Pompiers - Page 8

  • Le Montzenois à la rescousse du bébé tombé

    PLOMBIÈRES – BÉBÉ MIRACULÉ 

    Capture d’écran 2015-04-10 à 08.02.17.png 

    L’histoire d’Ousmane, ce bébé qui survit à une chute de 12 mètres depuis l’appartement familial à Schaerbeek a fait la une de tous les journaux hier. En plus de l’incroyable chance dont a bénéficié le bambin, s’il est sain et sauf c’est aussi en partie grâce à l’efficacité des ambulanciers, dont un qui vient de Montzen (Plombières).

    Capture d’écran 2015-04-10 à 08.02.31.png« On a fait du bon boulot », résume Jonathan Deckers. Ce pompier-ambulancier professionnel à la caserne de Bruxelles-Héliport est également volontaire à la caserne de Plombières et de Verviers quand son emploi du temps lui permet. Des interventions qui se terminent bien, comme celle de mardi, rue de la Fraternité à Schaerbeek, c’est un rayon de soleil pour les services de secours. Pourtant, cela s’annonçait très mal. « On nous a envoyés pour un enfant tombé du 1er étage, raconte le Plombimontois. Quand on est arrivé, l’enfant d’1 an et 7 mois avait de la terre sur lui. Les parents étaient à rue et nous tendaient l’enfant qui pleurait. On l’a stabilisé avec le SMUR. Tous les paramètres semblaient bons, il bougeait tous ses membres. On l’a amené à l’hôpital. »

    Afin de pouvoir donner toutes les infos utiles aux médecins pour mieux soigner le bébé, Jonathan Deckers est envoyé prendre quelques photos des lieux. Les informations reçues sur place étant confuses les voisins parlant du troisième étage et puis du premier étage. « L’immeuble était un vrai labyrinthe, mais je suis arrivé dans la cour où il était tombé, poursuit l’ambulancier. On voyait la forme de l’enfant dans la pelouse. Il s’est enfoncé de 15-20 centimètres dans le sol. Comme la terre est meuble, ça a fait comme une sorte d’airbag, c’est sans doute ce qui l’a sauvé. Je pense qu’un enfant qui tombe de moins haut, comme d’une table à langer sur le sol, peut avoir des blessures bien plus graves. »

    Et il s’en est fallu de peu pour que cela ne tourne au drame puisque l’empreinte laissée par la chute de l’enfant est à quelques centimètres à peine d’un trottoir en béton. « S’il était tombé là-dessus, c’est certain, il en serait mort », assure Jonathan Deckers qui a été ravi d’apprendre par notre journal que l’enfant ne présentait aucune séquelle irréversible. Comme nous l’écrivions hier, une enquête familiale a été demandée par le Parquet pour éclaircir les circonstances de la chute. Selon le papa, Ousmane se trouvait dans sa chambre avec son grand frère Abdoulaye âgé de 4 ans quand ce dernier s’est mis à crier que son cadet était mort. Ousmane aurait enjambé la fenêtre et serait tombé. 

     Y.F. dans LA MEUSE VERVIERS du 10 avril 2015.

  • Le feu dans le toit d’un chalet

    Vers 18 heures, les pompiers de Plombières sont intervenus pour un feu s’étant déclaré au 115 du parc des Trois Frontières, à Sippenaeken. Pas contents de leur toiture, les habitants de la maison en ont posé une autre par dessus. Le feu s’est déclaré entre elles deux. Leur maison est toujours habitable et il n’y a pas de blessé. 

  • Les pompiers de Plombières ont été appelés en renfort à Stembert

    STEMBERT VERVIERS – INCENDIE 

    Capture d’écran 2015-03-30 à 08.58.50.png

     Les patrons de la société qui produit des plats alimentaires préparés aimeraient reprendre leur activité dans les installations de Stembert sérieusement touchées par un sinistre vendredi soir. Le personnel a pu être évacué à temps et il n’y a pas eu de blessé.

    Vendredi, vers 19 heures, un important incendie s’est déclaré dans les bâtiments de la société Food Impact, située rue Haut de Trème, dans le zoning industriel de Stembert, et qui produit des plats alimentaires préparés. Plusieurs explosions ont retenti. A l’arrivée des pompiers de Verviers, le bâtiment était déjà la proie des flammes. Comme il y avait des produits inflammables tels que de l’huile sur place, les pompiers de Herve, Battice, Limbourg, Theux et Plombières sont venus en renfort ainsi que la pro- tection civile. 

    La suite de l'article de VALÉRIE ROYER (AVEC A.F.) est à lire dans LA MEUSE VERVIERS de ce lundi 30 mardi 2015.

  • Près de 50 vaches sauvées du feu

    PLOMBIÈRES- INCENDIE 

    Capture d’écran 2015-01-27 à 08.14.01.png

    Un incendie s’est déclaré lundi vers 14h30 dans la ferme Tychon, située Belle-Vue, 84, sur le territoire de la commune de Plombières. Heureusement, les voisins, ainsi que les premiers pompiers arrivés sur place, vers 15h40, ont pu faire évacuer les vaches qui séjournaient dans l’étable. À cause de l’incendie dans la laiterie, elle était complètement enfumée. « Le pire a pu être évité grâce à l’intervention rapide des pompiers, indique-t-on à la caserne. Le fenil avec le foin se trouve juste au-dessus. Nous avons déblayé quand même un peu la paille pour nous assurer que les hourdis en béton n’avaient pas accumulé trop de chaleur. »

    Capture d’écran 2015-01-27 à 08.14.21.pngVers 17h30, camions et hommes étaient rentrés à la caserne, située à Montzen. « Même si les dégâts sont limités à la laiterie et au local technique attenant, les dégâts matériels sont importants », ont encore indiqué les hommes du feu. La machine à traire est hors d’usage. Un coup dur pour le fermier. Lequel peut tout de même se réjouir car près de 50 vaches ont été sauvées des flammes. L’origine du sinistre est encore inconnue.

    Y.F. AVEC BELGA (dans LA MEUSE VERVIERS du 27 janvier 2015 

  • Le parking du Proxy Delhaize tapissé de mazout

    image.jpgCe vendredi matin, les pompiers de Plombières se sont rendus à quelques mètres de la caserne, devant le magasin Proxy Delhaize, rue de la poste, pour un nettoyage de chaussée. Des hydrocarbures s’étaient répandus sur la voie publique, sur quelques mètres carrés.

    Tôt le matin un livreur de pain desservait le magasin quand il s’est rendu compte que de l’huile s’échappait de son véhicule.

    Une fois la fuite réparée il a repris sa tournée après s’être assuré que les pompiers seraient avertis. Partis vers 9h30 de la caserne, il aura seulement fallu une heure aux pompiers, et plusieurs sacs de produits absorbant, pour venir  à bout de cette mare d’huile.

  • Le feu menace un chalet

    Capture d’écran 2015-01-14 à 07.51.41.pngPLOMBIÈRES

    Lundi soir à 18 h 20, un incendie qui s’est déclaré aux abords d’un chalet rue Ten Eycken à Plombières.

    Des bûches de bois stockées derrière un hangar près d’un stock de vieux pneus ont pris feu. 

  • Feu de cheminée

     

    Capture d’écran 2015-01-13 à 07.44.46.pngVers 13h35, les pompiers de Plombières ont été appelés pour un feu de cheminée, rue de l’Église. Ils ont dû la ramoner. 

  • Chutes d'arbres

    CHUTE D’ARBRES À LA SUITE DES VENTS FORTS 

    Les pompiers de Montzen ont eux été requis pour trois grands sapins tombés près de l’église de Plombières. À Montzen, leur élévateur a été bien nécessaire pour pallier la chute d’ardoises. 

  • Les pompiers plombimontois protégeront bien Baelen

    Le conseil communal de Plombières s’est réuni en en urgence ce dimanche matin. À l’ordre du jour, un seul point : le rattachement temporaire de la commune de Baelen au SRI de Plombières. Un point qui a voté a été voté à l’unanimité. Cela signifie donc que les pompiers de Plombières seront compétents sur le territoire de la commune de Baelen pour les interventions non urgentes. Pour les urgences, le principe d’aide adéquate la plus rapide sera évidemment d’application et dans ce cas, les pompiers de Welkenraedt et Limbourg seront dépêchés sur place. Le conseil communal de Baelen devrait prendre une décision similaire ce lundi. 

  • Il rejette 1.000 l de mazout SUDPRESSE 15 directement de son réservoir à l’égout puis dans la Gueule

    POLLUTION 

    Capture d’écran 2015-01-10 à 08.47.35.png

    Ce vendredi matin un habitant de Gemmenich qui voulait vider sa citerne à mazout n’a pas trouvé de meilleure idée que d’évacuer celui-ci directement dans la bouche d’égout devant sa maison. Plus de 1.000 litres de mazout se sont ainsi répandus dans la Soue, un petit ruisseau, avant de s’écouler dans la Gueule.

    Les pompiers de Plombières n’ont pas chômé ce vendredi après-midi. Depuis 8 heures du matin jusqu’à 14 heures, ils sont intervenus sur les lieux d’une pollution au mazout de plus de 1.000 litres à Gemmenich. « Un riverain a vidé son réservoir de mazout sur la route. Enfin, d’abord sur la route, parce que quand il a vu que la chaussée devenait glissante, il a mis un tuyau depuis son réservoir jusqu’à l’égout. De là, le mazout est s’est déversé dans la Soue puis dans la Gueule. On a tout de même réussi à limiter les dégâts » raconte un pompier de Plombières.   

    UNE BELLE AMENDE EN PERSPECTIVE

    Et les efforts ont été plus qu’in- tenses pour limiter les dégâts. Pas moins de trois barrages flottants, deux dans la Soue et un dans la Gueule, ont été installés, afin d’éviter le pire. Dix pompiers ont été mobilisés et les pompiers Spadois ont été appelés en renfort. « Installer le barrage sur la Gueule, avec ce qui est tombé hier, le niveau d’eau et le fait que la rivière fait sept à huit mètres de large, était une opération tout de même assez délicate » explique un pompier plombimontois.

    L’auteur de cette pollution est bien connu. Ce sont d’ailleurs plusieurs de ses voisins qui ont prévenu les pompiers. Il paiera une amende assez salée pour le geste anti-écologique qu’il a posé. « Il va payer une belle amende à la police de l’environnement ainsi que notre intervention, affirme un pompier. Rien que pour la main-d’œuvre il en aura pour 900 euros, sans compter le matériel. Il devrait arriver à une note de 1.500 à 2.000 euros pour les pompiers. »

    Le Plombimontois a expliqué son geste en affirmant que de l’eau s’était mélangée au mazout dans le réservoir, ce qui peut nuire grandement à tout le système de chauffage d’une habitation. « Mais il y a des méthodes plus simples pour évacuer l’eau sans jeter tout le mazout », réplique un pompier.

    Un article de VICTORIA MARCHE dans LA MEUSE VERVIERS du 10 janvier 2015.