Dans les environs

  • Bouli Lanners : « Vous nous prenez pour des cons ! »

    Invité sur le plateau du 19h30 sur la RTBF samedi soir, le ministre fédéral du budget David Clarinval a confirmé que le confinement dû au coronavirus aurait des conséquences sans précédent sur l’économie belge. « Il est évident que si le confinement venait à se prolonger, nous aurons des chiffres qui seraient encore plus graves », a-t-il expliqué. Des propos qui ont provoqué la colère de Bouli Lanners. Le réalisateur et comédien belge, lui-même touché par le coronavirus, a poussé un coup de gueule sur les réseaux sociaux : « Le Ministre Clarinval nous balance des chiffres pour nous expliquer les conséquences économiques que va avoir la crise sanitaire. Et il base tous ses chiffres sur une reprise du travail le 19 avril […] Tout le monde sait bien qu’on ne va pas reprendre le 19 avril. Arrêtez de nous prendre pour des cons », a-t-il lâché, furieux.

    Avant d’enchaîner : « Vous avez menti sur tout. Vous avez menti sur les masques, sur les tests. Vous avez envoyé des centaines de personnes au casse-pipe dans les hôpitaux qui sont là sans protection. Vous n’êtes que des bouffons ! »

  • Bouli Lanners a chopé le virus

    L’acteur et réalisateur liégeois Bouli Lanners est sur la voie de la guérison après une dizaine de jours de Covid-19. Mais il avoue : « J’ai très peur, car on peut se le choper deux fois. » Pourtant, il avait pris mille précautions, mais le dernier jour de tournage de son prochain film semble avoir été celui de la contamination.

    « Ma femme et moi, on est malade : on a chopé le virus. On en est à la onzième journée » : l’acteur et réalisateur Bouli Lanners est aussi une des victimes de ce satané virus. « Mais le pic de dangerosité est passé », en ce qui le concerne, rassure-t-il. « Tout a été fait par téléphone », explique le Liégeois d’origine calaminoise, mais tout concourt à dire qu’il a bien été victime du Covid-19.

    Dun article d'YVES BASTIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 28 mars 2020

  • Le coronavirus à nos frontières

    Cette carte de la province du Limbourg hollandais montre 33 cas à Maastricht (197 au total pour cette province où on relève 6 décès). L'âge de malades décédés à Maastricht varie de 59 ans pour le plus jeune à 94 ans pour l'aîné.

    211 malades ont été dénombrés dans l'agglomération d'Aix-la-Chapelle. Il y en à 100 pour la ville d'Aix-la-Chapelle. On y parle de deux décès (un homme né en 1940 et un autre décédé à l'hôpital d'Eschweiler né en 1936).

  • Changement de cap brusque à Welkenraedt

    Ce mercredi midi, le bourgmestre, Jean-Luc Nix, gardait le cap et disait que le cortège du laetare était maintenu, à Welkenraedt.

    Finalement, c’est le comité organisateur de Wehelo qui a décidé d’annuler les festivités, non sans en avoir causé avec le bourgmestre. Le mayeur de Welkenraedt commentait : « Même si je dis qu’il ne faut pas tomber dans la psychose, il est important de ne pas prendre de risques non plus. » Évidemment, à Welkenraedt, Herbesthal et Lontzen, cette décision fait des déçus. Dont Bruno Lautermann, le président du comité carnavalesque, qui souligne : « On s’alignera avec tout le monde. Nous ne pouvons pas faire autrement. » Mais cela pourrait être reporté. Car pour certains groupes, le cortège, c’est l’activitéphare de l’année. Notamment pour les Gais lurons. La solution pourrait être de programmer un cortège réduit, à une date ultérieure, non précisée, quand l’épidémie aura régressé. « Un petit cortège familial et amical », nuance Bruno Lautermann. « Mais ce ne serait plus la même chose. On lancera un appel et viendra qui voudra. »

    « COMIQUES » POINTÉS DU DOIGT

    Le président estime que les carnavalistes welkenraedtois sont victimes de l’insouciance de ceux qui se sont rendus en Italie, alors que les cas s’y multipliaient déjà. « Au début, on a dit : ce n’est pas grave. Ils sont allés faire les comiques et aujourd’hui, c’est nous, qui travaillons toute l’année pour notre laetare, qui payons les pots cassés. » Il conclut : « Si un cas s’était déclaré après notre laetare, on m’aurait dit : « Tu as vu, tu as sali toute la commune avec ton carnaval » ».

    D'un article d'YVES BASTIN dans LA MEUSE VERVIERS du 12 mars 2020

  • Cas de coronavirus suspecté à Eupen

    Alors que la Belgique est elle aussi officiellement touchée par ses premiers cas de coronavirus, l’arrondissement verviétois pourrait lui aussi connaître son premier cas. Il y a en effet eu un premier cas suspect de coronavirus à l’Est de la Belgique, rapportait le Grenz-Echo, lundi. Ce qu’a confirmé le Dr Frédéric Marenne, médecin-chef de l’hôpital St-Nicolas d’Eupen.

    Un homme de 65 ans s’était présenté aux urgences de l’hôpital dimanche soir avec les symptômes de la grippe : toux et fièvre. Le cas n’était pas suspect au départ. Mais comme les tests pour les grippes A et B se sont avérés négatifs et qu’il a été en contact avec une personne étant passée par Venise (mais qui n’est, elle, pas tombée malade), l’hôpital lui a fait passer les tests pour le coronavirus. Le Dr Marenne explique avoir fait ça par sécurité. Néanmoins, il met en garde contre un vent de panique.

    Les échantillons du patient suspect ont été envoyés à Louvain dimanche soir. Les résultats étaient attendus ce lundi en début d’après-midi. En début de soirée, les autorités hospitalières eupenoises n’avaient toujours pas été averties. Elles espéraient encore recevoir les résultats avant la fin de la soirée. Mais à 22h35, toujours rien.

    En attendant, le Dr Marenne nous expliquait : « On se prépare. On a

    organisé notre hôpital pour faire face à ce qui va arriver aujourd’hui, demain ou dans une semaine ».

    Toujours dans l’attente de cette annonce, le médecin se disait un brin irrité. Car sans savoir ce qu’il en est, l’hôpital est obligé de maintenir certaines précautions qui gênent son fonctionnement normal. « Et ça a des conséquences incroyables », déplorait le Dr Marenne.

    Dès ce dimanche, par exemple, la salle d’urgence avait dû être fermée pendant plusieurs heures afin d’être désinfectée. 

    L.M., J.D. ET Y.B. dans LA MEUSE VERVIERS du 3 mars 2020

  • Le jeudi des femmes lance les festivités carnavalesques

    Le coup d’envoi des festivités carnavalesques sera donné ce jeudi en Communauté germanophone et dans de nombreuses autres entités de l’Est du pays. Dès le matin, les « vieilles femmes » envahiront les bars et cafés de plusieurs localités.

    La commune de Plombières organise ce jeudi dès 7 heures son traditionnel petit-déjeuner carnavalesque des "Auw Wiever" en la salle du Viaduc à Moresnet. Un bus conduira ensuite, vers 3 heures 45, les participants à La Calamine où se poursuivront les festivités.

    Costumées à la mode des années 1900, parées de boas en plumes et munies d’accessoires bariolés, des centaines femmes, appelées les « Altweiber » ou « vieilles femmes » envahiront les rues de nombreuses localités de l’Est du pays.

    Si cette tradition a tendance à se perdre, certaines n’hésiteront pas à couper les cravates des hommes s’ils n’obtempèrent pas à leurs ordres.

    À Eupen, le cortège des vieilles femmes débutera dès 9 heures à la ville-basse après un copieux petit-déjeuner.

     

  • Décès  de Monsieur le Curé Erich Altdorf

    Le journal « Grenz Echo » annonce le décès  de Monsieur le Curé Erich Altdorf à l’âge de 82 ans.

    Originaire de Herbesthal où il était né le 23 mai 1937, M. Erich Altdorf a été curé à Gemmenich de 1972 à 1977, puis pendant de longues années à La Calamine, étant même doyen de Montzen puisque la paroisse de La Calamine-Ne-Moresnet faisait à l’époque partie du doyenné de Montzen. Pensionné pour raisons de santé, il a séjourné dans un premier à la maison de repos de Pannesheyde à Montzen avant de s’établir à l’Institut Sainte-Catherine à Astenet où il est décédé dans la nuit de vendredi à samedi.

    Ses obsèques seront célébrées ce mercredi 19 février à 10 heures en l’église paroissiale de La Calamine.

    (Photo de H. Mobers sur Facebook).

  • Cinq centres de distribution bPost iront à Lontzen

    Welkenraedt, Plombières, Baelen, Limbourg et Jalhay sont concernés par ce déménagement

    Nouveau jeu de dominos chez bPost. Avec un regroupement en vue dans l’East Belgium Park, sur le territoire de Lontzen, qui devrait être entamé en juin, avec la venue des postiers d’Eupen et Raeren dans de nouveaux bâtiments du centre de distribution implantés sur une parcelle que bPost a acquise. D’autres devraient suivre au même endroit dans le courant de l’année.

    Sont concernés Welkenraedt, Plombières, Baelen, Limbourg et Jalhay. Dans le cas de ce bureau, selon Michel Reiter, permanent CGSP, 8 agents seraient concernés par un déménagement vers Lontzen.

    Par ailleurs, précise-t-on chez bPost, un service Masspost sera proposé aux grands déposants (plus de vingt colis) sur le site de l’East Belgium Park.

    D'un article d'YVES BASTIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 11 février 2020.

  • Quand l’Harmonie de MORESNET fait son cinéma !

    Le samedi 2 mai 2020, la SOCIETE ROYALE d’HARMONIE de MORESNET sera sous les feux des projecteurs pour ce concert exceptionnel mettant en lumière des extraits de chefs-d’œuvre cinématographiques interprétés en musique et projetés sur grand écran !

    Le groupe vocal féminin AQUAR’ELLES partagera l’affiche de cette soirée, offrant ainsi une couleur musicale supplémentaire à ce concept !

    Dans une ambiance feutrée de cinéma d’antan, retrouvez la magie et l’émotion de « Dragons », « Bohemian Rhapsody », « Gladiator », « Robin Hood », « La La Land », « The Polar Express » et bien d’autres !

    Les réalisateurs – Mathieu Michel pour le chœur et Yannick Plumacher pour l’orchestre –, les acteurs et techniciens vous invitent tous à partager notre grande « première » pour le plus grand plaisir de vos yeux et vos oreilles !

    Attention, le clap de début est prévu pour 20h !

    Rendez-vous le 2 mai dans les studios du Centre Culturel de Welkenraedt (Rue Grétry 10, 4840 Welkenraedt) !

    Vos tickets de prévente sont disponibles dès le 6 janvier 2020 auprès du secrétaire de l’Harmonie, Ralf Lutterbach (Rue du Parc 13, 4850 Moresnet), au prix de 12€ (prix à la caisse : 15€ – gratuit pour les moins de 13 ans).

    Pour toute info ou réservation de cartes : tél. 0495/12.27.45 ou via e-mail : ralf.lutterbach@hotmail.com.

    Visitez aussi notre site web : www.harmoniemoresnet.com

  • Descente de la Police de l’environnement à Henri-Chapelle pour évaluer le projet à l’ex-Reprocover

    Capture d’écran 2020-02-01 à 08.52.43.pngLa reprise d’une activité liée à des pneus usagés sur l’ex-site Reprocover inquiète la population à Henri-Chapelle. Derniers épisodes en date : une descente de la Police de l’Environnement, un avis défavorable du collège communal et une visite du préventionniste qui se serait montré sceptique quant aux risques en cas d’incendie…

    D'un article d'YVES BASTIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 1er février 2020.