Trail - Page 2

  • Sarah Balancier et Olivier Remacle champions de Belgique de trail

    Capture d’écran 2018-12-21 à 10.29.25.pngLe trail du Hérou, à Nadrin, servait cette année de cadre au championnat de Belgique de trail début septembre et il a particulièrement souri à nos athlètes régionaux, puisque la Jalhaytoise Sarah Balancier et le Montzenois Olivier Remacle, tous deux affiliés à Herve, ont tous les deux décroché les lauriers nationaux.

    D'UNE PAGE D’OLIVIER DELFINO à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 21 décembre 2018.

  • Le trail aux JO, serait-ce une bonne chose ?

    Des discussions ont été entamées entre les instances concernées pour introduire le trail aux Jeux Olympiques de Paris en 2024. Même si ces discussions n’en sont qu’à leurs prémices, elles démontrent l’intérêt grandissant que suscite ce sport. Nous avons dès lors voulu donner la parole à quelques-uns de nos meilleurs spécialistes régionaux pour savoir s’ils verraient une apparition du trail aux JO d’un bon œil.

    Olivier Remacle : « Je pense que ce serait bien » « Je pense que ce serait bien que ça aille aux Jeux Olympiques, car cela Capture d’écran 2018-12-14 à 08.08.52.pngpermettrait de parler plus de trail que maintenant et ça permettrait aussi de développer ce sport. Pour beaucoup, le trail, c’est courir dans la nature. Je comprends tout le monde et chacun peut avoir son point de vue, mais moi, je suis dans la compétition et c’est cela qui me fait avancer. Si je n’ai pas d’objectif, je ne suis pas en forme. Et puis, il y a déjà des championnats du monde de trail… », commente Olivier Remacle, le citoyen de Montzen, qui est champion de Belgique en titre et occupe la deuxième place au ranking Betrail.

    D'une page d'OLIVIER DELFINO dans LA MEUSE VERVIERS du 14 décembre 2018.

  • Olivier Remacle est de retour et officialise son programme

    Nous l’avions laissé sur la ligne d’arrivée du championnat national de trail, à Nadrin, en septembre dernier. Auréolé d’un nouveau titre. Depuis, Olivier Remacle (Montzen) a pris le temps de se soigner. Et de penser à l’avenir.

    Son programme spécifiquement « trail » en 2019 s’articulera autour de trois ou quatre gros rendez-vous : la Bouillonnante en avril, le marathon du Mont Blanc fin juin, l’OCC fin août et le championnat de Belgique à Xhoffraix en octobre.

    « Pour lancer le tout, j’aimerais aller sur les Crêtes de Spa en mars », répond l’athlète de Stéphane Dmyterko. « Si je n’y vais pas, il y aura sans doute le HADT, à Bomal. Dans la foulée, la Bouillonnante, c’est clairement dans mon programme. »

     

    D’un article de EV à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 30 novembre 2018.

  • Trail de Noël à Hombourg le samedi 22 décembre 2018 à 10 heures 30

    Pré inscriptions : https://traildenoelhombour.wixsite.com/trail-de-noel/pre-inscription
    1er Trail de Noel à Hombourg (Terrain de foot de l'AC Hombourg)


    3 distances au choix: 

    • 12 km (200 D+) Marche + course PAF : 6 € en préinscription - 8 € le jour de la course
    • 24 km (500 D+) Course PAF : 8 € en préinscription - 10 € le jour de la course
    • 33 KM (560 D+) Course PAF : 8 € en préinscription - 10 € le jour de la course


    https://traildenoelhombour.wixsite.com/trail-de-noel/home

  • Olivier Remacle tient sa revanche

    Ce samedi, à Nadrin, le trail du Hérou servait de cadre aux championnats de Belgique de trail pour la deuxième année de suite. Incroyable doublé du club de Herve.

    Ce n’est pas tous les jours qu’un club de la province ramène la moitié des titres décernés lors de championnats nationaux seniors en athlétisme. Bingo samedi, pour Herve AC, à l’issue du National de trail, qui avait lieu à Nadrin (37 km, 1650 D+) sur le court. Sacres pour Olivier Remacle et Sarah Balancier.

    Pour le premier cité, il s’agit clairement d’une revanche sur l’édition de l’an passé. L’athlète de Stéphane Dmyterko était arrivé main dans la main avec Nicolas Bucci à l’issue d’une course où chacun avait fait sa part de travail pour distancer l’autre. Dans un premier temps, la fédération avait marqué son accord pour deux médailles d’or, avant de se raviser et de trancher avec la photo-finish dans le sens de l’athlète carolo.

    D'un article d'Eric VERSCHUEREN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 10 septembre 2018.

  • Un coup d'oeil sur les objectifs d'Olivier Remacle

    Objectif atteint pour le Montzenois Olivier Remacle ! Mi-janvier, le traileur nous avait confié qu’il espérait entrer dans le top 15 au marathon du Mont-Blanc et il a bouclé les 42 kilomètres à la 14e place, en 4 heures 25 minutes et 39 secondes, comme ce blog l'a annoncé dès dimanche midi. Il termine aussi premier Belge de cette épreuve ultra-relevée.

    Place désormais à la récupération, à quelques jours de vacances en famille dans le sud de la France et puis aux prochains défis pour Olivier Remacle, qui avait coché le Mont-Blanc de longue date et en faisait un objectif majeur de son année 2018. Ce n’était d’ailleurs que sa quatrième course de l’année.

    LEADER ACTUEL DU CHALLENGE SALOMON

    Sa 14 e place au Mont-Blanc lui permet de virer en tête au challenge Salomon, dont la sixième et dernière manche aura lieu le 5 août à Barcelonnette ; ce sera l’Ubaye Trail. Avant cela, il y aura la cinquième épreuve ce weekend à Luchon. Seuls les trois meilleurs résultats seront pris en compte pour le classement final et le Montzenois a bien envie d’aller défendre son leadership actuel à Barcelonnette. « Si je remporte ce challenge, je recevrai peut-être des propositions pour entrer dans un team. Cela pourrait ouvrir des perspectives et c’est peut-être le bon moment de franchir une étape, quitte à passer à mi-temps dans mon travail, où je suis indépendant. » L’appétit vient en mangeant et Olivier Remacle sent qu’il a encore une marge de progression énorme, alors qu’il n’a véritablement commencé le trail qu’en 2014. « Le but de cette année était de prendre de l’expérience à l’étranger. Par la suite, j’aimerais aller titiller l’élite européenne et me rapprocher du top 10 au Mont-Blanc. » En attendant, il visera aussi un gros résultat au championnat de Belgique, son deuxième objectif majeur de l’année. Ce sera le 9 septembre prochain. « Et ensuite, je tâcherai de faire un gros hiver pour être en forme en 2019 », termine notre interlocuteur, qui n’a encore jamais abandonné une course à laquelle il a pris part.

    D'un article d'OLIVIER DELFINO dans LA MEUSE VERVIERS du 3 juillet 2018.

  • Robert Pinckaers se mesure aussi au Mont Blanc

    Parti lui aussi à 7 heures, le hombourgeois Robert Pinckaers est arrivé à 13 h. 38 à Planpraz, soit après 6 h. 38 minutes et 54 secondes.  Il se classe ainsi 332ème au classement général et 20ème dans sa catégorie.

    Robert Pinckaers a choisi de se faire photographier devant l'affiche du vainqueur de 2017, l'espagnol Kilian Jornet Burgada, qui a réédité son exploit en 2018 en parcourant les 42,6 km en 3 heures 54 minutes 54 secondes

  • Olivier Remacle renouvelle son excellente prestation au Mont Blanc

    Ce dimanche, Olivier Remacle a pris le départ du Marathon du Mont Blanc à 7 heures et il est arrivé à Planpraz à 11 heures 25. Il a donc parcouru les 42,6 km en 4 h 25 minutes 39 secondes. Il se classe 14ème et 1er belge.

    L'an dernier, il était 19ème et avait mis 2 minutes de moins.

  • Nos athlètes régionaux ont brillé d’Oordegem à Birmingham en passant par Annecy et Bruxelles

    Olivier Remacle à Annecy
    Le citoyen de Montzen a pris part ce dimanche à la Marathon Race d’Annecy (France), un trail hyper-exigeant de 45 kilomètres doté de 2.570 mètres de dénivelé positif. « L’objectif sera évidemment de tout donner et d’engranger de l’expérience dans ce type de course avant le Marathon du mont Blanc début juillet », disait-il la veille du départ. Au final, il a bouclé l’épreuve française en 4 heures 17 minutes et 48 secondes, avec une vitesse moyenne de 5,43 km/h. Ce qui lui a valu une splendide sixième place finale ! « Objectif plus que réussi et une super course avec des machines. Excellente gestion pour une 6e place à laquelle je ne m’attendais pas du tout. »
    Une préparation idéale en vue de son prochain gros objectif, le Marathon du mont Blanc.

  • Énorme performance d’Olivier Remacle !

    Le citoyen de Montzen remporte la Bouillonnante.

    La Bouillonnante est considérée comme le plus gros événement de Belgique en matière de trail. C’est dire la portée de la performance réalisée par le Montzenois Olivier Remacle, qui a remporté l’épreuve luxembourgeoise avec 12 minutes d’avance sur son plus proche poursuivant.

    « J’avais terminé deuxième l’année passée et je voulais faire mieux », lâche d’emblée Olivier Remacle concernant la Bouillonnante, un trail très relevé disputé à Bouillon et dans ses environs. Mission accomplie avec brio pour le citoyen de Montzen, qui a littéralement assommé la concurrence en remportant l’épreuve luxembourgeoise en solitaire, avec 12 minutes d’avance sur son plus proche poursuivant au terme des 49 kilomètres et des 2.500 mètres de dénivelé positif. « Sur ce point, c’est la même chose que le marathon du mont Blanc. La Bouillonnante, c’est le plus gros événement belge en matière de trail. Même le championnat de Belgique est plus petit. La Bouillonnante figure dans un calendrier international aux côtés du marathon du mont Blanc, d’une épreuve au mont Ventoux, etc. Quasiment tous les meilleurs traileurs belges étaient là, il y avait du bon niveau », reprend Olivier Remacle, qui est arrivé relativement frais au départ ce samedi.

    Et ce, à cause (ou grâce, c’est selon) des pépins physiques qu’il a rencontrés depuis le début de l’année 2018. « J’ai en effet été blessé en début année et je me sens mieux depuis un bon mois. Je savais que j’étais bien. Ayant eu moins d’entraînements, je suis arrivé bien frais et je m’étais mis dans les meilleures conditions possible. »

    Et cela s’est vérifié rapidement, puisqu’il s’est isolé en tête au 15e kilomètre. Ses concurrents ne l’ont plus revu et il a bouclé le parcours en 4h32. « Après 2 heures, j’ai su que j’avais 5 minutes d’avance, mais après, je n’ai plus eu les écarts et il a donc fallu continuer car je ne savais pas où étaient mes poursuivants. J’ai tenté de gérer au maximum, sachant qu’il y avait la chaleur et que le parcours était difficile. En tout cas, c’est sûrement la plus belle victoire de ma carrière. Le championnat de Belgique, c’est bien aussi, mais ici, il y avait plus de 2.000 coureurs », termine Olivier Remacle, qui prendra le départ de la Maxi Race d’Annecy le 26 mai puis du marathon du mont Blanc le 1er juillet. 

    OLIVIER DELFINO dans LA MEUSE VERVIERS du 23 avril 2018