Culture

  • Les Joupes de nouveau à Francorchamps

    La Royale Harmonie St-Joseph de Hombourg a à nouveau été sélectionnée pour interpréter la Brabançonne lors du Grand-Prix F1 à Spa Francorchamps vers 14h45, puisque le départ de la course est à 15h00. 

    "Et nous aurons aussi  le plaisir d’animer dans les stands de 12h00à 13h00 et à la fin de la course", déclare François Hagelstein avec une compréhensible fierté !

  • Une semaine à travers le Pays de Herve

    La légèreté, la simplicité, la lenteur, la rencontre, le partage tels sont les mots qui définissent le mieux le projet « La Marche des simples ». Et "Racines" s'inscrit dans la tournée "La Marche des simples".

    Reprenons pas à pas et dans le désordre !

    LA MARCHE DES SIMPLES

    Pendant 7 jours sur les chemins de l'été, de ce 26 août au 1er septembre, une femme marche de village en village. A chaque étape, elle donnera son spectacle "Racines". Ainsi, chaque soir à 20h, elle posera son sac à dos et son accordéon au pied d'un arbre, dans un coin de jardin ou dans une grange. La nuit résonnera alors des rires et des interrogations des personnes présentes...

    QUI EST LA FEMME QUI MARCHE?

    Cette femme qui marche, c’est Chantal Dejardin qui, depuis 28 ans, cumule les casquettes de conteuse, accordéoniste et auteure. Elle conte pour les belles, les idiots, les utopistes, les riches, les pauvres, les malins, les idiots, les syndicalistes, les scouts, les nains de jardin, les princes charmants, ceux qui ont un chapeau, celles qui n’ont pas de manteau. Elle conte dans les jardins, les grottes, les prisons, les châteaux, les maisons, les bois, les salles de spectacles, les écoles, sur les places et dans la rue.

    Elle conte des histoires éternelles et sans âges, des contes de toujours, des faux mensonges et de vraies vérités.

    RACINES, LE SPECTACLE

    Racine vient du mot "radical. Organe généralement souterrain des plantes vasculaires qui les fixe au sol et assure leur ravitaillement en eau et en sels minéraux. Les histoires traditionnelles, éternelles et sans âge sont des racines. Elles nous nourrissent, nous abreuvent, nous fixent dans la terre, nous relient au très profond pour nous élancer dans les très hauts sommets du ciel.

    Ce spectacle qui allie contes traditionnels du monde entier, musique et chants est accessible à partir de 8 ans. Les adultes peuvent être accompagnés d'un enfant. Après la représentation, le public est invité à discuter du contenu du spectacle, de la vie, du monde, du présent, de l'avenir.

    Info : 0479/ 49.51.45.

    Paf : libre.

    VENDREDI 30/08 à 20 heures au Château Beusdael à Plombières

  • Bientôt des expos au resto de l’Harmonie à Verviers

    C’est dans une toute nouvelle aventure que le « Bar et Resto en Harmonie » va se lancer d’ici la semaine prochaine. Amoureux de l’art depuis qu’il est étudiant, Marc Dupont, l’un des deux patrons, a eu l’idée voici quelque temps déjà maintenant d’exposer des artistes dans son établissement. « En fait, vers 16/17 ans, j’ai travaillé dans une galerie d’art. C’est comme ça que j’ai appris à l’apprécier. Et quand on a repris le restaurant avec Alain Hansenne, je m’étais dit que j’aimerais bien exposer un jour. C’était un délire, qui se concrétise aujourd’hui », rapporte Marc Dupont.

    En effet, après avoir relevé le défi de transformer cette ancienne pizzeria en un lieu de fête et de bistronomie, les deux compères organiseront, dès ce 24 juillet, des expositions. « On s’ouvre une nouvelle voie vers l’art ».

    Le Plombimontois Francis Stommen viendra lui exposer ses tableaux. « Sa grande force est de marier avec bonheur le côté brut de certaines matières (le béton par exemple) au côté chaud d’autres matières telles que le bois, le végétal. De ces alliances se dégage un très bel équilibre et une grande harmonie », sourit Marc Dupont.

    D'un article de LOÏC MANGUETTE dans LA MEUSE VERVIERS du 25 juillet 2019.

  • On parle de Moresnet au Festival d'Avignon

    Comme nous l'avons annoncé ici, le Théâtre Episcène présentera la pièce de théâtre "Zinc" au Festival d'Avignon.

    Sur scène, Patrick Donnay qui porte le récit, Michel Bellier qui signe l'adaptation et joue le partenaire clownesque du narrateur et Paolo Cafiero qui accompagne le tout à la guitare tout en intervenant régulièrement pour donner son avis en italien de manière savoureuse.
    La bonne idée de cette adaptation est de se poser dès le départ, et tout au long du spectacle, la question de savoir comment faire vivre sur scène ce récit foisonnant mêlant l'intime et l'Histoire sur près de deux siècles.
    Et cela fonctionne parfaitement.
    On est captivé par l'histoire de cet homme changeant constamment de pays et de nationalité sans jamais bouger de chez lui. Et par l'incroyable destinée de ce petit bout de terre coincé entre Prusse et Pays-Bas qui deviendra un territoire indépendant, Moresnet neutre, pendant un siècle et doit sa renommée à un formidable gisement de zinc. Bondissant d'une époque à l'autre, d'une histoire à l'autre, les trois complices nous entraînent dans un voyage qui nous en apprend énormément sur notre histoire et, au-delà, sur l'absurdité des frontières. (J.-M. W. dans LE SOIR de ce jour)

    Lire la suite

  • Une création inédite sur Moresnet au festival d’Avignon

    Capture d’écran 2019-05-10 à 12.45.56.pngPour la deuxième année consécutive, le théâtre Episcène, fondé par la Thimistérienne Jeannine Horrion et le Hervien Patrick Donnay, participera au festival d’Avignon en France. Et les deux fondateurs ont vu les choses en grand avec pas moins de neuf spectacles à l’affiche entre le 5 et le 28 juillet.

    Fondé par Jeannine Horrion, de Thimister, et Patrick Donnay, de Herve, le Théâtre Episcène, a présenté sa programmation Festival OFF d’Avignon 2019. Inaugurée à Avignon l’année passée, cette scène belge proposera à nouveau de nombreuses représentations lors de ce festival qui se déroulera du 5 au 28 juillet.

    Neuf spectacles seront à l’affiche, soit un total de 190 représentations. Onze lectures sont également prévues.

    Lire la suite

  • Il y a 75 ans, le bombardement de la gare de Montzen

    Jeudi 2 mai, conférence à Montzen (ancienne salle des mariages) à 20h00  présentée par Marc SIMONS

    « Au lendemain de la grande guerre, les Allemands nous ont laissé un cadeau pratique : la gare de Montzen, le lien qui nous manquait pour relier Anvers au bassin de la Ruhr. » Fr. Olyff dans Nation Belge.

    … et c’est ainsi que naît « Montzen-Cité » !

    En 1940, la gare de Montzen est un nœud ferroviaire très important pour l’armée d’occupation : convois militaires et de marchandises s’y croisent en nombre. Plusieurs canons de la DCA et projecteurs  quadrillent la gare. Radio Londres et des tracts préviennent la population d’un éventuel bombardement. Des abris sont construits. Dans certaines caves sont prévus matelas, réserves alimentaires.

    La nuit du 27 au 28 avril 1944, à Henri-Chapelle, les curieux observent un magnifique feu d’artifice « wie a Kriestbaum ». Sur place, c’est l’enfer. La population n’a eu que quelques secondes pour se mettre à l’abri. 120 avions anglais déversent 1200 bombes. Le bilan est lourd : au moins 72 morts et de nombreux bâtiments partiellement ou complètement détruits, … Le bombardement n’a pas atteint son objectif, les avions ont survolé la gare transversalement. Un premier train la traverse 24 heures plus tard. La reconstruction du quartier en ruine prendra des années.       

    Si vous avez des photos, documents pouvant illustrer la conférence, merci de contacter via espacecultureasbl@gmail.com087.33.96.64 ou simonsmarc1962@gmail.com 0494.07.77.06

  • Invitation à Sippenaeken

  • Bouli Lanners a joué sur le parvis de Notre-Dame de Paris

    Bouli Lanners a tourné deux mois, l’automne dernier, dans « Notre-Dame de Paris », film de fiction racontant un concours d’architectes. Très affecté, il estime qu’avec l’incendie de lundi, c’est « un monument qui fait partie de notre histoire disparaît ».

    Notre-Dame de Paris est un monument auquel tient d’autant plus le Calaminois d’origine, et désormais Liégeois, Bouli Lanners qu’il a tourné deux mois pour un film intitulé… « NotreDame de Paris », en octobre et novembre 2018. Un long-métrage en cours de montage. À l’affiche, on trouvera aussi la réalisatrice, Valérie Donzelli, Pierre Deladonchamps, Virginie Ledoyen, Philippe Katerine… L’histoire d’un concours d’architecture dans laquelle le monument le plus visité en France tenait un rôle vedette. Nombre de séquences ont été tournées sur le parvis.

    « Je suis particulièrement sensible au patrimoine », explique Bouli Lanners, qui a acquis cette fibre artistique au cours d’esthétique donné par un père oblat lors de ses études secondaires à Gemmenich (Plombières).

    D'un article d'YVES BASTIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 17 avril 2019.

  • CONCERT DE PRINTEMPS A GEMMENICH

    Le Comité, le Directeur et les membres de la Société Royale « L’HARMONIE » de Gemmenich, ont le plaisir de vous inviter à leur

    Concert de Printemps le samedi 04 mai 2019 à 20,00 h.à la Salle Culturelle de Gemmenich.

    Cette année, l’Harmonie a le plaisir d’accueillir le duo inédit MADE IN BELGIUM.  (un accordéoniste et un violoncelliste).

    L’harmonie interprétera plusieurs œuvres, tel que ORBIS de Otto M. Schwartz, CANTERBURY CHORAL de Jan van der Roost, FOR ME FORMIDABLE de Charles Aznavour, …….

    Elle accompagnera également le duo dans d’autres œuvres tel que

    LYRIC WALTZ de Dmitri Shostakovitch, …..

    et le duo MADE IN BELGIUMinterprétera bien sûr des œuvres de son propre répertoire.

    Un programme et une soirée une fois de plus à ne rater sous aucun prétexte.

    Invitation cordiale à tous.               ENTREE GRATUITE 

    Pour tous renseignements : 0495/11.30.34 ou kesselsl@yahoo.fr

  • Ces vendredi 5 et samedi 6 avril

    1. J'ai rien compris ! de Pascal NOWACKI
    En avant-première, dans une pièce en un acte, le retour des anciens...
    Prenez trois fugitives (Carole STASSEN. Françoise LONGTON. Claire STASSEN), ajoutez quelques religieuses névrosées (Nadine NIX, Aurélie DOBBELSTEIN. Manon NIX), une Américaine enceinte et sans papiers (Vinciane CHARLIER), un inspecteur de police proche de la retraite (Benoît CORMANN) et son jeune collègue aussi fougueux qu'incompétent (Frédéric LONGTON). Saupoudrez d'un zeste d’agriculteur (Paul SCHMIT) converti aux cultures « parallèles ». Mélangez le tout et finissez par un homme à tout faire pas très malin (Sébastien HEINS).
    Voilà la recette d'un cocktail explosif, de bonne humeur et franches rigolades.

     

    Capture d’écran 2019-04-03 à 11.00.47.png

    2. Miaou-Miaou d'Elodie CHAMBON
    En seconde partie, par les jeunes de la J.R.C. :
    La maison de retraite pour pépé Louis « C'est non »! Odile, son aide à domicile, invente un subterfuge pour lui permettre de rester chez lui et tout cela dans le dos de son fils unique. Seulement voilà, ils ne pouvaient pas prévoir que la belle-fille débarquerait dans la maison, en compagnie de son jeune amant, dans l'intention d’y louer des chambres d'hôtes ! Le pauvre pépé devra se cacher tantôt sous son lit, tantôt dans le placard pour ne pas être vu et assistera, bien malgré lui, aux ébats amoureux de sa bru... Sans parler de sa « cancane » de voisine, d’une Marna martiniquaise, d'un moine bègue, et bien d'autres, qu'il verra tour à tour débarquer dans son logis.
    Pépé arrivera-t-il à retrouver la paix chez lui ?

    Capture d’écran 2019-04-03 à 10.56.07.png

    Capture d’écran 2019-04-03 à 10.55.56.png