Hombourg

  • Un motard se tue au guidon de la moto qu’il possédait depuis 2 jours

    Journée marquée par le deuil pour les motards en province de Liège, ce mardi. Après l’accident mortel de La Minerie, le matin, en fin d’après-midi, un pilote de deux-roues a été victime d’un accident sur la route du Cheval blanc, à Hombourg, à une centaine de mètres environ du terrain de football, dans une zone où la vitesse est limitée à 70 km/h.

    La victime, un jeune Allemand âgé d’une vingtaine d’années, suivait un autre quand, pour une raison que celui qui le précédait ne s’explique pas, il est tombé dans le fossé. Il a alors percuté un piquet. Une collision qui a été fatale.

    La route du Cheval blanc, selon de nombreux habitants de la localité, est une chaussée très accidentogène.

    La preuve : ces derniers mois, la police a jugé utile de faire placer le Lidar à au moins deux reprises sur cet axe, qui est une route régionale : en décembre dernier, puis encore en février.

    D'un article d'YVES BASTIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 1er juillet 2020

  • La 3 étape du Tour de Wallonie, avec départ à Montzen, sera très verviétoise

    Dès le 2 juin, nous vous annoncions en primeur que la commune de Plombières aurait bel et bien un départ d’étape au Tour de Wallonie 2020, malgré le report de l’épreuve au mois d’août et le changement de format (de 5 à 4 étapes). Les étapes ont été officiellement dévoilées ce mardi par les organisateurs, à savoir TRW Organisation, dont l’Olnois Christophe Brandt est l’administrateur délégué. Comme prévu, Plombières accueillera le départ de l’étape du mardi 18 août, l’avant-dernière de l’épreuve. Celle-ci mènera les coureurs à Visé au terme d’un parcours de 192 kilomètres.

    Le lieu de départ sera bel et bien la place communale de Montzen. L’incertitude planait encore concernant une possible boucle que le peloton allait emprunter dans l’entité avant de repasser par la ligne de départ à Montzen. « Il n’y aura pas de retour à Montzen », confie Christophe Brandt, qui a accepté de dévoiler les grandes lignes de cette troisième étape du Tour de Wallonie. Et le moins que l’on puisse écrire, c’est que cette étape sera très verviétoise. Les amateurs régionaux de cyclisme seront gâtés, d’autant que le plateau de ce Tour de Wallonie 2020 s’annonce tout bonnement impressionnant, avec des coureurs comme Philippe Gilbert, Greg Van Avermaet, Caleb Ewan, Oliver Naesen et bien d’autres qui devraient être au départ. Mais revenons-en au tracé de la troisième étape. Concrètement, après Montzen, cap sur Hombourg, Teuven (Fourons), la grande route d’Henri-Chapelle puis retour à Hombourg, avant de prendre la direction de Welkenraedt puis de Dolhain et d’emprunter la côte de Limbourg. Le peloton prendra ensuite la direction de Jalhay puis de Francorchamps. « On prendra ensuite le Rosier à l’envers en venant de Spa, puis l’étape ira vers La Gleize, Rahier, Werbomont, la Vallée de la Lienne, la Vecquée », indique notre interlocuteur. Cap ensuite sur La Reid, Jevoumont, le Mont Theux, Trasenster, la côte d’Olne puis direction Soumagne, Barchon et entrée sur le circuit local à Visé, lieu de l’arrivée.

    Le lendemain, le peloton s’élancera de Blegny pour la dernière étape, mais ne fera pas d’incursion en région verviétoise. Reste aussi à savoir dans quelles conditions pourra être organisé le départ de l’étape à Montzen.

    « On a fait des propositions pour que cela puisse se dérouler sans prendre le moindre risque au niveau sanitaire, mais tout cela doit encore être validé. J’espère d’ailleurs qu’on obtiendra des réponses via le Conseil National de Sécurité de ce mercredi. Si la situation continue à s’améliorer, on espère arriver à une situation plus ou moins normale », reprend Christophe Brandt. « Mais l’accès au village départ, qui serait un peu différent, serait forcément limité. Il faudra y respecter les distanciations sociales, des consignes de sécurité seront rappelées par les speakers et via des panneaux, etc. On espère que ce qu’on a proposé sera accepté. » Bref, à l’heure d’écrire ces lignes, il y a encore pas mal d’incertitudes quant au déroulement de ce départ. L’évolution de la crise sanitaire sera évidemment un facteur clé. 

    O. DELFINO dans LA MEUSE VERVIERS du 24 juin 2020

  • Des échaliers pour réhabiliter la voirie douce

    A trois reprises (1987-92, 2005-2008 et depuis quelques mois pour la 3ème fournée) le service des travaux de la commune de Plombières a réalisé en régie des échaliers pour compléter le maillage des chemins et sentiers de promenade de la commune afin de réhabiliter des sentiers ou de remettre en état des échaliers défectueux.  Elle met ainsi à profit les talents de ferronnerie qui se trouvent au sein du personnel communal pour réaliser un travail de qualité.

    La plupart du temps  la commune met ces échaliers à disposition des S.I. locaux et de l’Office du Tourisme de la Commune de Plombières (OTCP)  et c’est l’agent  du R.SI 3 Frontières qui travaille pour  l’entretien des promenades des S.I. locaux et de l’OTCP  qui assure généralement  le placement  des échaliers.

    Ainsi depuis ce 22 juin le sentier 101 qui relie la rue Gulpen (à 500 m du carrefour de La Bach) à la Hees (croisement avec le chemin de Kheer) a été réhabilité par le placement d’échaliers. Le sentier a été préalablement déplacé par le conseil communal en utilisant désormais pour sa partie la plus proche de la Gulpen l’assiette du chemin privé existant à cet endroit et permettant un passage aisé de la Gulpe. Ensuite le tracé retrouve son tracé ancestral pour aboutir en face du chemin de Kheer.

    PLB image004.jpg


    Un autre réalisation analogue a été réalisée récemment à Langhaag-Moresnet (juste derrière le terrain de football de Plombières pour relier Gom à la vallée de la Gueule (ligne 39) .

    La commune de Plombières met désormais à disposition des promeneurs deux types d’échaliers : ceux en « V » traditionnels lorsque l’échalier se trouve en bordure de route et est bien visible. Par contre, lorsque le point d’aboutissement est moins visible au fond d’une prairie, ce sont des échaliers dotés d’un portique plus repérable qui sont placés .

  • Décès de Madame Philomène LORQUET, veuve de Monsieur Pierre van PROEMEREN

    Capture d’écran 2020-06-19 à 18.43.40.pngLa famille annonce le décès de Madame Philomène LORQUET, veuve de Monsieur Pierre van PROEMEREN, née à Fouron-Saint-Martin le 27 oct’obre 1937 et décédée à Montzen le 18 juin 2020.

    La défunte repose au funérarium à Aubel où la famille recevra les visites mardi et mercredi de 17 à 19 heures.

    La liturgie des funérailles, suivie de l'inhumation au cimetière de Hombourg, sera célébrée en l'église paroissiale à Hombourg dans la plus stricte intimité.

    Lire la suite

  • Une reprise trois semaines plus tard que d’habitude et une trêve hivernale semblable

    Après la publication des séries définitives la semaine dernière, le Comité provincial a communiqué, ce jeudi, le calendrier de la saison 2020-2021. Après plusieurs mois d’incertitudes liés à la crise du Covid-19, le football provincial retrouve peu à peu un rythme normal. Rendez-vous donc le 6 septembre prochain pour le début des hostilités.

    En P2B, où l’on retrouvera six clubs verviétois, la première journée sera déjà marquée par deux derbys : Aubel B (montant de P3) – Minerois (descendant de P1) et RCS Verviers – Hombourg. De quoi donner le ton d’emblée dans cette série B qui vaudra la peine d’être suivie de près. En série C, Amblève, descendant de P1, lancera sa saison avec la réception de Stavelot. 

    D'un article de MAXIME DEBRA AVEC OLIVIER DELFINO à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 19 juin 2020

  • Un solide ancrage verviétois au Standard de Liège !

    Saviez-vous, par exemple, que la moitié du Comité exécutif du Standard est composée de Verviétois ? Petit tour d’horizon de ce solide ancrage régional en compagnie d’Olivier Smeets, responsable communication du club liégeois.

    Parmi eux, on trouve le Goétois Pierre Locht, dont nous connaissons l'ascendance hombourgeoise, qui est responsable de l’Académie et membre du Comité exécutif. Présent au Standard depuis 2011, le Goétois Pierre Locht a d’abord occupé la fonction de team manager de l’équipe première pendant plusieurs saisons. Il a ensuite progressivement endossé le rôle de juriste du club.

    « Il allait notamment défendre les joueurs lors de leur passage en Commission à Bruxelles. Ces passages étaient assez médiatisés et il parvenait souvent à de bons résultats pour diminuer les sanctions », explique Olivier Smeets, précisant que depuis lors, Pierre Locht est entré dans le Conseil d’administration du club liégeois.

    « Pierre Locht siège au comité exécutif depuis l’arrivée de Michel Preud’homme il y a deux ans. En même temps que son entrée dans le comité exécutif du club, il a pris la tête de l’Académie Robert Louis Dreyfus, dont il est le directeur. Il gère toute la politique de formation du club en lien avec le département professionnel. C’est un poste clé : le centre de formation, où il y a entre 300 et 350 jeunes, est très important pour le Standard. » Concrètement, il gère une équipe d’une dizaine d’employés à l’Académie et également tous les formateurs, des U8 aux U21. Ceci, sans oublier la section féminine, évidemment.

    Avec Alexandre Grosjean et Pierre Locht, la moitié du comité exécutif du Standard, également composé de Bruno Venanzi et Michel Preud’homme, est issue de la région verviétoise…

    D'un article d'OLIVIER DELFINO à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 17 juin 2020

  • Trois projets de mobilité douce subsidiés

    La Province de Liège vient d’octroyer un montant global de 1.150.000 € à 8 projets de mobilité douce, sur proposition de Liège Europe Métropole. Cinq communes en bénéficieront.

    Un de ces projets concerne la création d’une connexion cyclable et piétonne avec le Mémorial Américain dit de Henri-Chapelle à Hombouig (Plombières) et du village de Henri-Chapelle (Welkenraedt) au départ du RAVEL Ligne 38 depuis Aubel. Il s’agit de la réalisation d’un cheminement en site propre sur toute la longueur de la rue du Mémorial Américain. Vu la longueur totale (5 km), il est proposé de phaser le projet en deux temps. La première phase couvrirait la liaison entre le RAVEL Ligne 38 et le Mémorial Américain, la deuxième phase entre le Mémorial Américain et le village de Henri-Chapelle, ouvrant la connexion sur les réseaux cyclo-piétons de l’Ostbelgien.

    Le tracé permet de rejoindre en cheminement cyclo-piéton propre et sécurisé le Mémorial Américain, haut-lieu touristique et patrimonial du Plateau de Herve, actuellement joignable exclusivement en voiture. De plus, il permet une connexion entre les communes de Plombières, Aubel et Welkenraedt en sécurisant une voirie accidentogène, particulièrement peu propice aux cheminements cyclable et piéton.

  • Hombourg et 3 Frontières en Coupe de Belgique

    Le Comité provincial a publié ce vendredi après-midi la liste des 16 équipes provinciales de Liège qualifiées pour la Coupe de Belgique messieurs 2020-2021. Une compétition dont le premier tour aura lieu le weekend des 8 et 9 août.

    Parmi ces 16 équipes, on en retrouve 9 de la région verviétoise, à savoir Hombourg, 3 Frontières, Minerois, Rechain, Elsaute, Aubel A, Aubel B, Ster-Francorchamps B et Spa. On notera au passage le joli doublé du Royal Aubel Football Club, dont les deux équipes sont allées loin dans leur Coupe provinciale respective cette saison. Les sept autres clubs des séries provinciales liégeoises qualifiés pour la Croky Cup sont le FCB Sprimont B, Fize, Blegny B, Sart Tilman, Vaux Chaudfontaine, Huccorgne et Tilleur.

    Trois autres clubs issus de l’arrondissement de Verviers prendront également part à la Croky Cup 20202021, à savoir Raeren-Eynatten et Dison (pensionnaires de D3 Amateurs) ainsi que l’AS Eupen (Division 1A). Comme tous les autres clubs de D1A, Eupen entrera en lice au stade des 16es de finale.

    Cela porte donc à 12 le nombre de clubs régionaux qui participeront à cette compétition nationale la saison prochaine.

    O.D. dans LA MEUSE VERVIERS du 6 juin 2020

  • Trois-Frontières l’a mauvaise, Hombourg fait avec

    Après avoir terminé à une très belle quatrième place la saison passée en série C, Hombourg devrait figurer dans la série B la saison prochaine. Entraîneur du club, Xavier Stassen semblait assez serein après avoir appris cette nouvelle. « Je n’ai pas de réaction particulière pour être honnête. On préfère ne pas faire de vagues dans ce cas-là. J’espère juste que Monsieur Collard-Bovy prendra bien note que nous ne sommes pas amusés comme certains la saison passée à rentrer dans des batailles juridiques et à nous rendre jusqu’à Namur pour bloquer le championnat. »

    Grand rival de Hombourg, Trois Frontières ne partage pas le même point de vue. Pour Geoffrey Foguenne, qui va faire son retour au club, ces séries n’ont aucun sens et sont l’issue de copinages : « Je ne vais pas me faire des amis mais on voit que les amitiés et les copinages ont encore fonctionné. Il me semble que Monsieur Spirlet a beaucoup à dire dans la région » affirme-t-il, un peu agacé, « Il y a trois semaines, il avait dit dans la presse qu’il trouvait normal que Trois Frontières et Hombourg aillent en 2B et c’est ce qui s’est passé. C’est bizarre. Je ne comprends pas, il n’y a aucune logique dans ce qui a été fait. On ne va pas s’éterniser là-dessus mais je ne pensais pas que Monsieur Spirlet avait autant de pouvoir. »

    De quoi demander, pour le 3 juin au plus tard, un changement de série, comme c’est permis par le Comité provincial en cas d’accord avec un autre club ? Pour Foguenne, cela s’annonce très compliqué : « Le problème, c’est que tous ceux qui sont en série C sont contents d’être là. Il faudrait trouver quelqu’un susceptible de vouloir changer mais personne ne l’est. À mon avis, on va l’avoir dans l’os. »

    Aubel B (où David Malta n’y voit pas de problème), Minerois (qui avait été champion en P2B lors de la saison 2018-2019), le CS Verviers (qui avait demandé à évoluer en 2B) et Olne (qui y était déjà la saison passée) sont les autres clubs de l’arrondissement qui joueront en P2B la saison prochaine.

    Lire la suite

  • Décès de Monsieur Albert HERWATS, époux de Madame Marie-Thérèse PUTTERS

    Capture d’écran 2020-05-23 à 18.00.25.pngLa famille annonce le décès de Monsieur Albert HERWATS, époux de Madame Marie-Thérèse PUTTERS, né à Hombourg le lundi 1 juin 1936 et décédé à Eupen le samedi 23 mai 2020 à l'âge de 83 ans.

    Par mesure de confinement les visites sont strictement réservées à la famille.

    En raison des circonstances actuelles la cérémonie religieuse sera célébrée dans l'intimité familiale en l’église Saint-Brice de Hombourg le mardi 26 mai 2020.

    Lire la suite