Lontzen

  • La police surprend un cycliste drogué à minuit !

    Capture d’écran 2019-08-07 à 10.07.40.pngDans la nuit de lundi à mardi, un cycliste a été arrêté par la police à Lontzen. Il se trouve que le jeune homme avait pris des stupéfiants.

    Vers 00h20 exactement, à Lontzen, la police locale a procédé à une arrestation peu banale. Les policiers aperçoivent en effet un cycliste se promenant sur la route, au guidon de son vélo. Alertés par l’heure tardive à laquelle le jeune homme de 21 ans s’adonnait à cette activité, les policiers ont décidé de l’arrêter et de le soumettre à un test de dépistage aux drogues. Un test qui s’est avéré positif. Le jeune homme avait pris des stupéfiants avant de prendre la route sur son deux roues. Le cycliste s’est donc vu imposer une interdiction de circuler dans cet état ! 

    A.R. dans LA MEUSE VERVIERS du 7 août 2019

     

  • Cinq fermes ouvertes chez nous

    Les journées fermes ouvertes organisées les 22 et 23 juin prochain dans une septantaine d’exploitations wallonnes, feront la part belle aux productions locales, a annoncé mercredi Geoffroy Simonart, coordinateur des JFO à l’Agence wallonne pour la Promotion d’une agriculture de qualité (Apaq-W), qui organise la 23e édition de l’événement.

    Chez nous cinq fermes participeront. La ferme Colyn, de Stéphane et Jean-Christophe Colyn, à Herve, la ferme Lahaye-Corstjens de Bertrand et Marthe Corstjens, à Lontzen, Biohof Theissen d’Elena et Simone Theissen, à Bullange, la ferme Didactique de la Province de Liège ASBL, d’Alexis Dengis, à Theux, et les roses de Daniel Schmitz, de Daniel Schmitz, à Malmedy L’Apaq-W profitera aussi de ce rendez-vous annuel pour mettre l’accent sur la dimension pédagogique afin de lutter contre « la perte de connaissance du monde agricole et ainsi favoriser le questionnement des jeunes générations concernant ce métier. » Les journées fermes ouvertes, qui visent essentiellement un public familial, seront axées sur la thématique de la cuisine locale, durable et de saison, sachant que 90 % des participants vendent leur production directement au consommateur.

    71 exploitations ouvriront leurs portes au public. « Nous comptons une vingtaine de nouveaux participants et constatons une professionnalisation des candidatures mais aussi une volonté des agriculteurs de participer uniquement tous les deux à trois ans à la manifestation », souligne M. Simonart.

    La diversification des exploitations sera également de mise puisque les visiteurs pourront se rendre dans des fermes favorisant la filière laitière, l’élevage bovin, porcin ou encore la volaille. Quelque 25 exploitations seront ainsi accessibles dans la province de Namur, contre 17 dans le Hainaut et 11 dans le Luxembourg. Neuf autres pourront être visitées dans le Brabant wallon ou en province de Liège.

    Près d’une ferme sur deux participera au concours de dessin proposé aux 3-12 ans.

    bertrand.jpg

  • Le courrier de Plombières viendra de Lontzen

    Quatre mail centers devraient se partager d’ici peu l’approvisionnement des boîtes aux lettres de l’arrondissement. Outre via les Plenesses (Thimister), on devrait bientôt approvisionner certaines de nos communes au départ de Sprimont et de Saint-Vith, qui se partageront le sud de l’arrondissement de Verviers. Et un quatrième centre névralgique est venu s’ajouter à la liste : Lontzen, d’où l’on alimentera entre autres les boîtes de Welkenraedt et Plombières.

    Ça bouge quant à la gestion du courrier à l’est de la province. On avait déjà, à Thimister-Clermont, la plate-forme des Plenesses installée depuis 2012. Laquelle continuera à couvrir les communes de Limbourg, Thimister-Clermont, Herve, Dison, Baelen, Aubel, Pepinster et Verviers. Mais au Pays de Herve et au nord de l’arrondissement, on évoque la construction d’une seconde plate-forme, à Lontzen. Le bureau exécutif de la SPI, qui gère l’East Belgium Park, a donné son aval. Il est question d’un terrain de 14.500 m 2 pour ce centre de distribution, où le courrier serait trié avant que les facteurs l’emportent pour leurs tournées. Selon la porte-parole de Bpost, Barbara Van Speybroeck, « La demande de permis d’urbanisme est introduite », pour un bâtiment d’une superficie de 3.000 m 2 (un peu moins d’un demi-terrain de football).

    D'un article d'YVES BASTIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 26 mars 2019.

  • Alfred Lecerf s’est éteint : « Durant ses mandats, Lontzen a évolué »

    Il a été bourgmestre de la commune pendant 24 ans et a siégé au Parlement germanophone.

    Alfred Lecerf, l’ancien bourgmestre de Lontzen, est décédé ce jeudi à l’âge de 70 ans, a indiqué vendredi Patrick Thévissen, l’actuel maïeur, qui lui a succédé le 3 décembre dernier. Il avait siégé à la tête de la ville durant 24 ans. Un registre de condoléances sera présent samedi à la commune.

    C’est une figure marquante de la communauté germanophone qui nous quitte. Alfred Lecerf qui avait été à l’homme fort de Lontzen Capture d’écran 2019-02-09 à 08.02.51.pngdurant 24 ans n’est plus. Alfred Lecerf, apparenté CDH, ne s’était pas présenté aux dernières élections avec la liste Union.

    Celui qui fut conseiller communal pour la première fois en 1989 a d’abord siégé sur les bancs de l’opposition avant de devenir bourgmestre en 1995. Il a également siégé des années durant au parlement de la communauté germanophone. Il s’est éteint à l’âge de 70 ans, à l’hôpital d’Eupen où il avait été admis mardi.

    Roger Franssen, qui a travaillé à ses côtés durant ces 24 années conserve d’Alfred Lecerf le souvenir d’une personne enga-

    gée et qui aimait particulièrement sa commune.

    « Durant ses quatre mandats, notre commune a évolué et s’est modernisée. Alfred a toujours eu à cœur le souci du bilinguisme qui fait partie de la richesse de notre région », explique Roger Franssen, encore ému par la disparition du septuagénaire.

    « Quand on a travaillé quotidiennement ensemble durant autant d’années, que l’on a assisté à plus de 300 conseils communaux, à plus de 1.000 réunions de collège et à plusieurs milliers de rendez-vous, un lien se crée », avoue son collaborateur de longue date.

    UN BOURGMESTRE CHANTEUR

    Nul doute que celui qui était connu dans la région pour son amour du carnaval et qui a animé des années durant le jeudi des femmes manquera à ses concitoyens. Pendant plus de 30 ans, il a animé des soirées avec son orchestre « The Goldfingers ». Il a aussi fait partie d’une chorale durant 30 ans également.

    Pour les citoyens qui souhaitent rendre hommage à l’ancien bourgmestre, un registre de condoléances sera accessible ce samedi à la commune de 10h à 12h et de 14h à 16h et en début de semaine durant les heures d’ouverture de l’administration, indique Patrick Thévissen, l’actuel bourgmestre.

    Les modalités des funérailles d’Alfred Lecerf ne sont pas encore connues. 

    BELGA - dans LA MEUSE VERVIERS du 9 février 2019.

  • Alfred Lecerf, l’ancien bourgmestre de Lontzen, est décédé ce jeudi

    A la tête de la petite commune germanophone durant 24 ans, avec la liste Union, Alfred Lecerf ne s’était pas présenté aux dernières élections. Celui qui fut conseiller communal pour la première fois en 1989 a d’abord siégé sur les bancs de l’opposition avant de devenir bourgmestre en 1995. Il s’est éteint à l’âge de 70 ans à l’hôpital d’Eupen, où il avait été admis mardi.

  • Un Verviétois avait dérobé… deux chapiteaux !

    Le 24 mars 2017, c’est la stupéfaction la plus totale qui attendait les ouvriers de la firme Schreiber de Lontzen, venus démonter deux chapiteaux installés la veille pour une soi-disant fête sur le terrain du FC Hellas à Dison : les deux chapiteaux, de 6 mètres sur 15, ainsi que la matériel de chauffage, s’étaient volatilisés ! Pour la firme propriétaire des chapiteaux, le préjudice était évidemment important, entre 15 et 20.000 euros.

    Heureusement, grâce à un travail efficace mené en collaboration par les zones de police Vesdre et de Stavelot-Malmedy, le matériel était retrouvé une semaine plus tard dans un village de la région malmédienne. Il était entreposé chez un particulier, un certain T., qui justement travaille pour une firme de location de gîtes et de salles pour mariage.

    L’enquête permet d’établir que ce T. a eu des contacts avec Christopher Papadopoulos (28 ans) de Verviers, l’homme qui avait loué les chapiteaux à la firme Schreiber. Et ce dernier finit par avouer qu’il est bien à l’origine de ce vol pour le moins original, disant avoir eu l’intention de revendre les chapiteaux à la firme malmédienne.

    IL A AVOUÉ SANS PROBLÈME

    Christopher a été poursuivi pour ce vol et abus de confiance devant le tribunal correctionnel, où il reconnaissait tout sans problème. Il expliquait qu’il avait monté cette opération dans le but de revendre les chapiteaux à la firme malmédienne, car il était en difficulté Capture d’écran 2018-11-27 à 07.35.58.pngfinancière.

    Le ministère public réclamait 15 mois de prison, ferme, car il se trouve que ce Papadopoulos a déjà été condamné en 2009 à une lourde peine : 5 ans de prison ! Pour deux faits crapuleux. Le premier, c’est lorsqu’il avait surgi avec deux autres complices cagoulés et armés chez un homme de 47 ans, le 10 octobre 2008.

    En exigeant de l’argent sous la menace de le tuer, et en le rossant copieusement, pour lui dérober une somme de 4.000 euros !

    Neuf jours plus tard, trois individus surgissent dans le restaurant la Bergerie à Andrimont et menacent le personnel ainsi que les quelques clients encore présents en les forçant à se coucher à terre.

    Après avoir tiré un coup de feu dans une porte dans le but d’effrayer les personnes, ils dérobent deux bagues et un pendentif à une cliente, ainsi que le fonds de caisse, peu important. Le tireur n’était autre que Papadopoulos.

    Son avocat Me Uerlings avait plaidé une peine de travail, puisqu’il n’a plus droit à un sursis.

    Le tribunal l’a suivi : la peine est de 250 h de travail, ou 15 mois de prison. 

    LUC BRUNCLAIR dans LA MEUSE VERVIERS du 27 novembre 2018.

  • Trop lourd, les voleurs abandonnent le coffre

    Ce mercredi soir, vers 19 h 30, des voleurs se sont introduits dans une habitation de la rue Stöck à Lontzen. Ils ont très rapidement déguerpi quand l’alarme s’est déclenchée. Ils ont bien tenté de prendre la fuite avec le coffre-fort de la maison, mais ce dernier était trop lourd… Dès lors, les monte-en-l’air l’ont abandonné dans un champ. La police de la zone Vesdre-Gueule et des collègues de la zone de police voisine ont recherché les hommes, sans succès. Les voleurs avaient cassé la porte arrière de la maison pour rentrer dans l’habitation.

  • Le Clive, ex-Graffiti, c’est déjà fini

    Quatre mois après son ouverture, le Clive, ex-Graffiti, à Lontzen, va mettre définitivement la clé sous le paillasson, annonçait le Grenzecho ce jeudi.

    D'un article d'Y.B. à lire dans LA MEUSE VERVIERS à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 5 octobre 2018.

  • Le Clive, l’ex-dancing Graffiti, en réorganisation judiciaire

    Le Clive, soit l’ex-dancing Graffiti à Lontzen, est dans une mauvaise passe, alors qu’il a rouvert depuis un peu plus de trois mois. Du coup, le tribunal de commerce d’Eupen l’a placé sous procédure de réorganisation judiciaire, pour tenter d’écarter le spectre de la faillite.

    Un article d'YVES BASTIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 6 septembre 2018.

     

  • Elle va chanter en Chine

    Cynthia Hagelstein, dont le papa est président de l’harmonie Saint-Joseph de Hombourg, se prépare à prendre part à la tournée du World Youth Choir, en Chine.

    Que de talents artistiques dans notre région ! En effet, du côté des chanteuses lyriques, après Céline Scheen, Julie Mossay ou encore Amélia Jardon, voici qu’émerge à l’âge de 25 ans la jeune et jolie Cynthia Hagelstein. Comme Obélix, elle est « tombée dedans quand elle était petite ». Ses parents, François Hagelstein et Myriam Locht, sont les chevilles ouvrières de la Royale Harmonie St-Joseph de Hombourg. Ils apprécient évidemment l’orientation artistique suivie par Cynthia au sein d’une maisonnée « où la musique est omniprésente ». Et ce d’autant plus que bientôt, elle va partir un mois en Chine afin de prendre part aux sessions puis à la tournée du « World Youth Choir » : un événement de portée mondiale.

     

    Lire la suite