Hombourg

  • Voici où on flashe le plus

    Côté P.-V., le Pays de Herve n’a rien à envier à ses voisins de la région verviétoise. En 2018, ce sont 14.724 P.-V. pour excès de vitesse qui ont été dressés dans les 8 communes que compte la zone de police. Un chiffre énorme, comparé à nos autres zones de police, qui s’explique par la présence des autoroutes E40 et E42 qui traversent le territoire. Plus de la moitié des automobilistes flashés en 2018 dans la zone du Pays de Herve l’ont été sur l’autoroute.

    À Plombières (911 P.-V.), on flashe surtout sur la N608, d’abord dans la rue d’Aubel (140 P.-V.), puis dans la rue du Cheval Blanc (121 P.-V.) et à Volkerich (124 P.-V.).

    Une page de VICTORIA MARCHE à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 17 mai 2019

  • Inquiétant : les rats pullulent

    Depuis quelques années, la population de rats d’égout tend à croître, dans nombre de communes de l’arrondissement. Certes, on n’en est pas à une prolifération de même ampleur que dans certains quartiers de grandes villes ou dans des régions où l’on compte de grosses porcheries, surtout en Flandre. N’empêche, l’évolution a de quoi faire réfléchir en région verviétoise.

    Les rats apprécient certains aménagements de la vie moderne. Selon le Hervien Philippe Wegnez, un indépendant spécialiste de leur traque, « on les trouve souvent dans les talus. Ils font aussi des galeries sous les maisons, autour des mares ou dans les tas de compost ». Pourquoi ici ? Parce que l’on y trouve des aliments dont ces rongeurs se nourrissent volontiers (restes de viande et de poisson, mais aussi épluchures de carottes, de pommes de terre…) mais aussi parce que la décomposition dégage de la chaleur, plutôt agréable pour l’animal à la mauvaise saison, observe Philippe Wegnez.

    Capture d’écran 2019-05-11 à 10.00.01.png« À Plombières, pas de gros soucis cette année », estime l’échevin Joseph Austen, en charge de l’Environnement.

     

    « Mais les deux années précédentes, on avait constaté de gros problèmes et on avait mené de grosses campagnes de dératisation en lançant des marchés publics en 2017 et 2018. À l’époque, on avait connu des soucis à Hombourg. Dans certains égouts, à Moresnet et Moresnet Chapelle, les ouvriers communaux ont ajouté des composants biologiques pour améliorer la décomposition, ce qui a limité la multiplication des rats. La présence de rats suscite une certaine crainte chez certains habitants quand ils voient déambuler ces animaux dans les rues. »

    D'une page d'YVES BASTIN dans LA MEUSE VERVIERS du 11 mai 2019.

  • Trois pils produites à Hombourg

    Grain d’orge, à Hombourg, produit désormais aussi trois bières du type lager, mais à façon, pour des clients. Toutes avec une variété de levure bien précise et une fermentation à basse température. Deux vont sortir, tandis que la troisième est produite depuis un mois.

    Les clients qui achètent chez Grain d’orge sont une Allemande, qui met au point ses propres recettes avant de commander une fabrication à une certaine échelle à Hombourg, une firme néerlandaise qui veut offrir un bac avant les congés aux membres de son personnel et un cafetier belge germanophone, qui n’opte que pour les fûts.

    Avec celle de Bellevaux, les pils de Hombourg sont les premières de ce type dans notre région, depuis le grand retour des brasseries artisanales sur le marché. À la différence d’une pils industrielle, nos régionales sont moins claires. Elles sont un zeste troubles.

    D'une page d'YVES BASTIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 9 mai 2019.

  • Décès de Madame Julia THISSEN, veuve de Monsieur Henri NIBUS

    Capture d’écran 2019-05-08 à 08.28.08.pngLa famille annonce le décès de Madame Julia THISSEN, veuve de Monsieur Henri NIBUS, née à Hombourg le 9 septembre 1928 et décédée à Verviers le 6 mai 2019s.
    La défunte repose au funérarium Cornet-Mockel, 35, Place Sommeleville à Verviers, où les visites ont lieu jeudi et vendredi de 17 à 19 heures.
    La célébration des funérailles, avec Eucharistie, aura lieu le samedi 11 mai 2019 à 14 heures 30 en l’église de Petit-Rechain.
    La crémation au centre funéraire Neomansio, suivie de la dispersion des cendres au cimetière de Hombourg aura lieu dans l’intimité familiale.

    Faire-part.

  • Le Conseil d’État donne raison à Codéart qui veut devenir ONG

    Le Conseil d’État a ordonné en extrême urgence la suspension de l’exécution de la décision adoptée le 4 avril 2019 par Alexander De Croo (Open-VLD), ministre de la Coopération au développement, refusant à l’asbl plombimontoise Codéart sa demande d’agrément comme ONG, a-t-on appris mardi auprès de Me Thierry Wimmer, conseil de l’asbl active dans le développement d’outils et technologies agricoles adaptés aux pays du Sud.

    La juridiction administrative n’a examiné que le premier des trois moyens soulevés pour considérer que le relèvement du seuil de réussite, à la suite de la mise en place d’une nouvelle méthodologie d’évaluation,était discriminatoire.Capture d’écran 2019-05-02 à 08.44.54.png

    Le Conseil d’État indique dans son arrêt que «si l’État dispose d’une marge d’appréciation dans la fixation d’une méthodologie d’évaluation de l’adéquation de la capacité de gestion avec le niveau de complexité, il faut toutefois que cette évaluation respecte le principe d’égalité et de non-discrimination» et ce vis-à-vis des autres organisations qui ont sollicité l’agrément d’ONG selon une autre méthodologie, souligne-t-il en sus. «Même si cet arrêt n’intervient que dans le cadre de la suspension, j’ai la faiblesse de croire qu’il n’est désormais plus possible au ministre de contester le droit subjectif de l’asbl Codéart de disposer des agréments sollicités», analyse Me Wimmer qui a déjà sollicité le conseil de l’État belge afin de connaître les intentions du ministre.

    Si d’aventure, les agréments, à la suite de cette seconde suspension, n’étaient pas accordés à l’asbl, l’avocat de l’association introduirait une action en justice en dommages et intérêts.

    EN CONFLIT DEPUIS 2016

    Depuis 2016, l’asbl plombimontoise et l’État belge sont en conflit sur les conditions d’attribution de l’agrément ONG. L’asbl, qui reposait sur cinq employés et une trentaine de bénévoles, est en passe d’être en cessation de paiement.

    Codéart, active depuis une trentaine d’années, est spécialisée dans la création de machines et d’équipements agricoles simples produits dans les pays du Sud (Haïti, Benin, Togo, Congo) afin de récolter le manioc, l’huile de palme et la canne à sucre. -

    Une information BELGA à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 2 mai 2019

  • Stassen Vin et Grain d’orge créent la Violette

    Le projet de la Violette a été mûrement réfléchi. Et après bien des essais, Stassen vin et Grain d’orge sortent leur Violette.

    Un premier brassin d’une capacité de 3.000 bouteilles de 33 centilitres, soit un millier de litres, va dès lors débarquer dans les rayons d’ici peu. Dans la foulée, un deuxième brassin est déjà prévu pour éviter que les amateurs de nouveautés restent rapidement sur leur soif, après qu’on leur a mis l’eau à la bouche.

    Pour cette rebelote, le brasseur hombourgeois en brassera le double.

    Pour les brassins ultérieurs, il est probable que l’on retouche légèrement la recette en fonction des avis que formuleront les amateurs. Mais la patiente mise au point a déjà permis d’augurer qu’on était dans le bon.

    D'un  article d'YVES BASTIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 30 avril 2019.

     

  • Les résultats contrastés de P4G

    P4G

    Welkenraedt B - Tr. Frontières B : 1 - 6

    Stavelot B - Hombourg B : 5 - 1

  • Hombourg : le maintien par GSM

    Personne n’y aurait cru à l’intersaison et pourtant, Hombourg l’a fait. Grâce à un deuxième tour costaud, les Hombourgeois ont réussi à se maintenir en 2e provinciale C en vue de la saison prochaine et ce, malgré la défaite face à Walhorn. En effet, aussi bien l’Étoile Verviétoise que le CS Verviers, les deux autres équipes en ballottage, n’ont pas réussi à remporter leurs rencontres.

    Et pourtant, ce fut chaud, comme nous le rapporte Philippe Stassen, désigné T2 de l’équipe voici quelques semaines et qui officiera également sur le banc en tant que 2e coach l’an prochain. « Ça a été très tendu jusqu’à la fin. L’Étoile perdait 3-0 à la mi-temps donc on regardait plutôt du côté du CS, qui gagnait, mais les Étoilés sont revenus et ça a été chaud. Surtout que le match a duré 10 minutes de plus que nous », confie-t-il.

    Du coup, les Hombourgeois ont suivi la fin du match entre Malmedy et l’Étoile par téléphone, avec Xavier Stassen, le futur T1, en commentateur. « On avait le résultat minute par minute. Les commentaires étaient en direct, puis, quand la fin du match a été sifflée, on a pu exulter », nous confie-t-il.

    Une sacrée performance de la part de Hombourg qui restera donc en P2 la saison prochaine. Pour Philippe Stassen, c’est la force du groupe qui a fait la différence. « Quand on a vu les joueurs pour l’an prochain, on pensait que ce serait pour la P3. Mais on a pris des points début d’année et l’espoir est revenu. Les joueurs sont restés concentrés jusqu’à la fin. Ils se sont remobilisés et ça a fait la différence », assure-t-il.IMG_8521.jpg

    Et de conclure : « Avec 21 points, on se sauve par la petite porte, mais c’est une porte quand même et on se retrouvera la saison prochaine en P2 avec l’intention de passer une saison plus tranquille ». 

    LOÏC MANGUETTE dans LA MEUSE VERVIERS du 29 avril 2019.

  • Inauguration d'un nouveau pont

    Inauguration d'un nouveau tronçon Ravel et sa magnifique passerelle à Hombourg! Un projet de plus mené à bien avec le SPW!

    Alors qu'on parle de climat, osons développer des projets favorisants la mobilité douce et surtout la mobilité active (Liaison : ancienne gare vers la rue du cheval blanc) !

    "Ce nouveau tronçon en asphalte d'un peu plus de 3km, vient compléter l'offre des voies destinées à la mobilité douce dans notre commune... Et ce n'est pas prêt de s'arrêter", affirme l'échevin Deckers.

    Une page d'ADRIEN RENKIN à lire à ce sujet dans LA MEUSE VERVIERS du 29 avril 2019.

  • Les matchs de ce dimanche à 15 heures

    P2C

    Tr. Frontières - Waimes  

    Walhorn - Hombourg

    P4G

    Welkenraedt B - Tr. Frontières B

    Stavelot B - Hombourg B