Dans les environs

  • Cinq fermes ouvertes chez nous

    Les journées fermes ouvertes organisées les 22 et 23 juin prochain dans une septantaine d’exploitations wallonnes, feront la part belle aux productions locales, a annoncé mercredi Geoffroy Simonart, coordinateur des JFO à l’Agence wallonne pour la Promotion d’une agriculture de qualité (Apaq-W), qui organise la 23e édition de l’événement.

    Chez nous cinq fermes participeront. La ferme Colyn, de Stéphane et Jean-Christophe Colyn, à Herve, la ferme Lahaye-Corstjens de Bertrand et Marthe Corstjens, à Lontzen, Biohof Theissen d’Elena et Simone Theissen, à Bullange, la ferme Didactique de la Province de Liège ASBL, d’Alexis Dengis, à Theux, et les roses de Daniel Schmitz, de Daniel Schmitz, à Malmedy L’Apaq-W profitera aussi de ce rendez-vous annuel pour mettre l’accent sur la dimension pédagogique afin de lutter contre « la perte de connaissance du monde agricole et ainsi favoriser le questionnement des jeunes générations concernant ce métier. » Les journées fermes ouvertes, qui visent essentiellement un public familial, seront axées sur la thématique de la cuisine locale, durable et de saison, sachant que 90 % des participants vendent leur production directement au consommateur.

    71 exploitations ouvriront leurs portes au public. « Nous comptons une vingtaine de nouveaux participants et constatons une professionnalisation des candidatures mais aussi une volonté des agriculteurs de participer uniquement tous les deux à trois ans à la manifestation », souligne M. Simonart.

    La diversification des exploitations sera également de mise puisque les visiteurs pourront se rendre dans des fermes favorisant la filière laitière, l’élevage bovin, porcin ou encore la volaille. Quelque 25 exploitations seront ainsi accessibles dans la province de Namur, contre 17 dans le Hainaut et 11 dans le Luxembourg. Neuf autres pourront être visitées dans le Brabant wallon ou en province de Liège.

    Près d’une ferme sur deux participera au concours de dessin proposé aux 3-12 ans.

    bertrand.jpg

  • Pas de 2e député pour le PTB

    Fin du suspense, qui n’en était finalement pas vraiment un, au PTB. Ce mardi 11 juin, c’est en français que le Calaminois Samuel Nemes prêtera serment comme député au Parlement wallon. Il sera donc aussi député à la Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB). Il aurait pu prêter serment en allemand et être remplacé à la FWB par le Verviétois Laszlo Schonbrodt, ce ne sera donc pas le cas.

    D'un article de BRUNO BECKERS à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 11 juin 2019.

     

  • Hugo Laschet en route vers les JO 2020

    Grosse performance que celle réalisée ce week-end par le cavalier Hugo Laschet dans une épreuve CCI (pour Concours Complet International) ****, soit le deuxième meilleur niveau mondial. Concrètement, seules six épreuves au monde sont au-dessus de ces concours 4 étoiles !

    Le citoyen d’Henri-Chapelle a pris la 13 e place du concours complet au Tattersalls International, en Irlande. Le concours complet, c’est une sorte de triathlon équestre qui comprend une épreuve de dressage, un cross-country et une épreuve de jumping. En cumulant les points des trois, on obtient le résultat final. Et pour le Capellois, absent des compétitions en 2018 suite à deux mauvaises chutes et toujours amateur, ce résultat signifie beaucoup. Pour son cheval, Ichak de Monfirak, aussi. « Il rentre dans la cour des grands. Cette étape est un cap dans la carrière d’un cheval », nous a confié le cavalier, sur le chemin du retour d’Irlande. « On est plein d’espoirs pour la suite, même s’il faut encore arriver à progresser. »

    Lire la suite

  • Directeur au GP F1 de France

    Un Belge qui a un poste en vue, ce n’est pas tous les jours. Et c’est encore moins fréquent quand il s’agit d’un Verviétois qu’on retrouve aux manettes dans un des postes dirigeants d’un méga-événement comme le Grand Prix de France de Formule 1. Or, c’est ce qui arrive à Alain Charlier, d’Henri-Chapelle.

    Alain Charlier provient d’HenriChapelle. Ses études ne le prédestinaient pas à se retrouver directeur d’exploitation d’un GP de F1 : il est licencié en sciences politiques. Il a effectué ses candis à Namur, puis a terminé par une licence à l’ULB. Encore étudiant, il vient renforcer les équipes au GP de F1 de Francorchamps et s’y fait remarquer par son efficacité. Le voici bientôt homme de confiance d’André Maes, le M. F1 à Francorchamps, très proche de Bernie Ecclestone. La F1 revenue en France en 2018, on pensera dans ce pays à lui proposer de participer à son redéploiement.

    Dans ces fonctions, en Belgique, Alain Charlier a eu l’occasion de croiser des vedettes de la F1. Celui qui l’a le plus impressionné ? Michael Schumacher. « Il avait une véritable aura ». Il pointe aussi Lewis Hamilton et le pilote australien Daniel Ricciardo. « Lui, il illumine toute la pièce par son sourire » Pour autant, il n’a jamais été amené à se glisser dans une F1. « D’ailleurs, je n’ai pas le gabarit : je fais 1m90 et je pèse 95 kilos. Et je n’ai jamais fait de course. Juste une fois du karting ». De plus, « il faut le temps et l’argent… »

    D’une page d’YVES BASTIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 3 juin 2019

  • Samuel Nemes, nouveau député wallon PTB de La Calamine

    Le PTB n’a pas encore décidé si Samuel Nemes siégerait à la FWB.

    Bio-ingénieur agronome de formation, Samuel Nemes, qui a vécu sa jeunesse à Stembert avant d’aller s’établir à La Calamine, a opté pour l’enseignement. Il ne s’identifiait pas à l’entreprise de production où il travaillait au zoning de Petit-Rechain et voulait combattre pour l’égalité dans la formation. Depuis dimanche, il est appelé à devenir député wallon PTB de l’arrondissement de Verviers.

    D’une page d’YVES BASTIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 3 juin 2019.

  • Dérapage d'un cortège nuptial

    Samedi un cortège d'invités se rendant à une salle de fêtes pour un mariage turc à Vaals a dérapé. Au moins deux blessés ont été conduits à l'hôpital. Les festivités ont pu avoir lieu, mais hier des citoyens ont interrogé une commission du conseil communal de Vaals au sujet de ces débordements qui ne seraient pas exceptionnels.

  • Le courrier de Plombières viendra de Lontzen

    Quatre mail centers devraient se partager d’ici peu l’approvisionnement des boîtes aux lettres de l’arrondissement. Outre via les Plenesses (Thimister), on devrait bientôt approvisionner certaines de nos communes au départ de Sprimont et de Saint-Vith, qui se partageront le sud de l’arrondissement de Verviers. Et un quatrième centre névralgique est venu s’ajouter à la liste : Lontzen, d’où l’on alimentera entre autres les boîtes de Welkenraedt et Plombières.

    Ça bouge quant à la gestion du courrier à l’est de la province. On avait déjà, à Thimister-Clermont, la plate-forme des Plenesses installée depuis 2012. Laquelle continuera à couvrir les communes de Limbourg, Thimister-Clermont, Herve, Dison, Baelen, Aubel, Pepinster et Verviers. Mais au Pays de Herve et au nord de l’arrondissement, on évoque la construction d’une seconde plate-forme, à Lontzen. Le bureau exécutif de la SPI, qui gère l’East Belgium Park, a donné son aval. Il est question d’un terrain de 14.500 m 2 pour ce centre de distribution, où le courrier serait trié avant que les facteurs l’emportent pour leurs tournées. Selon la porte-parole de Bpost, Barbara Van Speybroeck, « La demande de permis d’urbanisme est introduite », pour un bâtiment d’une superficie de 3.000 m 2 (un peu moins d’un demi-terrain de football).

    D'un article d'YVES BASTIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 26 mars 2019.

  • Alfred Lecerf s’est éteint : « Durant ses mandats, Lontzen a évolué »

    Il a été bourgmestre de la commune pendant 24 ans et a siégé au Parlement germanophone.

    Alfred Lecerf, l’ancien bourgmestre de Lontzen, est décédé ce jeudi à l’âge de 70 ans, a indiqué vendredi Patrick Thévissen, l’actuel maïeur, qui lui a succédé le 3 décembre dernier. Il avait siégé à la tête de la ville durant 24 ans. Un registre de condoléances sera présent samedi à la commune.

    C’est une figure marquante de la communauté germanophone qui nous quitte. Alfred Lecerf qui avait été à l’homme fort de Lontzen Capture d’écran 2019-02-09 à 08.02.51.pngdurant 24 ans n’est plus. Alfred Lecerf, apparenté CDH, ne s’était pas présenté aux dernières élections avec la liste Union.

    Celui qui fut conseiller communal pour la première fois en 1989 a d’abord siégé sur les bancs de l’opposition avant de devenir bourgmestre en 1995. Il a également siégé des années durant au parlement de la communauté germanophone. Il s’est éteint à l’âge de 70 ans, à l’hôpital d’Eupen où il avait été admis mardi.

    Roger Franssen, qui a travaillé à ses côtés durant ces 24 années conserve d’Alfred Lecerf le souvenir d’une personne enga-

    gée et qui aimait particulièrement sa commune.

    « Durant ses quatre mandats, notre commune a évolué et s’est modernisée. Alfred a toujours eu à cœur le souci du bilinguisme qui fait partie de la richesse de notre région », explique Roger Franssen, encore ému par la disparition du septuagénaire.

    « Quand on a travaillé quotidiennement ensemble durant autant d’années, que l’on a assisté à plus de 300 conseils communaux, à plus de 1.000 réunions de collège et à plusieurs milliers de rendez-vous, un lien se crée », avoue son collaborateur de longue date.

    UN BOURGMESTRE CHANTEUR

    Nul doute que celui qui était connu dans la région pour son amour du carnaval et qui a animé des années durant le jeudi des femmes manquera à ses concitoyens. Pendant plus de 30 ans, il a animé des soirées avec son orchestre « The Goldfingers ». Il a aussi fait partie d’une chorale durant 30 ans également.

    Pour les citoyens qui souhaitent rendre hommage à l’ancien bourgmestre, un registre de condoléances sera accessible ce samedi à la commune de 10h à 12h et de 14h à 16h et en début de semaine durant les heures d’ouverture de l’administration, indique Patrick Thévissen, l’actuel bourgmestre.

    Les modalités des funérailles d’Alfred Lecerf ne sont pas encore connues. 

    BELGA - dans LA MEUSE VERVIERS du 9 février 2019.

  • Alfred Lecerf, l’ancien bourgmestre de Lontzen, est décédé ce jeudi

    A la tête de la petite commune germanophone durant 24 ans, avec la liste Union, Alfred Lecerf ne s’était pas présenté aux dernières élections. Celui qui fut conseiller communal pour la première fois en 1989 a d’abord siégé sur les bancs de l’opposition avant de devenir bourgmestre en 1995. Il s’est éteint à l’âge de 70 ans à l’hôpital d’Eupen, où il avait été admis mardi.

  • Huit mois après son départ, Égide Sebastian ne suit plus La Calamine

    L’annonce faite fin février de son retrait du club de foot de La Calamine au terme de la saison 20172018 avait fait l’effet d’une bombe dans le milieu du foot régional. Huit mois après son dernier match en tant que président du club germanophone, nous sommes allés prendre des nouvelles d’Égide Sebastian. Il avait annoncé qu’il ne mettrait plus ni un pied ni un euro à Kelmis et il a tenu parole. Sans aucun regret…

    Une page d'OLIVIER DELFINO à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 27 décembre 2018.