Cyclisme

  • Van Melsen sur la touche et Johan Meens à Gand-Staden

    Au Circuit Het Nieuwblad, le Hervien Loïc Vliegen croisera son ancien équipier Philippe Gilbert. Kevin Van Melsen, blessé à la selle, est sur la touche. Le Thimistérien Boris Vallée disputera quant à lui Kuurne-BruxellesKuurne, le lendemain.

    Les Espoirs ouvrent eux aussi leur calendrier international, dimanche, avec la première manche des U23 Road Series. Bruxelles-Opwijk lancera le bal, avec un collectif très liégeois de Bingoal-Wallonie Bruxelles Development emmené par Laurenz Rex, Quentin Venner, Emerson Fontaine et Tom Paquot sous la direction de Christophe Detilloux. Leur équipier Tasset doublera lui avec Gand-Staden, ce dimanche. Le Hervien retrouvera le mosan Frehen, et le Pesant CL avec entre autres Bastien Dethier, Sven Hassert et Johan Meens.

  • Pesant Club Liégeois : « Viser quelques victoires »

    Les suiveurs devront aiguiser leur coup d’œil pour la reprise des compétitions, dès Villers-leTemple, ce prochain samedi. Après le TC Hesbaye et le VC Ardennes, le Pesant Club Liégeois a lui aussi pris le temps de présenter de toutes nouvelles couleurs. Fini le maillot turquoise à dominante mauve et place à un design bien plus bleuté et au goût du jour. « À la demande des coureurs », s’empresse de préciser le président Fernand Lambert, très attaché à l’inamovible violet d’origine du plus vieux matricule wallon.

    Car depuis la reprise des activités de la section « coureurs » du club organisateur de Liège-BastogneLiège, le Pesant ne cesse de franchir les échelons. L’effectif ne présente certes pas encore des coureurs capables de franchir le cap vers le milieu des professionnels comme à la fin des années 2000, mais le dernier club provincial à proposer un programme aux Espoirs et Elites-sans-contrat a consolidé encore son groupe. En conservant ses solides éléments de base régionaux, avec notamment le Thimistérien Bastien Dethier et le Hombourgeois Johan Meens ou le Néerlandais résidant à Gemmenich Sven Hassert mais aussi l’expérimenté Sébastien Carabin.

    « Même si je ne sais pas encore quand j’apparaîtrai sur la route », sourit le vététiste andrimontois de 30 ans, dont le programme s’agence déjà entre les épreuves de VTT marathon internationales et les triathlons X-Terra. « J’espère pouvoir porter à quelques reprises les nouvelles couleurs du Pesant, mais si je dispute à nouveau le Tour de Liège, ce ne sera pas dans les mêmes conditions qu’en 2019 », sourit celui qui combinait sa tâche de magasinier en matinée avant de rejoindre à toute hâte le départ de chaque étape en début d’après-midi.

     

    Lire la suite

  • Van Melsen devant, Bonifazio en puissance

    Sur la Riyadh Turky Road, l’arrivée de la deuxième étape saoudienne a confirmé que Mark Cavendish n’était toujours pas redevenu sprinter. Le Britannique, pris dans une chute à une dizaine de bornes de l’arrivée, est revenu mais n’a pas participé à la fête. La victoire est revenue à l’Italien Nicollo Bonifazio. « Une victoire qui me donne énormément de confiance », irradie le Transalpin de Total – Direct Energie.

    Présent dans l’échappée du jour, le Wallon Kevin Van Melsen (Circus – Wanty Gobert) a lui trouvé ce qu’il recherchait dans son effort en tête de meute. « Je savais bien que l’échappée n’irait pas au bout mais je voulais travailler devant pour peaufiner la condition. J’ai eu des soucis dentaires et ai été sous antibiotiques pendant trois semaines, du coup, il me manque un petit quelque chose. Etre devant me semble le meilleur moyen de retrouver de la force, surtout avec tout ce vent de face », sourit le Verviétois. 

    S.CL. dans LA MEUSE VERVIERS du 6 février 2020.

  • Van Melsen et Vallée en Arabie Saoudite

    Capture d’écran 2020-02-04 à 08.18.15.pngNouvel arrivant dans le calendrier cycliste international, le Tour d’Arabie Saoudite (catégorie 2.1) démarre ce mardi et s’achèvera samedi.

    Au départ de cette nouvelle épreuve organisée par ASO (Tour de France, Liège-Bastogne-Liège, etc.), on retrouvera notamment le Hombourgeois Kevin Van Melsen, au sein du team Circus – Wanty Gobert.

    Pas de trace par contre du Hervien Loïc Vliegen qui, après des résultats prometteurs ces derniers jours à Majorque, va poursuivre sa montée en ré-

    gime du côté de Murcie, avant d’enchaîner avec le Tour d’Algarve.

    Par contre, le Thimistérien Boris Vallée va lui aussi découvrir le Tour d’Arabie Saoudite, puisqu’il fait partie de la sélection chez Bingoal – Wallonie Bruxelles.

    A priori, le sprinteur, arrivé cet hiver en provenance de l’équipe Wanty Gobert, devrait trouver un terrain favorable à ses compétences, puisque la course « offrira des possibilités aux sprinters et aux punchers ». -

    O.D. dans LA MEUSE VERVIERS du 4 février 2020.

  • PAS DE TOUR DE FRANCE EN 2020 POUR LOÏC VLIE- GEN NI KEVIN VAN MELSEN

    Le verdict est tombé ce mardi : l’équipe belge Circus – Wanty Gobert, qui a perdu son leader français Guillaume Martin cet hiver, n’ira pas au Tour de France cet été, contrairement aux trois dernières éditions. Les deux invitations ont été octroyées aux équipes françaises Arkea-Samsic (Nairo Quintana) et B&B Hotels-Vital Concept.
    Cette décision a des répercussions immédiates pour nos deux régionaux du team Circus – Wanty Gobert : le Hombourgeois Kevin Van Melsen ne participera pas à son deuxième Tour de France cet été et le Hervien Loïc Vliegen ne découvrira pas encore la Grande Boucle en 2020. L’équipe wallonne a par contre reçu une invitation pour le Critérium du Dauphiné en juin.

  • Kevin Van Melsen a découvert la folie de la Grande Boucle, s’effaçant derrière son leader Guillaume Martin

    Lontzen, extrême est du pays. Dans la lumineuse maison investie par la famille Van Melsen il y a quelques mois, la vie suit agréablement son cours, alors que le soleil hivernal lèche le toit des habitations éparpillées dans ce quartier paisible. Kevin rentre à peine de l’entraînement, sur des routes qu’il connaît par cœur. Le premier stage hivernal, avec son beau-frère Thomas Degand, lui a permis de couvrir un petit millier de kilomètres sous le soleil espagnol, la seconde session de travail sur la Costa Blanca, avec l’ensemble de l’équipe Circus Wanty Gobert cette fois, se profile déjà. 2020, sa douzième saison dans le peloton pro, est en chantier, le coureur originaire de Hombourg y assumera comme toujours ses missions d’équipier. Ingrates mais essentielles. Parfois frustrantes mais ô combien importantes pour l’équilibre d’un groupe, pour la réussite d’un projet. « Gregario » dans la plus noble acception du terme, fiable, inoxydable, Kevin Van Melsen retournera à ses tâches altruistes. Tirer des bouts droits en tête de peloton pour faire fondre les écarts, emmener les sprints, protéger les leaders des coups durs et du vent qui martyrise, distribuer les bidons lorsque les gosiers se dessèchent : un travail de fourmi qui fait du cyclisme le plus collectif des sports individuels.

    D'une page d'ERIC CLOVIO dans LA MEUSE VERVIERS du 2 janvier 2020.

  • « Le Tour de France, c’est un aboutissement »

    Le Hombourgeois Kevin Van Melsen a pris part à la Grande Boucle cet été. Une expérience extraordinaire.Capture d’écran 2019-12-30 à 09.58.16.png

    Premier cycliste régional à prendre part au Tour de France depuis 10 ans (le dernier, c’était le Stoumontois Sébastien Rosseler en 2009), le Hombourgeois Kevin Van Melsen (Wanty-Gobert) a marqué l’année 2019 de son empreinte en région verviétoise. Il revient avec nous sur ce qui restera assurément l’un des temps forts de sa carrière.

    D'une page d'OLIVIER DELFINO dans LA MEUSE VERVIERS du 30 décembre 2019.

  • Quand Kevin Van Melsen s’essaye au handbike

    Kevin Van Melsen, cycliste pro chez WantyGobert, a découvert le Tour de France cette année. De son côté, Jean-François Deberg est vice-champion du monde de handbike, l’une des disciplines du paracyclisme. Bref, le Hombourgeois et le Baelenois ont tous les deux atteint le sommet de leur discipline cette année. Nous les avons réunis le temps d’un reportage durant lequel Kevin Van Melsen s’est essayé au handbike sur le site de la Gileppe.

    « Du handbike, je n’en ai jamais fait et cela n’a pas l’air si évident », dit Kevin Van Melsen en découvrant la machine de Jean-François Deberg, le Baelenois vice-champion du monde de handbike. « C’est tout en carbone, ça ? C’est vraiment bas, en fait. Il n’y a qu’un seul frein ? », interroge encore le cycliste hombourgeois, qui s’apprête à essayer le handbike pour la première fois.

    Pour cet essai, le cycliste pro du team Wanty-Gobert, qui a pris part au Tour de France 2019, bénéficie des conseils avisés de Jean-François Deberg.

    UN REPORTAGE D’OLIVIER DELFINO sur une page de LA MEUSE VERVIERS du 28 décembre 2019.

  • Margot Parmentier aux Mondiaux de Vélo Trial

    Par la grâce d'un partenariat UCI signé avec une province chinoise, les championnats du monde de VTT trial ont lieu de ce jeudi jusqu'à dimanche à Chengdu. Ce pour la troisième fois consécutive. Deux demoiselles de l'est de la province (Margot Parmentier, 17 ans, de Hombourg et Maurine Sintzen, 16 ans, de Malmedy) y participent. Aux derniers championnats d'Europe, elles ont terminé respectivement 16e et 15e. Leurs classements mondiaux UCI: 13 et 11.

    On notera qu'un troisième provincial sera de la partie avec l'Aqualien Romain Léonard chez les juniors. L'an passé, pour sa première année dans cette catégorie, il avait terminé 5e de ces mondiaux.

  • Inauguration du pré-RAVeL reliant Welkenraedt à Montzen

    Afin de célébrer la fin des travaux, l’Administration communale de Welkenraedt a le plaisir de vous inviter à l'inauguration de la liaison Welkenraedt-Montzen.

     

    Enfourchez votre vélo et filez découvrir le parcours...

     

    Au programme du 6 novembre :

    - 14h30 : balade à vélo de 12 km à la découverte du pré-RAVeL

    Le départ et le retour sont prévus place de la Gare

    Bienvenue à tous, adultes et enfants

    - 16h : inauguration officielle en présence des autorités communales en la salle du Conseil