Football

  • Angel Cortès va vivre sa 2e finale de Coupe

    Les U21 de l’AS Eupen disputeront, ce samedi à 15 heures, la finale de la Coupe de Belgique à domicile face à Genk. À la tête de l’équipe eupenoise, on retrouve Angel Cortès, qui a notamment officié sur le banc de Plombières et de Franchimont par le passé. Pour la petite histoire, c’est déjà lui qui coachait les espoirs eupenois lors de leur première finale de Coupe il y a quatre ans…

    Capture d’écran 2019-05-08 à 08.22.13.png« J’ai eu quelques belles étapes durant ma carrière d’entraîneur, comme Franchimont (deux montées) et avant cela Plombières, où on est aussi monté deux fois », se remémore Angel Cortès, passé ensuite à l’Espanola et à Mouland (P1 limbourgeoise) avant de rejoindre Eupen. Du haut ses 61 ans, il est toujours aussi passionné, mais il entrevoit tout doucement la fin de son parcours footballistique. « Je crois que je vais encore faire un an ou l’autre et puis je tenterai d’autres aventures. J’ai accompli mon rêve d’aller suivre les cours UEFA Pro, que j’ai terminés à 60 ans. Je voulais montrer à tout le monde qu’on peut accomplir son rêve à n’importe quel âge. Peut-être qu’après le foot, il y aura autre chose. J’ai encore envie d’apprendre. »

    D'une page d'OLIVIER DELFINO dans LA MEUSE VERVIERS du 8 mai 2019.

  • Sart a écarté le FC Trois-Frontières aux tirs au but.

    « On a livré une bonne première mi-temps et on aurait mérité de mener au score, mais on ne l’a pas fait. On l’a regretté en deuxième période avec leur premier but magnifique, même si pour moi, le ballon était sorti sur le centre. Mais il fallait le mettre. On a su avoir une réaction très rapide et mener directement 2-1, puis on a subi. C’est notre point faible : dans les moments difficiles, on a du mal à relever la tête et à aller de l’avant. Est ensuite venue la séance des tirs au but. Sur l’ensemble du match, vu les occasions, on mérite de passer », développe Romain Schyns, le portier sartois, qui a stoppé l’envoi de Gaël Jungblut alors que son équipe menait 4-3 dans la série des tirs au but. Un arrêt décisif suivi du but inscrit par Guillaume Custinne.

    « J’espère que la finale, ce sera contre mon frère Jérémy, qui évolue à Elsaute », disait encore notre interlocuteur samedi soir, alors que le duel entre Elsaute et Franchimont avait lieu le dimanche après-midi. Finalement, ce sont les Theutois qui se dresseront sur la route des Sartois ce jeudi soir. « On voulait passer un tour et rejouer à domicile. »

    D'un article d'OLIVIER DELFINO dans LA MEUSE VERVIERS du 7 mai 2019.

  • Les résultats contrastés de P4G

    P4G

    Welkenraedt B - Tr. Frontières B : 1 - 6

    Stavelot B - Hombourg B : 5 - 1

  • Trois-Frontières et Franchimont au tour final

    En ce qui concerne le tour final, les deux équipes attendues n’ont pas déçu. Trois-Frontières et Franchimont avaient les cartes entre les mains et le deux équipes se sont imposées ce dimanche face à Waimes et Recht.

    Même si les Waimerais ont ouvert le score les premiers, les Frontaliers ont fait preuve d’abnégation pour aller s’offrir ce dernier match. « Et pourtant, on ne m’a pas rendu la tâche facile. Je sais que le comité avait peur qu’on joue le tour final car on ne sait jamais ce qu’il peut se passer et qu’on n’est pas certain de monter mais c’est une belle récompense pour l’équipe, je voulais aller le chercher », avoue Fabrice Burdziak, le coach de Trois-Frontières. Quoi qu’il arrive, il s’agira d’une superbe saison pour le club qui, rappelons-le, monte de P3. « C’est la cerise sur le gâteau. On va jouer les matchs qui arrivent mais ce n’est que du bonus. Jouer ce tour final, c’est vraiment chouette », confie-t-il.

    CARTON POUR FRANCHIMONT

    Pour Franchimont, également, ça a été compliqué. Du moins, au début, confie Olivier Laffineur, le coach theutois.

    « Sans un grand Monte, on aurait pu être mené. Mais on gagne finalement 7-0, donc il n’y a pas photo au final ». Après un début de saison difficile, Franchimont a réussi à se relever et remporter la 3e tranche. « On a réussi à s’adapter. C’est de bon augure pour l’an prochain », assure le T1 franchimontois qui estime être l’invité surprise de ce tour final. « Personne n’aurait misé sur nous. On va ici jouer sans pression et sans complexe ». Franchimont ira à Elsaute lors des demis du tour final alors que Trois-Frontières se déplacera à Sart. 

    LOÏC MANGUETTE dans LA MEUSE VERVIERS du 29 avril 2019.

  • Hombourg : le maintien par GSM

    Personne n’y aurait cru à l’intersaison et pourtant, Hombourg l’a fait. Grâce à un deuxième tour costaud, les Hombourgeois ont réussi à se maintenir en 2e provinciale C en vue de la saison prochaine et ce, malgré la défaite face à Walhorn. En effet, aussi bien l’Étoile Verviétoise que le CS Verviers, les deux autres équipes en ballottage, n’ont pas réussi à remporter leurs rencontres.

    Et pourtant, ce fut chaud, comme nous le rapporte Philippe Stassen, désigné T2 de l’équipe voici quelques semaines et qui officiera également sur le banc en tant que 2e coach l’an prochain. « Ça a été très tendu jusqu’à la fin. L’Étoile perdait 3-0 à la mi-temps donc on regardait plutôt du côté du CS, qui gagnait, mais les Étoilés sont revenus et ça a été chaud. Surtout que le match a duré 10 minutes de plus que nous », confie-t-il.

    Du coup, les Hombourgeois ont suivi la fin du match entre Malmedy et l’Étoile par téléphone, avec Xavier Stassen, le futur T1, en commentateur. « On avait le résultat minute par minute. Les commentaires étaient en direct, puis, quand la fin du match a été sifflée, on a pu exulter », nous confie-t-il.

    Une sacrée performance de la part de Hombourg qui restera donc en P2 la saison prochaine. Pour Philippe Stassen, c’est la force du groupe qui a fait la différence. « Quand on a vu les joueurs pour l’an prochain, on pensait que ce serait pour la P3. Mais on a pris des points début d’année et l’espoir est revenu. Les joueurs sont restés concentrés jusqu’à la fin. Ils se sont remobilisés et ça a fait la différence », assure-t-il.IMG_8521.jpg

    Et de conclure : « Avec 21 points, on se sauve par la petite porte, mais c’est une porte quand même et on se retrouvera la saison prochaine en P2 avec l’intention de passer une saison plus tranquille ». 

    LOÏC MANGUETTE dans LA MEUSE VERVIERS du 29 avril 2019.

  • Les matchs de ce dimanche à 15 heures

    P2C

    Tr. Frontières - Waimes  

    Walhorn - Hombourg

    P4G

    Welkenraedt B - Tr. Frontières B

    Stavelot B - Hombourg B

     

  • Avantage Hombourg dans la lutte pour le maintien

    Dans le bas du classement, c’est également une lutte à trois qui attend Hombourg, 

    l’Étoile Verviétoise et le CS Verviers. Et ce sont les premiers cités qui ont l’avantage à l’heure actuelle. 14 es avec 21 points et 5 victoires, ils sont par contre obligés de gagner à Walhorn s’ils veulent être certains de rester en P2 la saison prochaine. En cas de faux pas, ils devront espérer un faux pas des deux autres équipes. En effet, si Hombourg ne gagne pas et que l’Étoile gagne, c’est cette dernière qui se sauvera, grâce à sa victoire supplémen-

    taire. De son côté, le CS Verviers doit espérer un faux pas de l’Étoile et d’Hombourg pour espérer un test-match face à Hombourg et un éventuel maintien. Bref, ça semble bien compliqué pour eux qui se rendent à La Calamine B. À noter que les deux Verviers fusionneront la saison prochaine. Si une équipe se sauve, la future équipe verviétoise sera en P2, sinon, ce sera la P3.

    D'un article de LOÏC MANGUETTE dans LA MEUSE VERVIERS du 27 avril 2019.

  • Résultats des matchs du week-end pascal

    P4G

    Tr. Frontières B - Sart B : fft 0 - 5

    Hombourg B - Weywertz B : 0 - 2

  • Les résultats du week-end

    P2C

    Recht - Tr. Frontières : 1 - 2

    Hombourg - Elsaute : 0 - 2

    Concernant le maintien, Hombourg a toujours la main mais rien n’est fait. Ils sont obligés de gagner la semaine prochaine pour s’assurer de rester en P2 la saison prochaine, sans se soucier du résultat des adversaires. Le CS Verviers et l’Étoile Verviétoise sont eux obligés de gagner et doivent espérer un faux-pas de Hombourg s’ils veulent se maintenir. Bref, la dernière journée de championnat promet d’être chaude en P2C. (LM)

    P4G

    Oudler - Tr. Frontières B : 4 - 0