Dans les environs

  • Projet de piste cyclable sur la route du cimetière américain

    Le visage de la N608, entre Aubel et Henri- Chapelle, pourrait fortement changer d’ici quelque temps. D’abord parce qu’on y songe à des aménage- ments cyclables, un projet porté par les communes d’Aubel, Welkenraedt et Plombières. Ensuite parce que la société coopérative Vin du Pays de Herve envisage de bâtir son chai en bordure de cette route de crête.
    Y aura-t-il une piste cyclable d’ici quelques mois entre le carrefour de Merckhof, à Aubel, et le cime- tière américain d’Henri-Chapelle et même au-delà ? L’idée a été en tout cas soumise dans le cadre d’un appel à projets lancé par Liège Europe Métropole. Et elle est soutenue par trois communes traversées par la N608, dans ce secteur : Aubel, Welkenraedt et Plombières (entité sur le territoire de laquelle s’étend d’ailleurs le cimetière américain, qui est en fait situé dans l’ancienne commune de Hombourg). Mais bon, il y a encore du chemin avant d’y arriver, tempère Benoît Dorthu, le premier échevin d’Aubel. Il faut notamment un cahier de charges et définir les zones où rouler à vélo.

    D’un article d’YVES BASTIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 9 octobre 2019

  • Laschet 32e au classement provisoire

    La Belgique occupe la tête du concours complet après la première partie du dressage au championnat d’Europe de concours complet, hier à Luhmühlen en Allemagne. Après le passage de 35 des 73 concurrents, les Belges (57,6) devançaient l’Allemagne (60,4) et la France (64,2). Laura Loge avec Absolut Allegro et Karine Donckers sur Fletcha ont été les deux cavalières à se présenter jeudi, avec la même note au final de leurs exercices (28,8). Elles sont 4es au classement individuel.

    Le Capellois Hugo Laschet (Ichak de Monfirak), appelé en dernière minute à cet Euro, est 32e au classement individuel. Ce vendredi la deuxième partie du dressage verra l’entrée en lice de Constantin van Rijckevorsel (Beat It) et Lara de Liedekerke-Meier (Alpaga d’Arville).

    Samedi, le cross-country est au programme et le saut d’obstacle clôturera dimanche le concours complet.

    La sélection de Marc Rigouts ambitionne de décrocher un ticket pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020. La Belgique doit pour cela figurer parmi les deux premiers pays non-encore qualifiés. Quinze équipes se disputeront l’or olympique à Tokyo.

  • Deux blessés dont un pour qui les jours sont en danger

    Alors qu’ils venaient de la route Charlemagne et qu’ils traversaient la place du Village à Henri-Chapelle, deux motards ont été Capture d’écran 2019-08-22 à 07.55.45.pngviolemment percutés par une voiture qui sortait de la rue Nishaye, ce mercredi vers 15h30. Le conducteur, âgé d’une vingtaine d’années, n’aurait pas vu la moto surgir. Cette dernière s’est encastrée au niveau de l’aile avant gauche du véhicule, une Peugeot 2008 blanche. Les deux motards, un homme et une femme, ont été projetés au sol par le choc. La dame a été transférée vers l’hôpital le plus proche en ambulance. L’état de l’homme est plus préoccupant.

    D'un article de SARAH MORAN GARCIA à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 22 août 2019.

  • Euro : Hugo Laschet réserviste

    Le cavalier Hugo Laschet, originaire d’Henri-Chapelle (Welkenraedt), avait rempli les critères de qualification pour l’Euro 2019 de concours complet (une sorte de triathlon équestre qui comprend une épreuve de dressage, un cross-country et une épreuve de jumping) ainsi que pour les Jeux Olympiques de Tokyo en 2020. Mais remplir ces critères de la fédération internationale ne suffisait pas pour être assuré de figurer dans l’équipe belge lors de l’Euro : seul six cavaliers ont pu être choisis parmi la huitaine qui a rempli les conditions et le sélectionneur national a dû faire un choix.

    Le verdict est tombé ce lundi et Hugo Laschet est premier (et seul) réserviste. « Je suis juste derrière et je suis prêt à intervenir ; c’est possible de rappeler un cavalier jusqu’à deux minutes avant la première épreuve de l’Euro, qui a lieu le dernier week-end d’août à Luhmuhlen, en Allemagne. Je ne sais pas encore si je ferai le déplacement d’office, même si statistiquement parlant, il y a souvent une blessure de dernière minute. Le sélectionneur national m’a d’ailleurs dit, en se basant sur son expérience, qu’il y avait quand même de fortes chances que je sois de la partie à l’Euro.

    D'un article d'OLIVIER DELFINO à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 13 août 2019.

  • 90 ème anniversaire des GAIS LURONS

    Les Gais Lurons sont heureux de vous annoncer que pour nous, cette année est marquée, par la joie de fêter, nos 90ans d’existence. C’est effectivement en 1929, qu’une bande de joyeux drilles, de notre entité, décidèrent d’officialiser leurs liens d’amitié et de créer ainsi la société » Les Gais Lurons ». Notre objectif étant toujours, à travers notre histoire, de participer activement à la vie associative de notre commune et par ailleurs de rester attentif à la bonne collaboration, dans la mesure du possible, dans les diverses organisations locales. Pour fêter dignement ce 90 ème anniversaire, nous organiserons le 25 août prochain, des jeux populaires, sur la place des combattants.

  • La police surprend un cycliste drogué à minuit !

    Capture d’écran 2019-08-07 à 10.07.40.pngDans la nuit de lundi à mardi, un cycliste a été arrêté par la police à Lontzen. Il se trouve que le jeune homme avait pris des stupéfiants.

    Vers 00h20 exactement, à Lontzen, la police locale a procédé à une arrestation peu banale. Les policiers aperçoivent en effet un cycliste se promenant sur la route, au guidon de son vélo. Alertés par l’heure tardive à laquelle le jeune homme de 21 ans s’adonnait à cette activité, les policiers ont décidé de l’arrêter et de le soumettre à un test de dépistage aux drogues. Un test qui s’est avéré positif. Le jeune homme avait pris des stupéfiants avant de prendre la route sur son deux roues. Le cycliste s’est donc vu imposer une interdiction de circuler dans cet état ! 

    A.R. dans LA MEUSE VERVIERS du 7 août 2019

     

  • Visites du Cimetière Américain

    Cet été encore, le personnel de l’American Battle Monuments Commission et l’équipe du Cimetière Américain Henri-Chapelle met tout en œuvre pour que ses visiteurs puissent découvrir avec convivialité ce lieu chargé d’histoire.

    Du vendredi au dimanche, des panneaux explicatifs sont placés aux quatre coins du cimetière mettant à l’honneur un soldat et vous permettant de découvrir son histoire. Les panneaux sont facilement reconnaissables sur le site puisqu’ils sont ornés de deux drapeaux, un américain et un belge.

    Pour ceux qui voudraient découvrir l’histoire du cimetière, c’est chaque dimanche que nous vous donnons rendez-vous pour une présentation des lieux avec notre guide saisonnier. A 10h pour la version française et à 11h pour la version anglaise. Cette présentation dure au moins 30 minutes et aucune réservation n’est nécessaire. Il suffit de se présenter au point de RDV sur la terrasse qui surplombe le cimetière.

    Enfin, pour ceux qui souhaiteraient une visite plus en profondeur, découvrir l’histoire d’un ou plusieurs soldats en particulier ou explorer une thématique en particulier notre équipe est également disponible pour vous proposer des visites guidées en anglais ou en français. Prévoyez 1h30 sur place pour 1h de visite afin de pouvoir apprécier pleinement le site et avoir tout le temps de découvrir l’histoire de ce lieu particulier. Nos visites guidées sont également gratuites, nous demandons cependant une réservation deux semaines à l’avance.

    Lire la suite

  • Cinq fermes ouvertes chez nous

    Les journées fermes ouvertes organisées les 22 et 23 juin prochain dans une septantaine d’exploitations wallonnes, feront la part belle aux productions locales, a annoncé mercredi Geoffroy Simonart, coordinateur des JFO à l’Agence wallonne pour la Promotion d’une agriculture de qualité (Apaq-W), qui organise la 23e édition de l’événement.

    Chez nous cinq fermes participeront. La ferme Colyn, de Stéphane et Jean-Christophe Colyn, à Herve, la ferme Lahaye-Corstjens de Bertrand et Marthe Corstjens, à Lontzen, Biohof Theissen d’Elena et Simone Theissen, à Bullange, la ferme Didactique de la Province de Liège ASBL, d’Alexis Dengis, à Theux, et les roses de Daniel Schmitz, de Daniel Schmitz, à Malmedy L’Apaq-W profitera aussi de ce rendez-vous annuel pour mettre l’accent sur la dimension pédagogique afin de lutter contre « la perte de connaissance du monde agricole et ainsi favoriser le questionnement des jeunes générations concernant ce métier. » Les journées fermes ouvertes, qui visent essentiellement un public familial, seront axées sur la thématique de la cuisine locale, durable et de saison, sachant que 90 % des participants vendent leur production directement au consommateur.

    71 exploitations ouvriront leurs portes au public. « Nous comptons une vingtaine de nouveaux participants et constatons une professionnalisation des candidatures mais aussi une volonté des agriculteurs de participer uniquement tous les deux à trois ans à la manifestation », souligne M. Simonart.

    La diversification des exploitations sera également de mise puisque les visiteurs pourront se rendre dans des fermes favorisant la filière laitière, l’élevage bovin, porcin ou encore la volaille. Quelque 25 exploitations seront ainsi accessibles dans la province de Namur, contre 17 dans le Hainaut et 11 dans le Luxembourg. Neuf autres pourront être visitées dans le Brabant wallon ou en province de Liège.

    Près d’une ferme sur deux participera au concours de dessin proposé aux 3-12 ans.

    bertrand.jpg

  • Pas de 2e député pour le PTB

    Fin du suspense, qui n’en était finalement pas vraiment un, au PTB. Ce mardi 11 juin, c’est en français que le Calaminois Samuel Nemes prêtera serment comme député au Parlement wallon. Il sera donc aussi député à la Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB). Il aurait pu prêter serment en allemand et être remplacé à la FWB par le Verviétois Laszlo Schonbrodt, ce ne sera donc pas le cas.

    D'un article de BRUNO BECKERS à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 11 juin 2019.

     

  • Hugo Laschet en route vers les JO 2020

    Grosse performance que celle réalisée ce week-end par le cavalier Hugo Laschet dans une épreuve CCI (pour Concours Complet International) ****, soit le deuxième meilleur niveau mondial. Concrètement, seules six épreuves au monde sont au-dessus de ces concours 4 étoiles !

    Le citoyen d’Henri-Chapelle a pris la 13 e place du concours complet au Tattersalls International, en Irlande. Le concours complet, c’est une sorte de triathlon équestre qui comprend une épreuve de dressage, un cross-country et une épreuve de jumping. En cumulant les points des trois, on obtient le résultat final. Et pour le Capellois, absent des compétitions en 2018 suite à deux mauvaises chutes et toujours amateur, ce résultat signifie beaucoup. Pour son cheval, Ichak de Monfirak, aussi. « Il rentre dans la cour des grands. Cette étape est un cap dans la carrière d’un cheval », nous a confié le cavalier, sur le chemin du retour d’Irlande. « On est plein d’espoirs pour la suite, même s’il faut encore arriver à progresser. »

    Lire la suite