Enfants

  • Soutien au personnel des maisons de soins par le Conseil communal des Enfants de Plombières

    Ce mercredi 16 décembre 2020, les jeunes conseillers plombimontois ont apporté aux trois différentes maisons de soins de l'entité , à savoir la Maison Pannesheydt de Montzen, ainsi que le home Regina et la clinique Saint-Joseph de Moresnet-Chapelle, les panneaux que les élèves des écoles primaires de Plombières ont confectionnés.  Il s'agissait, d'après l'idée d'un membre du Conseil communal des Enfants, de montrer à tous ceux qui vivent ou travaillent dans ce milieu, les aides-soignant(e)s, les infirmiers(ères), le personnel administratif, les cuisiniers(ères), les responsables, les bénévoles, les techniciens, les résidents, etc., que les jeunes pensent très fort à eux.  Si, dans les circonstances actuelles, une présence physique avec les résidents est naturellement proscrite, les responsables ont chaleureusement accueilli le Conseil communal des enfants devant chaque établissement.  Les jeunes conseillers ont ainsi pu exprimer leurs intentions et remettre les panneaux réalisés.  Ceux-ci seront affichés durant plusieurs semaines dans les lieux communs des maisons de soins.  Tant les résidents que leurs rares visiteurs pourront les admirer durant ces fêtes de fin d'année.  Ce projet a pu être concrétisé rapidement grâce à la collaboration du CCE et des enseignants, avec leur direction, des écoles primaires de Plombières.  La joie, la fierté et l'émotion présentes lors des remises des panneaux était palpable et même visible sur le visage tant des responsables des maisons de soins que des jeunes conseillers, accompagnés par la Bourgmestre, Marie STASSEN, et l'échevine de la jeunesse, Nadine SCHYNS.

  • Un projet de « dirtpark » pour les BMX

    Un groupe Facebook qui vise à la création d’un « dirtpark » (terrain de BMX freestyle) à Plombières a vu le jour voiciCapture d’écran 2020-12-04 à 08.13.21.png deux semaines. Il est l’initiative d’une mère de famille plombimontoise qui souhaite proposer aux jeunes une infrastructure sécurisée pour pratiquer le dirt, c’est-à-dire des sauts en VTT. Environ 150 personnes ont déjà marqué leur intérêt pour ce projet que la commune compte soutenir.

    Fort méconnu des adultes et d’une frange de la population, le « dirt », c’est-à-dire les sauts à vélo BMX, fait fureur auprès des adolescents, à la recherche de sensations fortes. Pour satisfaire leur besoin d’adrénaline certains n’hésitent pas à aménager, clandestinement, des pistes qui leur permettent de pratiquer leur sport favori. Un comportement qui peut engendrer des nuisances pour l’environnement mais qui peut aussi s’avérer dangereux. D’autres se rendent dans des villages voisins comme Hergenrath, où un dirtpark a été créé, pour s’adonner à cette pratique.

    D'un article de FRANÇOISE PEIFFER à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 4 décembre 2020

  • Un nouveau Conseil Communal des Enfants qui démarre sur les chapeaux de roue à Plombières

    Vu les circonstances sanitaires actuelles et conformément aux dispositions instaurées pour limiter la propagation du coronavirus, c’est dans la salle Culture et Loisirs de Montzen qu’a eu lieu, le 1er octobre dernier, la séance d’installation du Conseil communal des Enfants de Plombières.

    Pour cette année académique 2020-2021, 14 nouveaux jeunes conseillers qui ont prêté serment devant la Bourgmestre, Marie STASSEN, pour intégrer ce Conseil des Enfants. Ce nouveau CCE est donc composé, pour cette session 2020-2021, de 8 conseillères et 13 conseillers représentant les 7 écoles primaires de l’entité. Les nouveaux élus sont : Lynn ALDENHOFF, Fanny BERTHOLET, Lionel BONNI, Thomas BRANDT, Zoé CLIEGNET, Levy CONNOTTE, Elfi GROOTEN, Lohan HAGELSTEIN, Adrien HOUBBEN, Leeloo LEVEQUE, Tim LONDON, Yanis NICOLAIJE, Yanis PENAY et Alexis VANBRABANT.

    Ces nouveaux candidats élus à l’issue du scrutin du 22 septembre dernier sont particulièrement enthousiastes et augurent une année pleine de projets ambitieux. C’est pourquoi la première réunion a déjà eu lieu le 13 octobre dernier afin de lancer un premier projet et la prochaine aura lieu le 12 novembre 2020. Deux réunions de commission sont également déjà programmées.

    Ces jeunes auront la possibilité d’apprendre le fonctionnement d’une administration tout en découvrant leur commune, ses atouts, ses forces et ses besoins bien évidemment.

    Bon travail à tous les jeunes conseillers !

  • 32e CAS MONDIAL

    Capture d’écran 2020-10-07 à 08.03.11.pngAmaury a 10 mois et, déjà, il se bat contre la maladie. Ce petit Plombimontois est atteint d’une maladie génétique rarissime, une épilepsie sévère du nourrisson accompagnée d’une mutation du chromosome 19. Il n’y a que 32 cas connus au monde et il est le seul connu en Belgique. Le bébé en est à sa 6e hospitalisation et voilà un mois qu’il séjourne aux soins intensifs. Sa maman témoigne.

    Impossible d’imaginer une situation plus difficile que celle-là. Amaury a à peine 10 mois et ses parents ne savent pas s’il sera toujours là demain. Ce petit bout est atteint d’une maladie génétique rarissime. « Il souffre d’un syndrome de West, une épilepsie sévère du nourrisson, accompagnée d’une mutation du chromosome 19. Ça s’appelle le CACNA1E », explique Maryline Tranquillin, la maman d’Amaury.

    D'un article de VICTORIA MARCHE à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 7 octobre 2020

  • Elle photographie des bébés décédés

    Alena Deckers a rejoint l’association « Au-delà des nuages », qui cherche des photographes bénévoles.

    Capture d’écran 2020-08-24 à 10.51.08.pngCertains événements de la vie sont particulièrement pénibles à traverser. La perte d’un enfant en fait partie. Pour aider les jeunes parents qui vivent cette douloureuse épreuve à faire leur deuil, l’association « Au-delà des nuages », leur propose une séance photo que leur permettra de conserver une trace du passage de leur enfant sur terre. La photographe plombimontoise Alena Deckers a rejoint cette asbl voici quelques mois.

    C’est une démarche difficile qu’a entreprise, voici quelques mois, la photographe plombimontoise Alena Deckers. Elle a rejoint l’asbl « Au-delà des nuages », créée en Flandre en 2016, par une maman endeuillée et une sage-femme à Ostende. Cette association s’engage à offrir aux parents d’un bébé décédé un souvenir éternel de leur enfant. « J’ai été contactée il y a un peu plus d’un an par l’asbl. J’y ai réfléchi durant plusieurs mois et lorsque je me suis sentie prête, j’ai décidé de participer à une réunion d’information », se souvient la jeune femme qui a finalement complété le formulaire d’adhésion.

    D'une page de FRANÇOISE PEIFFER à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 24 août 2020

  • Un nouveau Conseil Communal des Enfants qui démarre sur les chapeaux de roue à Plombières

    La salle du Conseil Communal de Plombières était trop exiguë, ce vendredi 20 septembre, pour accueillir l’énormepublic venu assister à la séance d’installation du Conseil communal des Enfants.

    Pour cette année académique 2019-2020, ce ne sont pas moins de 15 nouveaux jeunes conseillers qui ont prêté serment devant le Bourgmestre faisant fonction, Joseph AUSTEN, pour intégrer ce Conseil des Enfants, Marie STASSEN étant en congé de maternité.  Ce nouveau CCE est donc composé, pour cette session 2019-2020, de 11 conseillers et 10 conseillères représentant les 7 écoles primaires de l’entité. Les nouveaux élus sont : BROUWERS Camille, COLLARDDamien, DEVOLDER Clara, GAUTHY Boris, HABETSPaul, HOUBBEN Adrien, JAMINET Maya, LUTTERBACHEmmy, MARCELO DE JESUS Samira, PAULUS Louis, PLEYERS Nolan, SPIERTZ Ludovic, VANDEGAART Lila, VANDERHEYDEN Chloé et VANDERHEYDEN Samuel.

    Ces nouveaux candidats élus à l’issue du scrutin du 17 septembre  dernier sont particulièrement enthousiastes et augurent une année pleine de projets ambitieux.  L’animateur, Monsieur Raymond ESSER, n’en est que plus motivé aussi.  C’est pourquoi la prochaine réunion est déjà programmée pour le 4 octobre afin de choisir les premiers travaux qui seront lancés d’emblée.

    Ces jeunes auront la possibilité d’apprendre le fonctionnement d’une administration tout en découvrant leur commune, ses atouts, ses forces et ses besoins bien évidemment.

    Bon amusement !

  • Fermeture de l’école maternelle de Sippenaeken

    Malgré tous les efforts fournis depuis de nombreux mois tant par le Pouvoir Organisateur, que la Direction, les parents d’élèves, les associations locales et tous les habitants du village, l’école maternelle de Sippenaeken devra fermer ses portes au 1er octobre 2019.

    En effet, force est de constater que les conditions à son maintien, à savoir la présence à l’école d’au moins 12 enfants à raison de minimum 8 demi-journées au 30 septembre, ne seront pas remplies. Si le nombre minimal d’enfants a bien été atteint, le nombre de journées de présence n’est pas suffisant à ce jour et il ne sera pas possible de rencontrer cette exigence à la date du 30 septembre.

    Toutes les dispositions sont bien évidemment prises pour maintenir l’activité jusqu’au 30 septembre.  De même, les parents ont été avertis et encouragés à prendre leurs dispositions pour inscrire leur(s) enfant(s) dans un autre établissement scolaire. Le Pouvoir Organisateur se tient à leurs côtés pour les aider dans ces démarches.

    La Commune de Plombières, consciente de l’importance de la présence d’une école au sein d’un village, déplore cette situation.  C’est avec regret qu’elle actera la fermeture de ces lieux destinés à l’enseignement et à l’éducation de nos jeunes.

    Contact : Mme Davina Houbben, Echevine de l’Enseignement – 0496/95.59.89

  • L’école de Sippenaeken presque condamnée : il manque trois inscriptions

    Capture d’écran 2019-08-13 à 08.13.19.pngLa petite école de Sippenaeken, sur le territoire de la commune de Plombières, est menacée de fermeture. Si d’ici la rentrée elle ne comptabilise pas douze élèves, l’établissement sera contraint de fermer ses portes. Ils sont actuellement neuf inscrits.

    La rentrée scolaire se profile doucement à l’horizon. Si pour certains la reprise du chemin de l’école s’envisage sereinement, à Sippenaeken, c’est bien plus compliqué.

    DIFFICILE À PLOMBIÈRES AUSSI

    « À Plombières, le village le plus proche, la situation est compliqué aussi. Même si l’école n’est pas menacée, le nombre d’élèves diminue sans cesse. Là, je pense qu’il va falloir que l’on s’adapte avec par exemple des classes de 1,2,3 et 4,5,6 », conclut la bourgmestre qui a bien conscience du vieillissement de la population et qui sait que ces soucis pourraient se répéter à l’avenir.

    D'un article de FRANÇOISE PEIFFER à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 13 août 2019.

  • Les mômes à la place des policiers

    Bientôt opérationnelle – à partir du 2 septembre –, l’extension de la crèche communale située dans les locaux de l’ancien commissariat de Plombières accueillait ce samedi ses premiers visiteurs. Des jeunes parents pour la plupart, forcément intéressés par le doublement de capacité de la structure d’accueil existante.

    « Nous offrons à présent un total de 42 lits répartis en trois catégories d’âges » explique Sabine Reep, la directrice. Et de préciser : « Il y a 9 ans, lors de l’inauguration du premier bâtiment, l’ensemble des lits offerts ont été directement oc-

    cupés. Dès lors, nous étions obligés de refuser la moitié des gens qui s’inscrivaient sur la liste d’attente. Il a donc fallu d’emblée songer à agrandir puisqu’il n’y avait pas place pour tout le monde ! » La construction d’une nouvelle antenne de police sur le site de la maison communale a fort heureusement libéré, l’année passée, une partie des locaux de l’ancien lycée plombimontois, aujourd’hui magnifiquement transformés. Du coup, en tous les cas pour l’instant, il reste quelques lits de disponibles dans cette double implantation (l’ancienne et la nouvelle) d’une seule et même crèche baptisée « Le Petit Môme », du moins chez les « grands » à partir de l’âge de 22 mois.

    Le montant dépensé par la commune pour finaliser cette réalisation s’élève à 535.000 € sur fonds propres, étant entendu que les six équivalents temps plein du personnel sont, eux, subsidiés à 100 % par l’One sans oublier ni le mi-temps d’infirmière ni le mi-temps de la directrice !

    F.H. dans LA MEUSE VERVIERS du 12 août 2019.