Coronavirus

  • Manifestation anti-masque aux Trois Frontières

    Des Hollandais avaient lancé un appel au rassemblement.

    Environ 150 militants anti-masque se sont rassemblés sur le site des Trois Frontières ce samedi après-midi. Mais aucun P.-V. n’a été dressé.

    Capture d’écran 2020-09-21 à 09.20.25.pngLes anti-masque n’en démordent pas : placer quoi que ce soit sur le nez et la bouche est un processus tyrannique qui prive d’une liberté fondamentale. Pour eux, soit le covid n’existe pas, soit les masques ne servent à rien voire augmentent la probabilité d’être contaminé. Ces charmantes personnes se sont rassemblées sur le site des Trois Frontières à Plombières pour manifester ce samedi. Une idée qui venait des Pays-Bas, pays où on est pourtant plutôt conciliant en matière de masque.

    Toujours est-il qu’à l’initiative d’un activiste, Willem Engel, 150 personnes venant des Pays-Bas, d’Allemagne et de Belgique ont fait une marche de deux kilomètres sans masque en s’arrêtant dans le parc pour faire un petit discours militant. « Ce qui était marrant, c’est qu’en marchant ils respectaient les distances. Donc à la limite c’était plus sécurisé comme ça », nous décrit un policier de la zone pays de Herve qui est intervenu sur place.

    « On a discuté un moment avec l’organisateur qui est un peu allumé. Il croit au grand complot. Pour lui, tous les pays du monde se sont finalement mis d’accord pour mentir sur le covid… » Selon le policier, la manifestation s’est plutôt bien passée. « Il n’y a pas eu de problème. On sentait qu’il y avait de la bonne humeur et on n’est pas intervenu dans la mesure où on est dans un parc touristique et que ces gens ont le droit d’être là. S’ils avaient commencé à se prendre dans les bras, etc. ça aurait été différent. On avait l’impression que c’était plus une balade familiale, à part la partie meeting. » Cette action a été un grand succès à en croire Willem Engel. « Bientôt davantage de promenades, plus de festivals, plus de manifestations, plus de connexion, plus de câlins, plus de câlins, plus de câlins, plus de Pays-Bas libres », écrivait-il sur son Facebook. Une action qui en appellera d’autres. 

    ADRIEN RENKIN dans LA MEUSE VERVIERS du 21 septembre 2020

  • Fête foraine à Hombourg

    Bienvenue à la kermesse de Hombourg!

    Nous sommes heureux de vous accueillir dans le respect des règles en vigueur.

    La Kermesse est organisée dans un espace clos pouvant accueillir maximum 200 personnes à la fois.

    Un sens giratoire a été mis en place.

    Les heures d'ouverture sont les suivantes:
    - samedi: de 17h00 à 23h00;
    - dimanche: de 15h00 à 23h00;
    - lundi: de 17h00 à 23h00.

    La friterie et le Pub Grain d'Orge n'entrent pas dans le champ "kermesse". Les règles de l'horeca devront y être appliquées.

    Des agents seront présents à l'entrée pour vous accueillir et veiller au respect du nombre maximum. Nous les remercions d'ores et déjà pour leur disponibilité.

    Pour les +12 ans, le port du masque est obligatoire.

    Si vous avez ressenti dans les 14 jours précédents ou ressentez encore des symptômes tels que fièvre, maux de tête, diarrhée, difficultés respiratoires, toux, etc... nous comptons sur votre bon sens : merci de ne pas vous présenter à la kermesse.

  • Le maïeur fait fermer l’Acte 6 version bar

    Des infractions aux mesures sanitaires constatées.

    La rumeur d’une ouverture de la discothèque l’Acte 6, installée chaussée de Liège à Welkenraedt, en formule bar se répandait sur les réseaux sociaux. Si le bourgmestre, Jean-Luc Nix, avait effectivement autorisé, début juillet, la reprise des activités modifiées de manière à répondre aux normes en vigueur concernant l’horeca, quinze jours plus tard, le bourgmestre faisant fonction a fait fermer l’établissement.

    Explications à lire dans l'article de FRANÇOISE PEIFFER dans LA MEUSE VERVIERS du 3 août 2020.

  • La kermesse de Montzen maintenue

    Capture d’écran 2020-08-01 à 09.29.53.pngAlors que les annulations de kermesses se multiplient en raison du rebond de l’épidémie de covid-19, à Montzen, on a décidé de maintenir cet événement estival. Pas question cependant de faire une grosse fiesta en toute insouciance. « Les mesures sanitaires seront très strictes », prévient Joseph Austen, le bourgmestre ff. « Nous avons instauré un sens de circulation avec un comptage à l’entrée et à la sortie. La désinfection des mains sera obligatoire à l’entrée, tout comme le port du masque sur le champs de foire, qui pourra accueillir un maximum de 200 personnes », détaille Joseph Austen.

    Contrairement aux autres années, il n’y aura pas de soirée et les débits de boissons seront interdits sur le champs de foire. Tout comme la friterie, ils seront installés dans un endroits complètement indépendant. Ils devront se soumettre, comme l’ensemble de la kermesse à des horaires restreints puisque l’extinction des feux est prévue à 23h00.

    Si le commune a décidé de maintenir cette événement, malgré les contraintes, c’est par respect pour les forains. « Des familles entières se retrouvent sans travail. La kermesse de Hombourg avait déjà été annulée en juillet et les forains étaient très demandeurs. La décision avait été prise avant le renforcement des mesures de sécurité. Montzen va donc servir de test et nous allons voir si les kermesses vont pouvoir être maintenues à Plombières, Gemmenich et Sippenaeken », conclut Joseph Austen.

    Une réunion est prévue mardi avec la police pour tirer un bilan. 

    F.P. dans LA MEUSE VERVIERS du 1er août 2020

  • Nouvelles limitations pour les résidents et le visiteurs des établissements d'INAGO

    Le conseil national de sécurité, en sa séance du 27 juillet, ainsi que la Région Wallonne, par circulaire du 29 juillet, nous imposent de revoir notre mode de fonctionnement quant aux contacts de nos résidents. Nous adaptons donc nos mesures, le cœur lourd, car après seulement un mois de déconfinement partiel, nous devons faire marche arrière sur certains points. Le moment est particulièrement sensible, car selon que l’on met l’accent sur la liberté des résidents ou la protection de leur santé, les avis divergeront. Nous espérons que vous aurez, à l’égard du personnel qui se donne entièrement et vit de longues heures sous son masque, la même bienveillance que par le passé.
    Rappelons au préalable que nos résidents constituent entre eux, tous ensemble, leur « bulle sociale », et que nous maintenons les nombreuses activités internes.
    Les nouvelles règles ci-après s’appliquent dès ce mercredi 5 août et valent au moins jusqu’à la fin du mois d’août.
    Les visites seront autorisées seulement pour un maximum de 4 personnes par résident (toujours les mêmes, avec un maximum de 2 personnes à la fois) et se dérouleront soit en chambre, soit à une table dans un salon consacré aux visites, soit dans l’espace extérieur privatif de la maison de repos. Le port du masque est toujours obligatoire, tant qu’on se trouve dans l’enceinte de l’établissement, y compris en chambre.
    Sur base de l’expérience du mois passé, nous avons adapté les horaires de visites : elles auront lieu désormais tous les jours, de de 10 à 12h et de 14 à 19h. Nous ne limiterons pas le nombre de ces visites, pour autant que les plages horaires de l’unité de vie le permettent. Les rendez-vous sont pris, au plus tard, la veille de la visite.
    Les visites continuent à être encadrées par nos nombreux bénévoles, que nous voulons, une fois encore, remercier de tout cœur pour leur engagement. Les numéros de téléphone pour les rendez-vous :
    Résidence REGINA au 087/78.93.70,
    Résidence LA KAN au 087/30.62.48,
    Centre de soins SAINT-JOSEPH au 087/78.90.49.
    Les retours en famille ne sont pas sans risques. En effet, nous avons pu entendre que, parfois, les mesures de distanciation sociale ou de port de masque ne sont pas respectées. Or, après son retour dans l’établissement, le résident ne porte pas de masque et côtoie les autres résidents.
    Nous avons, malgré tout, maintenu la possibilité d’une sortie hebdomadaire avec l’un des 4 visiteurs désignés. Nous exigeons toutefois que la personne qui accueille ou accompagne le résident signe une attestation sur l’honneur. Ces sorties sont programmées avec le personnel soignant de l’unité de vie et, au plus tard, la veille du retour en famille.
    Les mesures pourront évoluer dans les jours ou semaines à venir.
    Si un cas de test positif devait se présenter dans un établissement, les visites et sorties seront immédiatement et temporairement suspendues, afin de procéder à un testing généralisé des résidents et du personnel.
    Nous sommes, chacun d’entre nous, responsables pour l’ensemble de nos résidents ! Oeuvrons à ce que tout se déroule dans un climat de profond respect !
    Pour le conseil d’administration, Davina HOUBBEN, présidente et Bénédicte LEGER, vice-présidente
    Le comité de direction : Martine FISCHER, Sabine JAMAR, Gabrielle TRIBELS, Yves DE SY et Jean-Marie KOHNEN

  • Le centre de Montzen fermé durant la kermesse

    Vu les nouvelles mesures contre la propagation du virus CoVID-19, le champ de foire de la fête foraine est fermé jusqu'au mardi 4 août 2020 inclus. Les déviations habituelles sont prévues et indiquées aux différentes entrées du village.

    Par ailleurs, un arrêté fixera les heures d'ouvertures durant les 4 jours de la kermesse comme suit:
    - samedi 1er août: de 17h00 à 23h00
    - dimanche 2 août: de 15h00 à 23h00
    - lundi 3 août: de 17h00 à 23h00
    - mardi 4 août: de 17h00 à 23h00
    Les règles en vigueur à respecter sur le champ de foire, dont le port du masque obligatoire, sont rappelées à différents endroits.

    Bon amusement aux visiteurs de la foire, tout en respectant les consignes bien évidemment!

  • Un cas à Plombières

    Dans un bus, on peut facilement mettre une septantaine de personne si on les serre bien et qu’elles sont debout. Entre le 20 et le 26, on a enregistré très exactement 68 cas de covid dans la région. Un nombre pas si impressionnant qu’on pourrait donc caser dans un bus TEC. Mais on oublie souvent que le seuil d’alerte est de 20 personnes pour 100.000 habitants.

    Il n’est pas si difficile de dépasser ce seuil d’alerte comme l’ont montré Trois-Ponts et Lierneux, qui l’avaient dépassé avec respectivement un et deux cas. Mais à l’échelle de 210.000 habitants, comme c’est le cas de 20 communes de l’arrondissement verviétois, c’est beaucoup plus pertinent. Au total, la région est bien au-delà de ce seuil, puisque 68 nouveaux malades signifient que le score pour 100.000 habitants est de 32.

    Un chiffre qui incite donc à la prudence. L’épidémie reprend et elle reprend bien. À titre de comparaison, le score de la région entre le 17 et le 23 juillet était de 24 selon Sciensano. On a donc pris huit points en quelques jours.

    Le grand responsable de cet accroissement est le chef-lieu : Verviers. Entre le 17 et le 23 juillet, on enregistrait 24 nouveaux malades. Ils sont 10 de plus quelques jours plus tard. Si Verviers possédait 100.000 habitants, 62 patients auraient été diagnostiqués.

    TROIS NOUVELLES COMMUNES TOUCHÉES

    Mais un peu partout, on voit que les chiffres grimpent. Dison passe de six à neuf, Herve de dix à douze selon les chiffres de ce lundi… Trois communes qui avaient été jusque-là épargnées par ce rebond, sont désormais touchées. Il s’agit d’Aubel qui compte deux cas et n’avait plus été touché depuis le 30 mai, Waimes et Plombières. Waimes n’avait plus connu de cas positif depuis le 26 mai alors que Plombières était débarrassée du covid depuis le 7 du même mois.

    En revanche, il y a une lueur d’espoir. Tant Pepinster que Malmedy et surtout Theux, où l’on a trouvé des cas récents, n’en ont plus connu depuis plus d’une semaine. Il est donc possible de contenir le virus à l’échelon local. 

    A.R. dans LA MEUSE VERVIERS du 28 juillet 2020

  • POint COVID-19 hebdomadaire de ce vendredi 26 juin 2020

    Point COVID-19 hebdomadaire de ce vendredi 26 juin 2020, pour Aubel et ses environs, pour la dernière semaine (les 7 derniers jours):
    • 41 cas recensés à Aubel (+2/semaine) 
    • 149 cas à Herve (+4/semaine)
    • 39 cas à Dahlem (+0/semaine, 23 jours consécutifs)
    • 31 cas à Fourons (+0/semaine, 20 jours consécutifs)
    • 56 cas à Plombières (+0/semaine, 47 jours consécutifs)
    • 33 cas à Thimister-Clermont (+2/semaine)
    • 56 cas à Welkenraedt (+0/semaine, 18 jours consécutifs)
    8 cas recensés cette semaine sur l'ensemble des communes répertoriées ici (~ 60.000 habitants) contre 0 la semaine précédente. Dont 2 sur Aubel depuis hier.
    Les cas repartent à la hausse, nous allons voir si le "tracing" va être efficace pour endiguer une deuxième vague. Il ne peut l'être que si l'on continue d'appliquer les gestes barrière, la distanciation physique et le port du masque lorsque c'est nécessaire...
    En cas de symptômes (toux, température, maux de tête... bref état "grippal"), consultez votre médecin. Et en cas de test positif, il est extrêmement important de répondre favorablement au traçage téléphonique, et de suivre les instructions de quarantaine.
    • Graphique 1: progression cumulée des cas sur Plombières, depuis le 31 mars (tableau ci-dessus).
    • Graphique 2: progression cumulée à Aubel et dans les communes limitrophes.

      courbes.jpg

    • Graphique 3: progression cumulée à Aubel et dans les communes limitrophes, en fréquence (cas/1000 hab.). La moyenne dans la Province de Liège est d'environ 6,2 cas pour 1000 habitants.

      courbes_mille.jpg

    • Rappel: je compile ces graphiques à partir des données publiques disponibles (source: https://epistat.wiv-isp.be/Covid/) afin de permettre à mes concitoyens proches de visualiser les données locales nous concernant, ce qui n'est pas chose aisée sinon. Ensuite, à chacun de se faire une opinion informée. Gardons la tête froide et restons courtois dans les commentaires.

    Pierre BOULLE

  • Moins de taxes pour les commerces

    La crise du Covid-19 aura un effet sur les recettes fiscales à Spa et à Plombières. Pas seulement parce que les commerçants ont enregistré des recettes bien moindres, mais aussi parce qu’il a été décidé de supprimer et de réduire certaines taxes pour cette année 2020.

    En terres plombimontoises, les élus ont également pris des mesures d’allégement fiscal. Les taxes sur les gîtes et chambres d’hôtes, les spectacles ou encore sur les terrains de golf seront réduites de 20 %. La taxe réclamée aux exploitants de manège sera elle aussi rabotée de 25 %. La majorité qui rappelle qu’il n’y a pas de taxe spécifique sur le monde économique, prévoit une réduction de ses recettes de l’ordre 23.000 € en 2020. 

    D'un article de O.G ET F.P. dans LA MEUSE VERVIERS du 27 juin 2020

  • Un enfant de maternelle positif au Covid-19 à La Calamine, l’école fermée

    Après l’Athénée Royal Ardenne – Hautes Fagnes de Malmedy, c’est au tour de l’école communale de La Calamine d’être touchée par le coronavirus. En effet, un élève de maternelle a été testé positif au covid-19. Par mesure de précaution, le pouvoir organisateur a décidé de suspendre les cours de l’école communale depuis ce mardi 23 juin 13 heures et ce, jusqu’au 30 juin prochain. Par conséquent, l’école ne rouvrira pas ses portes avant la rentrée scolaire de septembre.

    Le petit garçon, un élève de première maternelle germanophone, ne présentait pas de symptôme important, si ce n’est un petit rhume nous ex-

    plique Luc Frank, le bourgmestre de La Calamine. C’est le médecin de famille qui a directement prévenu l’école qui a à son tour prévenu les personnes concernées lundi.

    22 PERSONNES DE L’ÉCOLE EN QUATORZAINE « Toutes les personnes qui ont été en contact avec le petit garçon sont placées en quatorzaine et seront dépistées », ajoute le bourgmestre qui a rapidement compris à quel point la situation pouvait vite s’aggraver. « C’est à ce moment-là qu’on se rend compte que ça peut très vite se propager. Il y a des bulles, mais elles ne sont pas

    fermées hermétiquement puisque chaque personne peut revoir 10 personnes par semaine », insiste-t-il.

    Partant de ce principe, la commune n’a pas voulu prendre de risque et a décidé de fermer l’école jusqu’en septembre prochain. « Il ne reste même pas une semaine de cours, ça ne valait pas la peine de prendre de nouvelles mesures et de continuer ainsi », conclut-il.

    Au total, ce sont 22 personnes de l’école qui ont été placées en quatorzaine (élèves et membres du personnel). -

    O.G. dans LA MEUSE VERVIERS du 25 juin 2020