Enfants

  • 5e Chasse aux oeufs

    En parcourant les rues de Montzen, retrouve trois oeufs dissimulés sur trois sites emblématiques et tu recevras en échange un sachet d'oeufs en chocolat.

     

    - Parcours fléché

    - Spectacle inédit à 16h

    - Parcours de 3km

    - Petite restauration

    - Départs libres de 13h30 à 14h30 depuis l'école de Montzen

     

    Organisation : ASBL Association des parents de l'école communale de Montzen.

  • Un souper pour aider la petite Noyla

    Capture d’écran 2019-03-08 à 09.18.43.pngLa petite Noyla vient à peine de souffler sa première bougie qu’elle va bientôt passer sa troisième opération cardiaque. Elle soufre d’une malformation du cœur grave : une tétralogie de Fallot. Cette maladie peut s’opérer sauf que Noyla souffre également du syndrome de Noonan, une forme de nanisme. Il est donc compliqué d’opérer un si petit cœur. Les frais d’hôpitaux et les médicaments coûtent malheureusement cher à sa maman, Mélodie. « C’est 115 € par semaine rien que pour le lait qui est particulier pour elle. Et ce n’est pas remboursé par la mutuelle. » En été Noyla doit se faire opérer du cœur à Bruxelles. « Elle restera un mois et demi aux soins intensifs. Je veux rester auprès de ma petite durant toute cette épreuve. Je n’ai pas de voiture, je ne saurais pas faire les allers-retours tous les jours. Alors il faut bien que je loge sur place. Il y a un organisme qui loge les parents, mais c’est 55 € par nuit. Sur un mois et demi ça fait cher. » La dame a alors fait appel aux dons sur internet. Ce samedi elle organise un souper caritatif à Plombières. « On a pu voir la générosité des gens. La salle nous est prêtée gratuitement, on a pour l’instant 138 personnes qui ont réservé, c’est formidable… » Cet argent viendra à point pour la dame qui a 3.000 € de frais à payer. Une fondation a même proposé de lui payer son logement durant l’opération.

    Dans cette épreuve difficile, Mélodie a trouvé du réconfort dans le soutien d’inconnus mais a aussi eu la désagréable sensation qu’on la jugeait. « Certaines personnes m’ont dit que j’aurais dû avorter car c’est le genre de maladie que l’on voit pendant la grossesse. Je l’ai su au bout de 25 semaines qu’est ce que je pouvais faire d’autre ? » La dame a aussi eu un coup de fil surprenant : celui de la police. « Apparemment il y a des personnes qui croyaient que c’était une arnaque, que je n’avais pas d’enfant handicapé. La police m’a demandé si c’était bien moi qui organisais le souper. C’est triste de devoir en arriver là, mais je remercie la majorité de gens qui soutiennent la petite. C’est pour elle que c’est important. » 

    A.R. dans LA MEUSE VERVIERS du 8 mars 2019

  • La crèche Les p’tites grenouilles opte pour les couches lavables

    Les p’tites grenouilles, une crèche qui fait la part belle à l’écologie a ouvert ses portes voici une quinzaine de jours à Hombourg, sur le territoire de la commune de Plombières. Stéphanie Gilles et Pauline Gerhards, les deux accueillantes non conventionnées qui gèrent cet établissement qui peut accueillir jusqu’à dix bambins, ont opté pour les couches lavables, plus écologiques et plus économiques.

    Une page de FRANÇOISE PEIFFER à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 4 février 2019.

  • Réception des sociétés du dimanche 13 janvier 2019 à Montzen

    La Commune de Plombières a remis, comme chaque année, des récompenses aux personnes méritantes de l’entité.  Et cette année, ce sont quelques 35 personnes qui ont été mises à l’honneur, tant dans le domaine associatif et culturel que dans le monde du sport.

    La cérémonie portait bien son nom cette année, puisqu’elle a été agrémentée de plusieurs extraits vidéos ainsi que de nombreuses photographies illustrant les performances de nos Plombimontois.

    Après une belle présentation de la nouvelle Bourgmestre, Marie Stassen, ainsi que de l’échevine en charge du sport, Nadine Schyns, chaque échevin et conseiller présent a présenté à tour de rôle un lauréat à qui un cadeau fut remis par un membre du Conseil communal des Enfants.

    Cette année, nous retiendrons plus particulièrement les 70 années d’activité de Monsieur Félix Drooghaag au sein de la Royale Harmonie Sainte Cécile de Gemmenich et les 67 années d’activité de Monsieur Léon Schifflers, à titre posthume puisqu’il est décédé le 3 janvier dernier, au sein de la chorale « Les Amis réunis » de Montzen.

    Dans le domaine sportif, nous pouvons souligner les performances de Gilles Didden, triple vainqueur au championnat d’Allemagne de VW Cox modifiées, Gaëtan Dejalle, Plombimontois ayant réalisé le meilleur temps lors des 3 joggings organisés dans la commune de Plombières, et Olivier Remacle qui reste toujours le Champion de Belgique en trail !

     

    Lire la suite

  • Nouveau à Plombières

    UN NOUVEAU CONSEIL COMMUNAL DES ENFANTS A PLOMBIERES ! 

    Depuis le 6 novembre, la 11ème session du Conseil Communal des Enfants de la Commune de Plombières a débuté. Ainsi donc, en octobre ont eu lieu, dans toutes les classes de 5ème et 6ème année des écoles primaires de la commune, des élections pour élire les nouveaux membres de ce nouveau Conseil Communal des Enfants. Parmi ceux-ci, sept enfants avaient déjà eu l’occasion de siéger au Conseil depuis l’année dernière. Ce sont donc tout de même 14 nouveaux membres qui ont pu prendre place autour de la table et prêter sermententre les mains du Bourgmestre et débuter ainsi leur mandat.  

    Déjà très motivés lors de leur entrée en fonction, c’est avec beaucoup de nouvelles idées et d’envie que ceux-ci souhaitent s’engager pour notre belle commune. Les enfants vont nous faire changer d’air et de belles motivations sont au programme avec comme mot d’ordre la sécurité des enfants mais aussi l’écologie et la mobilité !

     

    Pour cette nouvelle édition 2018-19, le Conseil Communal des Enfants est composé de :

    Ecole de Gemmenich : Luigi Cuculo, Janek Schopp

    Ecole de Hombourg : Arnaud Cormann, Pierre Hick, Marie Hocks

    Ecole de Maria-Hilf : Marko Gojkovic, Grégory Nüsser, Alissa Santacecilia, Josué Sunda

    Ecole de Montzen-Gare : Maurine Bonni, Emma Linckens, Lola Wannez

    Ecole de Montzen-Village : Isaure Brichard, Magalie Köttgen, Noé London

    Ecole de Moresnet : Benjamin Beckers, Manon Bertholet, Chiara Habets

    Ecole de Plombières : Lenny Mannens, Angèle Schyns, Romane Vanderheyden

  • Bientôt le début des travaux de la crèche

    La commune de Plombières s’apprête à plus que doubler sa capacité d’accueil des bambins en crèche, passant ainsi de 18 à 42 places. Les travaux de transformation de l’ancienne antenne de police de Plombières devraient débuter prochainement et les premiers enfants devraient pouvoir y être accueillis d’ici octobre 2019.

    « Le permis d’urbanisme a été introduit et nous avons déjà obtenu un accord de l’ONE concernant les transformations » se réjouit le bourgmestre Thierry Wimmer. Des travaux qui seront relativement conséquents même s’il n’est nullement question de démolition. Il s’agira par exemple de faire disparaître le cachot qui était utilisé par la police, mais aussi de changer les revêtements de sol ou de poser des cloisons et d’aménager les lieux afin qu’ils soient colorés et accueillants.

    « L’objectif est que ce nouveau bâtiment soit au moins équivalent à l’actuelle crèche qui date d’il y a une dizaine d’années. Ainsi, nous souhaitons éviter que certaines familles ne se sentent lésées parce que leurs enfants sont accueillis dans un bâtiment moins confortable que l’autre », ajoute le maïeur.

    Car il ne faut pas oublier qu’il s’agira là de deux bâtiments distincts qui fonctionneront comme deux crèches de petite taille et à l’ambiance familiale. « Chaque bâtiment accueillera les trois sections d’enfants et fonctionnera de façon autonome, même s’il est évident que des économies d’échelle seront réalisées », précise Thierry Wimmer. Le montant total des travaux est estimé à 500.000 euros dont une partie est subsidiée par la Région wallonne.

    Avec cette nouvelle crèche, la commune devrait pouvoir répondre à une demande sans cesse croissante. Outre la nouvelle crèche, le bâtiment accueillera les consultations de l’ONE. « On conservera probablement le bus de l’ONE pour les personnes qui ne sont pas en mesure de se déplacer, mais nous souhaitions tout de même leur offrir une infrastructure », conclut Thierry Wimmer.

    F.P. dans LA MEUSE VERVIERS du 24 février 2018.

  • 9 des 10 élèves blessés ont pu rentrer chez eux

    Neuf des dix élèves qui ont été hospitalisés lundi matin à la suite d’un accident impliquant un bus scolaire à Eupen, ont pu regagner leur domicile, a indiqué le docteur Marenne de l’hôpital d’Eupen, lors d’une conférence de presse. Le dixième enfant devrait quitter l’établissement hospitalier ce lundi soir.
    La conductrice du bus scolaire qui a effectué une sortie de route est, elle aussi encore hospitalisée mais ses jours ne sont pas en danger, a précisé le médecin.

    362AC965-E2A6-4F8E-8198-A0AE8A0DBB9A.jpeg

    CIRCONSTANCES NÉBULEUSES
    Les circonstances de l’accident qui s’est produit lundi peu avant 08h00, Walhorner Feld à Eupen, sont toujours nébuleuses. « La conductrice du bus est âgée de 60 ans et travaille depuis 2006 pour la société Sadar. La dame, originaire de La Calamine, effectuait régulièrement ce parcours », a indiqué Karl-Heinz Klinkenberg, le bourgmestre d’Eupen qui ajoute qu’elle n’a pas encore pu être entendue. Le parquet d’Eupen a dépêché un expert automobile sur les lieux de l’accident afin de déterminer l’origine de cette sortie de route. « Il est certain que le convoyeur n’était pas présent dans le bus puisqu’il a signalé ce matin qu’il était malade », explique le maïeur qui précise que sa présence n’était pas obligatoire.
    Autre zone d’ombre, les ceintures de sécurité. Le bus était équipé de ceintures de sécurité ventrales mais il n’a pas encore été possible de déterminer si les occupants les portaient ou non. Les seize passagers du véhicule, qui sont âgés entre 8 et 20 ans, se rendaient à l’école spécialisée d’Eupen. Quinze d’entre eux proviennent de La Calamine et un de Gemmenich.
    Immédiatement après l’accident, un soutien psychologique a été mis en place.
    Sur place, tout le périmètre a été bouclé pour permettre l’intervention des services de secours. Plusieurs véhicules d’intervention étaient toujours sur place 1 h 30 après les faits. En plus des pompiers de Lontzen, un SMUR et plusieurs ambulances se sont rendus sur les lieux de l’accident.

  • Crèches : 5 communes à la traîne dans la région dont Plombières

    Capture d’écran 2017-09-20 à 09.37.42.pngL’accueil de la petite enfance est l’un des fers de lance d’Ecolo et plus particulièrement du député theutois Matthieu Daele. Récemment, il a questionné la ministre Greoli sur la question afin d’obtenir le taux de couverture en région verviétoise. Résultat : celui-ci est bien plus faible que la moyenne wallonne. Le Theutois invite les communes à réagir.

    « La moyenne sur l’arrondissement est faible, il y a un besoin criant de crèche », annonce Matthieu Daele, député Ecolo au Parlement wallon et conseiller communal à Theux. 

    Capture d’écran 2017-09-20 à 09.37.22.png

    Inauguration prévue pour septembre 2019

    Bientôt 24 nouvelles places à Plombières

    À l’inverse de Limbourg, la commune de Plombières est, elle, un peu à la traîne si l’on en croit les chiffres de 2015. Mais, explique Josiane Schmit, l’échevine de la Jeunesse, le problème sera bientôt résolu. Si actuellement, la commune ne dispose que d’une crèche de 18 places, un projet d’agrandissement est en cours.

    « On a profité du plan Cigogne 2 pour rentrer un projet. Ainsi, nous allons récupérer l’ancien bâtiment de la police qui se situe à proximité de la crèche actuelle, puis le réaménager. La crèche aura alors une capacité de 44 places. C’est important pour nous qui avons une centaine de naissances/an », indique l’échevine. L’inauguration est prévue pour septembre 2019, précise-t-elle d’ailleurs.

    Mais d’autres projets sont en cours sur l’arrondissement puisque le cabinet Greoli précise que 32 places restent à ouvrir dans le cadre du plan Cigogne 3 et que 63 places supplémentaires viennent en outre d’être introduites, mais nécessitent des subsides à l’infrastructure. Un premier pas donc.

    D'une page de LOÏC MANGUETTE dans LA MEUSE VERVIERS du 20 septembre 2017.