activités sont gratuites. Il y aura aussi un parcours relais aventure, par équipes de trois, dès 12 ans, dimanche, de 10 à 12h30, sur le site MTTM (rue du Casino, direction Belle-Vue).
  • Un reportage de la BRF à la gare de Hombourg

    L'a.s.b.l. CF3F veut relier deux réseaux du RAVEL et sauver la gare de Hombourg de la disparition. Elle a présenté ses projets au cours du week-end du patrimoine et annonce déjà une nouvelle exposition pour 2015 concernant la construction de la ligne 24 de Tongres à Aix-la-Chapelle sur 60 panneaux avec des photos jamais vues.

    Lire la suite

  • Journées du Patrimoine à la gare de Hombourg les 13 et 14 septembre

    20140727_485.JPG

    Grands projets pour les journées patrimoine du 13 et 14 septembre à la gare de Hombourg !!!

    Le CF3F présentera :

    1) L'exposition sur la Vennbahn dans une voiture étude de ligne SNCB type K1 (le but de l'a.s.b.l. CF3F étant de rouler jusque Raeren et de remettre la gare et son terrain en valeur pour la commune de Raeren )

    2) Une petite expo sur les cheminots pendant la guerre de 14-18, ainsi que sur la gareCapture d’écran 2014-08-14 à 08.25.27.png de Hombourg à cette époque ainsi que la vente du livre de Louis Maraite, membre de l'a.s.b.l.

     

    3) Quelques vitrines avec des objets de personnes ayant travaillé au chemin de fer de l'époque.

    4) Présentation de du matériel film SNCB original (étude de ligne , écolage machine,etc...) avec projection de film en boucle.
    Ces films ont été sauvés de la destruction Olivier Deladrière, autre membre de l'a.s.b.l..

    5) Le samedi 13 et le dimanche 14 à 14 heures, présentation de l'ensemble du projet de chemin de fer touristique entre Hombourg et Montzen, atelier et plaque tournante avec sortie sur réseau Infra . Le tout se fera au départ de Hombourg gare, jusqu'à la gare de Montzen atelier à pied (3,5 km le long des voies désaffectées, durée 2 heures). Les explications seront données tout au long du trajet, les différents projets en détails seront expliqués. La balade sera guidée par le président du CF3F Hombourg Jean-Marie Cormann. Le retour sera organisé par mini bus.Il est préférable de se munir de bon souliers, en effet se balader dans le balast n'est pas toujours facile!!

    6) Sauf retard au niveau assurance,  des aller - retour Hombourg gare - Hindel entrée de gare de Montzen seront proposés soit en locomotive Deutz ou en draisine VW. Différents trains de marchandise parcourront la ligne attelés à la machine Deutz qui sera parfaitement rénovée pour l'occasion et la firme Neumann de Eschweiler (ex propriétaire de la loco) y apposera une plaque commémorative en bronze!!!

    7) Pour les enfants, un château gonflable et des jeux seront prévus.
    L'Asbl proposera un grill, des boisons et de la musique différente (le samedi 13 plutôt musique jeune et le dimanche 13 plutôt pour personnes de plus de 30 ans). Il est bien entendu que les familles sont les bien venues, le but est de rendre la journée agréable au parents et au enfants !!!

    20140727_490.JPG

  • Inaugurations à Lontzen

    20140730_691.JPG

    Le gouverneur de la province de Liège, Michel Forêt, entouré par Roger Franssen, échevin de Lontzen, Karl-Heinz Lamberts, président du parlement germanophone, André Gilles, député-président du collège provincial de Liège, Albert Stassen, commissaire d'arrondissement et président du Royal S.I. des 3 Frontières.

    La restauration de wagons installés à l'ancienne gare de Herbesthal et l'exposition "14-18 au Pays des 4 Frontières" visent à commémorer les faits qui ont marqué cette région qui, de par sa situation géographique spécifique, a joué un rôle important dès les premières heures de la guerre. Ce projet est porté par plusieurs communes (Lontzen, Plombières, La Calamine et Welkenraedt) et asbl (Royal Syndicat d’Initiative des Trois Frontières, syndicats d’initiatives locaux, musées, agence de développement local), de même par des établissements de formation (Grenz Geschichte DG, Centre Culturel de Welkenraedt).

    L'exposition à la Maison Blanche montre «Les hommes au Pays des 4 frontières et la grande Guerre – vies et souffrances d’une population à la frontière» et des œuvres des artistes Alfred Holler et Theodor Brün du 31 juillet au 11 novembre.

    L’exposition illustre la situation des habitants qui vivaient dans le Pays des 4 Fron- tières avant et pendant la première guerre mondiale. Les frontières d’état étaient pour ainsi dire inexistantes dans la tête des gens avant 1914. La première guerre mondiale marque une importante césure dans cette région frontalière. 

    Ce vernissage a eu lieu le 30 juillet (album photo).

  • Le patriotisme à Montzen pendant la guerre 1914-1918

    François Hick, le bibliothécaire du Groupement Généalogique de Henri-Chapelle et Environs, a tiré cette conclusion sur base de ses recherches généalogiques.

    Les Montzenois ont manifesté leur patriotisme pendant les quatre années d’occupation prussienne en donnant à leurs enfants nés dans la commune au cours des années 1915-1918,les prénoms de leurs souverains, c’est-à-dire : ALBERT et ELISABETH

    Albert_Elisabeth.jpg

    A Montzen, 78 % des garçons étaient baptisés"Albert" et 38 % des filles étaient baptisées "Elisabeth".

     

    C’était une manifestation passive de la plupart des Montzenois pour montrer à leurs envahisseurs qu’ils les désapprouvaient.

    Cet élan de patriotisme s’est aussi manifesté de la même manière dans la plupart des autres communes du nord-est de la province de Liège, où on parlait encore la langue de Goethe et le bas francique carolingien, appelé communément « Platdüsch ».