Pompiers - Page 5

  • Petite pollution

    Vers 19h samedi, les pompiers de Plombières ont été appelés suite à une odeur de mazout dans la Gueule à Moresnet Village. Sur place, ils ont en effet constaté quelques gouttes de mazout sur l’eau. Leur origine est surprenante ! Un habitant de la rue de la Foulerie, voulant laver sa voiture au Karcher, a constaté que le réservoir à savon était vide. Sauf qu’il le remplit par erreur avec un litre de mazout. Après quelques jets sur sa voiture, il constate qu’elle est toute grasse. C’est alors qu’il a immédiatement contacté les secours pour mettre de l’absorbant, les pompiers sont rentrés vers 20h.

  • Les pompiers ouvrent leurs portes

    image.jpegCe dimanche les pompiers des postes de Plombières et Pepinster vous ouvrent les portes de leurs casernes. Démonstrations sont au programme des deux côtés, dès 14 heures à Pepinster et dès 11 h 30 à Plombières. Date anniversaire oblige : les États-Unis seront mis à l’honneur de 1.001 façons.

  • Gros crash route Charlemagne

    L’une des passagères, une jeune fille, a dû être désincarcérée

    Un violent accident s’est déroulé hier soir sur la route Charlemagne à Welkenraedt, à quelques pas du dancing Graffiti. Deux jeunes filles qui circulaient sur la nationale en direction de Plombières ont vraisemblablement coupé la route à un autre véhicule qui roulait en sens inverse. Ce dernier n’est pas parvenu à freiner à temps et a embouti la portière passager. Une jeune fille a dû être désincarcérée.

    Lire la suite

  • Une marche pour le don d’organes

    Capture d’écran 2016-06-15 à 09.08.43.png

    Ce dimanche 19 juin, les pompiers de Plombières organisent, en collaboration avec la commune et l’association Noah4Life, une marche en faveur du don d’organes. Une cause à laquelle on est particulièrement sensible dans cette région qui a bien connu l’histoire et le combat du petit Noah, 4 ans, décé- dé en août 2014 à la suite d’une greffe de cœur qui n’a pas pris.

    « À l’époque, quand une association a été créée pour Noah, l’amicale des pompiers a fait un don. On a reçu une lettre de remerciement du petit garçon qui nous expliquait que son rêve c’était de devenir pompier. Des liens d’amitié se sont créés, les pompiers qui ont porté son cercueil le jour de l’enterrement, ça nous a beaucoup touchés », explique le président de l’amicale des pompiers de Plombières, Frédéric Lex.

    « Quand Noah4Life a été créée, on s’est demandé comment les aider. Leur but n’est pas de récolter de l’argent mais de sensibiliser les gens aux dons d’organe. L’important est d’y réfléchir avant, de savoir ce que l’on veut faire ou pas. Le moment venu, on est sous le coup de l’émotion et la décision est trop difficile. » L’idée d’une marche, qui se finirait par la signature des documents officiels concernant les souhaits de chacun en matière de don d’organe, a germé. Ce 19 juin, le départ sera donné du poste d’incendie de Montzen, rue de la Poste, entre 10h et 11h. La balade durera environ 45 minutes et se terminera devant la maison communale de Plombières. Tout le monde est le bienvenu, mais seuls les Plombimontois pourront remplir le formulaire à l’arrivée.

    (LA MEUSE VERVIERS du 15 juin 2016)

  • Intempéries et mazout renversé

    La commune de Plombières a été très touchée par les chutes de pluie jeudi soir, Gemmenich et Montzen tout particulièrement. Les pompiers de Plombières sont intervenus pour des coulées de boue sur différentes chaussées. Du mazout dans une cuve s’est également déversé à cause de la pluie. L’anti-pollution de Spa s’est déplacé.

  • Préavis de grève lancé chez les pompiers

    Le SLFP et la CGSP ont établi un cahier de re- vendications autour de quatre axes principaux qu’ils présenteront au président de la zone la semaine pro- chaine, le 7 juin. Ils lui laissent tout l’été pour réagir et donner à cette concertation les résultats qu’ils estiment nécessaires, sans quoi, ils partiront en grève au mois de septembre. Un pré- avis de grève est déjà déposé.

    Concrètement, qu’attendent nos pompiers ? D’abord une réorganisation de la zone en personnel et en matériel. Ils veulent que la réforme soit revue en ce qui concerne la place des pompiers volontaires et des pompiers professionnels. Ils veulent aussi que soit abandonnée la nouvelle mesure concernant les gardes des officiers à la caserne de Verviers. Celle-ci prévoit que les officiers volontaires prennent également des gardes à la caserne de Verviers avec, sous leur commandement, des pompiers professionnels. Actuellement, ce sont uniquement les officiers professionnels qui assurent ce type de garde à Verviers. Et cette mesure déplaît autant aux pros qu’aux volontaires, qui n’ont aucune intention d’aller dormir à la caserne verviétoise plutôt que chez eux accompagnés de leur bip. Les pompiers réclament également une analyse de risque de la zone et une étude de la charge psychosociale de son personnel, « parce que tout le monde est à cran. On change tout sans rien nous demander. Chacun essaie de sauver sa paroisse, sa caserne et tout le monde se tire dans les pattes, alors que ça n’arrange rien », déplore Dominique Hamel.

    D'un article de VICTORIA MARCHE dans LA MEUSE VERVIERS du 2 juin 2016

    Lire la suite

  • L’incendiaire inculpé : c’est le voisin

    Il est suspecté d’avoir commis quatre incendies en trois jours. Un fameux tableau de chasse pour ce Plombimontois d’une vingtaine d’années qui a été inculpé ce vendredi par la juge d’instruction Dogné.

    Un article de VICTIORIA MARCHE à lire dans LA MEUSE VERVIERS de ce mardi 24 mai 2016.

  • L’incendiaire cagoulé met le voisin en joue

    Il avait un pistolet et a mis le feu pour la quatrième fois en trois jours dans cet immeuble de Gemmenich

    Nouveau et terrifiant rebondissement dans l’affaire de l’appartement ciblé par des incendiaires à Gemmenich (Plombières), rue de Moresnet. Après avoir bouté volontairement le feu deux fois mercredi et une fois jeudi soir, le ou les truands ont remis le couvert vendredi, aux alentours de 12h30. Cette fois un homme a menacé un voisin avec une arme avant de jeter un cocktail molotov sur les compteurs élec- triques du rez-de-chaussée du bâtiment.

    Capture d’écran 2016-05-14 à 07.47.50.png

    Trois feux volontaires en deux jours dans le même apparte- ment de Gemmenich, rue de Moresnet, c’était déjà assez grave. Mais voilà que cette fois, en prime, un incendiaire a car- rément menacé d’une arme à feu le voisin du Calaminois qui semblait expressément ciblé de- puis le début de cette histoire. La thèse du règlement de compte se confirme mais de nombreuses questions restent en suspens. D’autant plus que cette fois, le truand a agi en pleine journée, muni d’une arme, et a mis le feu dans une partie du bâtiment partagée par tous les locataires avant de prendre la fuite. « Ce sont les compteurs électriques du rez-de-chaussée qui ont brûlé. Il y a eu beaucoup de dégâts de fumée qui ont rendu l’appartement du 1er étage inhabitable lui aussi », indiquent les pompiers de la zone de secours 4. Le nouvel incendie – le quatrième en trois jours – s’est déclaré aux alentours de 12h30 et a été rapidement circonscrit. Mais cela ne console pas le locataire du 1er étage, jeune papa, qui doit être relogé avec sa famille et son jeune bébé après avoir été menacé directement d’un pistolet. Il descendait de son appartement quand il s’est retrouvé nez à nez avec un homme, seul, et armé. Il l’a menacé de son arme avant de mettre le feu, probablement à l’aide d’un cocktail molotov, aux compteurs électriques de l’habitation alors que l’immeuble n’était pas vide. Un membre du laboratoire de la police scientifique se trouvait au deuxième étage en train de faire des analyses. Malgré la frayeur à nouveau provoquée, cette fois encore personne n’a été blessé. Ce n’est pas la première fois que ce voisin est confronté aux actions de truands s’en prenant, à première vue, au Calaminois qui habite l’appartement du deuxième étage, juste au-dessus de chez lui. « Le locataire de l’appartement du deuxième a été victime de plusieurs faits depuis fin avril. On a déjà fracturé la porte de son voisin du 1er étage pour prendre des couteaux afin de les planter dans la porte de son appartement », indique le substitut de garde au parquet, rappelant l’histoire de cette note menaçante placardée, dont nous vous parlions dans notre édition d’hier, où était écrit « On t’aura fils de p... ». Des faits pour lesquels personne n’avait porté plainte. D’ailleurs, interrogé par la police au sujet des incendies à répétition dans son appartement, le locataire du 2e s’obstine à dire qu’il ne se connaît aucun ennemi.

    Lire la suite

  • L’incendie serait un règlement de compte

    Un paillasson suivi d’un divan en feu ce mercre- di soir dans un appartement à Gemmenich. Cela pourrait paraître banal, sauf que les deux incendies espacés de quelques heures sont manifestement volontaires. Selon le voisinage, il s’agirait d’un règlement de compte. L’habitant des lieux ayant déjà reçu plusieurs menaces. La police enquête mais s’étonne du manque de coopération de la victime qui dit ne se connaître aucun ennemi. Hier soir, peu avant 19h, un troisième incendie s’est déclaré chez lui.

    L’eau ruisselle encore, jeudi midi, dans le hall d’entrée de cette maison de la rue de Moresnet à Gemmenich où les pompiers ont dû intervenir mercredi soir. La veille, un divan en feu a causé un début d’incendie dans l’un des appartements, celui situé au deuxième étage. Les dégâts sont importants, mais personne heureusement n’a été blessé. Selon les pompiers, les habitants de l’appartement devront être relogés. Les hommes du feu ont pourtant rapidement maî- trisé l’incendie et sont rentrés après avoir pris le temps de ranger leur matériel deux heures plus tard à la caserne. Un fait divers en apparence banal, sauf que le feu ne s’est pas déclaré de manière accidentelle. Il y a bien une ou des personnes mal intentionnées derrière cet incendie que la police qualifie de volontaire plutôt que criminel. « On parle de criminel quand il y a un danger réel ou potentiel pour des personnes, détaille l’officier de garde à la zone de police Pays de Herve. Ici, l’auteur s’est bien assuré que le logement était vide, c’est donc un incendie volontaire. » Et comme si deux fois ne suffisaient pas, il a remis le couvert hier soir, peu avant 19 heures, en boutant le feu au second divan de l’appartement. Selon le voisinage, un ou des individus se seraient introduits Capture d’écran 2016-05-13 à 07.40.46.pngdans le bâtiment par les jardins, à l’arrière, et auraient mis le feu au paillasson dans l’après-midi. « Ils sont revenus le soir alors que mon voisin était parti 15-20 minutes et ils ont mis le feu à l’intérieur », déclare une voisine que les pompiers ont fait évacuer, enfant sous le bras, par mesure de précaution.

    Il était alors passé 22 heures, mercredi soir.

    La police a ouvert une enquête mais juge cette affaire assez particulière. « La victime dit qu’elle ne se connaît pas d’ennemi », ponctue l’officier de garde à la zone de po- lice Pays de Herve. Or, des auditions des voisins, il ressort que ce n’est pas la première fois que ce Calaminois est victime de menaces et intimidations. Dernièrement, selon eux, un mot attaché à sa porte d’entrée à l’aide de cou- teaux indiquait : « On t’aura fils de p... ». De cela, aucune trace dans les fichiers de la police. « Il n’y a jamais eu de plainte et sans la coopération de la victime, l’enquête sera plus compliquée », reconnaît la police qui n’a aucune piste sérieuse pour l’instant.

    Présent hier midi sur les lieux du sinistre, l’occupant de l’appartement incendié n’a souhaité faire aucun commentaire « pour ne pas nuire à l’enquête et envenimer encore plus les choses. » Les traits tirés par les événements de la veille, l’homme semblait très affecté par l’incendie.

    Y.F. dans LA MEUSE VERVIERS du 13 mai 2016

  • Incendie volontaire dans un appartement rue de Moresnet à Gemmenich: heureusement il n'y a pas eu de blessé

    Un incendie s’est déclaré ce mercredi soir, vers 22 heures, dans un appartement rue de Moresnet à Gemmenich (Plombières). Pour l’occupant des lieux, cela ne fait aucun doute, l’incendie est d’origine criminelle. Une information que nuance la police qui parle d’incendie volontaire puisque le ou les auteurs se sont assurés que le logement était inoccupé avant d’y bouter le feu. Une enquête est en cours.

    Le feu a pris au deuxième étage chez un jeune Calaminois. L’incendie a été rapidement maîtrisé, il n’y a pas eu de blessé, mais les dégâts sont importants à l’intérieur du bâtiment. L’eau ruisselait encore dans le hall d’entrée ce jeudi midi. Selon le voisinage, il s’agirait d’un règlement de compte.

    Capture d’écran 2016-05-12 à 14.37.52.png

    Plus d’informations dans La Meuse Verviers de ce vendredi 13 mai.

    De la Rédaction en ligne de LA MEUSE.