Pays de Herve - Page 4

  • Halte aux braquages!

     

    La zone de police du Pays de Herve lutte activement contre les vols à mains armées, davantage encore en cette période de fin d'année. Des patrouilles veillent au grain, alors que les commerçants peuvent bénéficier d'une formation gratuite pour faire face à des braqueurs le cas échéant. Une formation dispensée à l'adresse du personnel par la cellule prévention de la zone de police. 

    La saison est propice aux vols à mains armées, à l'approche des fêtes de fin d'année. Les journées raccourcissent, et c'est souvent le moment privilégié pour les braqueurs pour commettre leurs méfaits. Conséquence, les patrouilles s'intensifient aux alentours des grandes surfaces dans la zone de police du Pays de Herve. "Aujourd'hui, nous avons trois équipes qui tournent avec la mission prioritaire de cibler les grandes surfaces" explique Frédéric Simon, Inspecteur principal."(...) Cependant, on ne va pas se limiter uniquement aux grandes surfaces, nous allons également montrer une présence accrue des policiers sur le terrain, notamment en effectuant des contrôles statiques".

    Si le nombre de vols à mains armées est en constante diminution dans la zone, le risque zéro n'existe pas. Il faut, dans ce cas, pouvoir réagir au mieux quand un voleur, armé, braque un magasin. Ici, à l'Intermarché, le personnel est à présent formé pour faire face à une telle situation. "On suit la formation une fois par an" nous dit Gaëtan Otter, Responsable du magasin."Toutes les années, on fait une mise à niveau. Nous rappelons à tous les membres du personnel comment bien procéder à l'entrée de l'hiver, quand il fait noir le matin et en fin de journée. Nous espérons tous que cela ne nous arrive pas mais on ne sait jamais. Si malheureusement cela devait nous arriver, nous pourrions réagir de la bonne manière".

    La cellule prévention de la zone Pays de Herve a déjà donné plus d'une centaine de formations pratiques dans les grands magasins, mais aussi les plus petits, sur le territoire de la zone. Une formation gratuite qui peut se révéler utile en cas de mauvaises rencontres.

    (O.T. - M.L. pour TÉLÉVESDRE)

  • La Plate-forme de Soins Palliatifs de l’Est francophone a 20 ans

    Cela fait 20 ans que la Plate-forme de Soins Palliatifs de l’Est francophone contribue au développement qualitatif des soins palliatifs dans l’Est du Pays. En 20 années d’existence et d’actions, cette structure est devenue une association incontournable et reconnue. A la veille de la Journée mondiale des soins palliatifs, l'asbl est résolument tournée vers l'avenir.

    Les soins palliatifs constituent l'ensemble des soins apportés au patient atteint d'une maladie qui ne répond plus au traitement curatif. Une attention particulière est dès lors portée aux aspects physique, psychologique, social, moral et spirituel.

    1996-2016 : la Plate-forme de Soins Palliatifs de l’Est francophone a 20 ans ! Durant ces 20 ans, les soins palliatifs ont beaucoup évolué : débats éthiques et sociétaux, nouvelles lois, nouvelles thérapeutiques, réalités institutionnelles en mutation... Aujourd’hui encore, l’évolution se poursuit. Ainsi, le 7 juin dernier, la Commission Santé de la Chambre des Représentants a adopté une Proposition de loi modifiant la loi du 14/06/2002 relative aux soins palliatifs en vue d’élargir la définition des soins palliatifs.

    Seul organisme officiel en matière de soins palliatifs au domicile dans la partie est francophone de la Belgique, la Plate-forme de Soins Palliatifs compte aujourd'hui 5 infirmières, 5 psychologues, 30 volontaires et un médecin référent.

    Cap sur l'avenir

    Ce 20e anniversaire c'est l'occasion pour la plate-forme de se remettre en question mais aussi de se tourner vers l'avenir. Les enjeux ne manquent pas, en terme de communication notamment. La plate-forme des soins palliatifs de l'Est francophone entend être davantage connue des professionnels de soins de santé et du grand public. C'est dans cette optique que de nouveaux outils vont être mis en place : un blog en lien avec le site internet de la fédération des soins palliatifs et une présence accrue sur les réseaux sociaux.

    La plate-forme désire également susciter le débat et permettre les échanges visant à améliorer la compréhension de ce que sont les soins palliatifs et ce que font concrètement les professionnels autour du patient en soins palliatifs. Enfin, l'asbl s'apprête à donner le coup d'envoi d'une campagne d'appel aux dons. L'objectif : trouver de nouvelles sources de rentrées financières pour mener à bien de nouveaux projets mais aussi pour engager du personnel supplémentaire. La Plate-forme de soins palliatfis de l'Est francophone recrute.

    (M.L. - une information de TéléVesdre)

  • ACHAT GROUPÉ D'ARBRES FRUITIERS HAUTE-TIGE AU PAYS DE HERVE

    Cet automne, participez à l'achat groupé d'arbres fruitiers hautes-tiges au Pays de Herve !

    Désirez-vous planter quelques fruitiers ou recréer un verger d'anciennes variétés ?

    Dans le cadre de la ‘Semaine de l'Arbre 2016' (21-27 novembre 2016), Natagriwal Agra-Ost et Pays de Herve-Futur organisent un achat groupé d'anciennes variétés d'arbres fruitiers hautes-tiges sur l'ensemble du territoire du Pays de Herve

    Lire la suite

  • Convergences veut réunir les communes

    Convergence veut la création d’une Communauté Urbaine de Verviers et de deux bassins de vie: le pays de Herve Capture d’écran 2016-09-22 à 08.11.09.png(Olne, Thimister, Aubel, Plombières, Baelen, Soumagne et Welkenraedt avec Herve comme ville pôle) et les Ardennes (Malmedy, Stavelot, Trois-Ponts, Lierneux, Stoumont, Vielsalm avec Spa comme ville pôle).

    Créé il y a deux ans pour « rénover la façon de penser de la gauche », le groupe Convergence prône la création d’une Communauté Urbaine de Verviers (CUV) qui regrouperait Verviers, Dison, Pepinster, Theux, Limbourg et Jalhay. Pour apporter une solution à la fusion des communes, ratée il y a 40 ans.

    D'un article à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 22 septembre 2016

  • OFFRES D'EMPLOI

    Dans le cadre du programme LEADER 2014-2020, le Groupe d'Action Locale (GAL) Pays de Herve, avec Pays de Herve-Futur et la Maison du Tourisme du Pays de Herve, recrutent plusieurs « Chargé(e)s de Mission » pour mener à bien les projets de développement rural du Pays de Herve, avec la collaboration de l'ensemble des acteurs du territoire.

    Vous trouverez ci-dessous  les appels à candidatures pour les 6 projets  :

  • Davantage de policiers à vélo

    Les combis au garage

    Pour rendre les policiers plus accessibles, le chef de corps de la zone du Pays de Herve veut remiser les combis au garage autant que faire se peut. « C’est bien plus facile pour les gens d’accoster un policier à pied ou à vélo qu’en combi. Quand on peut aller faire une patrouille à vélo ou à pied il faut le faire, on se rend accessible. Ce que je souhaiterais c’est qu’ils patrouillent dans les centres urbains et dans les villages, à l’occasion de festivités sur le RAVeL s’il s’y passe quelque chose de particulier. Je ne veux pas non plus obliger le personnel. C’est quelque chose que je vais encourager », explique le chef de corps qui se rappelle une anecdote à ce sujet concernant le triste anniversaire de l’attentat déjoué du 15 janvier. « On avait prévu des policiers en plus dans les rues et les journalistes m’ont sonné en cours de journée pour savoir où ils étaient. Ils patrouillaient en voiture plutôt qu’à pied », la preuve que les hommes en bleu sont moins remarqués quand ils circulent en voiture.

    V.M. dans LA MEUSE VERVIERS du 6 juillet 2016

  • Projet d'éclairage de la ligne 38

    Nous vous l’annoncions le 13 avril : un accord a été trouvé pour tarmaquer une bande correspon- dant grosso modo à la moitié de la largeur de la ligne 38, entre Sonkeu, à la limite des communes de Herve et Soumagne, jusqu’à la gare de Hombourg. Le reste demeurerait en cendrée ou serait couvert de dolomie, par endroits, pour satisfaire cavaliers, jongleurs et vététistes.

    On peut donc s’attendre à une fréquentation accrue de cet axe touristique. D’où la question adressée à la majorité libérale par le conseiller cdH José Spits, qui, quand il était échevin des Travaux, en 2007, avait déjà sollicité des subsides pour un tarmaquage partiel, sans pour autant les décrocher : « Comptez-vous sécuriser les lieux en y installant de l’éclairage ? » Car si le tarmac sera financé par le SPW, l’éclairage, lui, est du ressort des autorités communales.

    Pour José Spits, l’idéal serait de jalonner le RaVEL de points d’éclairage du niveau d’Outre-Cour au fort de Battice. Bien sûr, ça risque de ne pas être bon marché, mais dans un premier temps, suggère-t- il, ne pourrait-on pas déjà profiter du placement par Elia d’une ligne à haute tension enterrée sous le RaVEL pour poser un gainage sur lequel on pourrait greffer les points lumineux quand le budget sera dégagé ?

    Réponse du maïeur, Pierre-Yves Jeholet : faire aboutir le tarmaquage partiel n’a pas été une sinécure, car il fallait que les quatre communes concernées (outre Herve, Thimister-Clermont, Aubel et Plombières) soient partantes et parce qu’un collectif, « Nous sommes la ligne 38 », avait mobilisé pour s’y opposer. Heureusement, souligne-t-il, un compromis a pu être trouvé.

    Le bourgmestre se dit aussi partisan d’un éclairage, plus sécurisant, sur la ligne. Mais, ajoute-t-il, il y a un problème au niveau du calendrier. Car Elia, qui avait annoncé pour la mi-2016 une demande de permis pour poser sa ligne, évoque plutôt la fin de l’année, désormais. Or, redoute l’échevin Gianni Fabris, si la Région Wallonne a donné son accord pour aménager en tarmaquant la ligne 38, on peut craindre qu’elle finisse par retirer le projet de ses budgets, si on en arrivait à postposer trop longtemps.
    Si Elia pouvait réaliser ses travaux sur la ligne en 2017, Pierre-Yves Jeholet pense que la ville serait en mesure d’entamer les travaux d’éclairage en 2018. Avec un gainage ou, mieux, déjà des points lumineux, selon les disponibilités budgétaires.

    Y.B. dans LA MEUSE VERVIERS du 20 avril 2016

  • Jeholet démissionne

    PAYS DE HERVE – À CAUSE DES RÈGLES ANTI-CUMUL

    Le député-maïeur doit renoncer à présider le GAL à cause du cumul

    Il n’aura pas été président du Groupement d’Action Local Pays de Herve longtemps, Pierre-Yves Jeholet, le député wallon-bourgmestre de Herve : une douzaine de jours... En effet, peu après son accession à la présidence, il est apparu que cette fonction était incompatible avec son mandat parlementaire wallon conjugué à son mayorat, selon une loi de 1999. Laquelle prévoit qu’un député wallon cumulant ces deux fonctions ne peut pas y ajouter une troisième, exécutive...

    À peine mis sur les rails à la suite de l’assemblée générale du 19 mars, le GAL Pays de Herve change de président : il n’est pas possible, selon la loi, qu’un parlementaire qui endosse aussi la fonction de bourgmestre ait en plus un mandat exécutif, même gratuit. Du coup, comme il tient à son écharpe mayorale et qu’il est chef de groupe MR au Parlement wallon, Pierre-Yves Jeholet a été forcé de faire l’impasse sur la présidence du tout nouveau Groupe d’action local, appelé à influer sur l’évolution, paysa- gère notamment, du Pays de Herve.

    PRÉSIDENT 12 JOURS !

    Dans sa lettre de démission, datée du 31 mars, soit douze jours seulement après son accession à la présidence, Pierre-Yves Jeholet explique que « cette décision n’est motivée que par un souhait de toujours respecter les règles et non par un dessaisissement du projet qui pourra, j’en suis sûr, être porté avec force par l’équipe actuelle, sous la présidence d’une autre personne ». Ce remplaçant c’est l’échevin libéral thimistérien Gaston Schreurs, désigné pour prendre le relais la semaine dernière. Comme il avait été désigné trésorier du GAL première mouture, il conviendra de lui trouver un successeur à ce poste. Comment voit-il sa mission à la tête de l’association qui réunit pour 51 % au moins des administrateurs issus du milieu associatif et pour 49 % maximum des politiques ? « Si l’on veut réussir, il faut qu’il y ait une harmonie entre partenaires privés et publics. Il faut qu’on œuvre ensemble pour que la ruralité continue à prévaloir au Pays de Herve, tant dans les domaines de l’agriculture et de l’environnement que pour le développement du tourisme. » Le GAL est prévu jusqu’en 2020.

    Il gérera un budget de 1.347.675 euros financé par l’Union Européenne, la Région Wallonne et les huit communes participantes (Olne, Herve, Limbourg, Aubel, Pepinster, Plombières, Thimister-Clermont et Welkenraedt). Gaston Schreurs ne manque pas d’atouts pour mener le GAL : il est vice-président de la Maison du tourisme du Pays de Herve et fils d’agriculteur et son échevinat (culture, tourisme, logement et relations Nord-Sud) l’a amené à être sensibilisé aux circuits courts. 

    YVES BASTIN dans LA MEUSE VERVIERS du 16 avril 2016

  • Radars annoncés pour la deuxième quinzaine du mois d'avril dans la zone de police du Pays de Herve

    Vendredi 15/04
    -Baelen: Boveroth, rue de l'Invasion
    -Limbourg: Hèvremont, avenue Victor David

    Dimanche 17/04
    -Baelen: Hestreux, route Jean XXIII
    -Welkenraedt: rue Mitoyenne
    -Thimister-Clermont: route d'Aubel

    Lundi 18/04
    -Plombières: Gulpen, rue de la Gare
    -Welkenraedt: route Charlemagne
    -Thimister-Clermont: chaussée Charlemagne

    Mardi 19/04
    -Herve: Maison du Bois,rue Biomont
    -Olne: rue Bouteille, Moirivay

    Mercredi 20/04
    -Thimister-Clermont: rue de la Station, rue Fastre
    -Aubel: rue de Battice
    -Plombières: rue d'Aubel

    Jeudi 21/04
    -Welkenraedt: rue du Château de Ruyff
    -Limbourg: Au Pairon, avenue Reine Astrid
    -Baelen: route de Dolhain

    Vendredi 22/04
    -Limbourg: rue de la Gileppe
    -Baelen: route Jean XXIII
    -Plombières: rue de Moresnet, rue de Birken

    Samedi 23/04
    -Baelen: Hestreux, route Jean XXIII
    -Welkenraedt: rue Mitoyenne
    -Thimister-Clermont: chaussée Charlemagne

    Lundi 25/04
    -Herve: Thier Martin, rue de la Grotte, rue de Henri Chapelle, rue Houlteau

    Mardi 26/04
    -Herve: rue Beauregard, rue de Maëstricht
    -Thimister-Clermont: route d'Aubel, chapelle des Anges

    Mercredi 27/04
    -Aubel: rue de Battice
    -Plombières: rue Gustave Demoulin, rue de l'Eglise, rue de Moresnet

    Jeudi 28/04
    -Herve: route de Bolland
    -Aubel: rue de Battice
    -Plombières: rue de la Calamine, rue de Birken

    Vendredi 29/04
    -Herve: rue Beauregard
    -Aubel: rue de la bel
    -Plombières: Völkerich, rue de Moresnet

  • Mise en place du nouveau Groupe d’Action Locale ‘Pays de Herve’

    Ce samedi 19 mars a été officiellement constitué le Groupe d’Action Locale (GAL) ‘Pays de Herve’ en présence des partenaires-fondateurs, c’est-à-dire les représentants des 8 communes - partenaires publics - et des 19 associations ou structures - partenaires privés.

    La stratégie de développement local du projet de GAL Pays de Herve avait été sélectionnée par le Gouvernement Wallon en date du 29 octobre 2015, comme 12 autres GAL wallons. Un budget total de 1.347.675 Euros lui a été alloué, pour la période 2014-2020.

    Conformément au programme européen LEADER, dans lequel le GAL s’inscrit et qui exige que 51% des membres soit issus de structures non-publiques, et aux statuts de l’ASBL, 17 administrateurs ont été élus : 8 issus des communes partenaires et 9 issus des organisations partenaires.

    Par ailleurs, le Bureau Exécutif de l’ASBL, à qui est confiée la gestion quotidienne de la structure, a également été désigné. 

    • Monsieur Pierre-Yves JEHOLET, Député-Bourgmestre de la Ville de Herve, présidera le GAL.
    • MM. Joseph AUSTEN, Echevin de Plombières, et Victor BECKERS, représentant "Pays de Herve-futur", en sont les vice-présidents. 
    • M. Jacques SOUPART, Echevin de Limbourg, en est le secrétaire.
    • M. Gaston SCHREURS, Echevin de Thimister-Clermont, en est le trésorier.

    Les organes de direction et de coordination de l’association étant en place, il s’agit maintenant de travailler et discuter avec les partenaires et les directions générales compétentes afin de prioriser et d’initier les premières actions. Le GAL espère démarrer celles-ci et engager les premiers moyens au cours du second semestre 2016.

    Le nouveau Président du Groupe d’Action Locale, Monsieur Pierre-Yves JEHOLET, s’est réjoui : « Ce nouvel outil de développement rural donne enfin l’opportunité au Pays de Herve de confirmer son potentiel de territoire innovant, en soutien aux dynamiques locales existantes et nouvelles ».