Moresnet-Chapelle

  • Inquiétant : les rats pullulent

    Depuis quelques années, la population de rats d’égout tend à croître, dans nombre de communes de l’arrondissement. Certes, on n’en est pas à une prolifération de même ampleur que dans certains quartiers de grandes villes ou dans des régions où l’on compte de grosses porcheries, surtout en Flandre. N’empêche, l’évolution a de quoi faire réfléchir en région verviétoise.

    Les rats apprécient certains aménagements de la vie moderne. Selon le Hervien Philippe Wegnez, un indépendant spécialiste de leur traque, « on les trouve souvent dans les talus. Ils font aussi des galeries sous les maisons, autour des mares ou dans les tas de compost ». Pourquoi ici ? Parce que l’on y trouve des aliments dont ces rongeurs se nourrissent volontiers (restes de viande et de poisson, mais aussi épluchures de carottes, de pommes de terre…) mais aussi parce que la décomposition dégage de la chaleur, plutôt agréable pour l’animal à la mauvaise saison, observe Philippe Wegnez.

    Capture d’écran 2019-05-11 à 10.00.01.png« À Plombières, pas de gros soucis cette année », estime l’échevin Joseph Austen, en charge de l’Environnement.

     

    « Mais les deux années précédentes, on avait constaté de gros problèmes et on avait mené de grosses campagnes de dératisation en lançant des marchés publics en 2017 et 2018. À l’époque, on avait connu des soucis à Hombourg. Dans certains égouts, à Moresnet et Moresnet Chapelle, les ouvriers communaux ont ajouté des composants biologiques pour améliorer la décomposition, ce qui a limité la multiplication des rats. La présence de rats suscite une certaine crainte chez certains habitants quand ils voient déambuler ces animaux dans les rues. »

    D'une page d'YVES BASTIN dans LA MEUSE VERVIERS du 11 mai 2019.

  • L’hommage poignant à Marcel, héros de Moresnet

    Capture d’écran 2019-01-29 à 09.15.05.png« Tu marchais, tu marchais, tu marchais, c’est ainsi que les gens te connaissaient. C’était ta vie et tu l’aimais. Le 22 août dernier, ta vie a basculé. Tu nous as donné une grande leçon de vie. Tu as été un exemple de courage, de patience etusieurs centaines de personnes se sont réunies ce vendredi en l’église de Moresnet-Village pour rendre hommage à Marcel Moyano, la dernière victime de la tuerie de Moresnet-Chapelle. Ce 16 janvier, à 74 ans, Marcel Moyano a rendu son dernier souffle. Il avait été poignardé le 22 août dernier par Michel Gijsens au restaurant le Ramier, alors qu’il voulait l’empêcher de s’en prendre à Lucie et Valérie Leisten, décédées ce jour-là. Grièvement blessé, il s’en est allé après plusieurs mois d’hospitalisation. Ce vendredi, un hommage poignant lui a été rendu où Marcel Moyano a été présenté à plusieurs reprises comme un héros.

    Lire la suite

  • Le tueur de Moresnet a fait une 3e victime

    La tuerie de Moresnet-Chapelle a fait sa dernière victime. Ce 16 janvier, à 74 ans, Marcel Moyano a rendu son dernier souffle. Il avait été poignardé le 22 août dernier par Michel Gijsens au restaurant le Ramier, alors qu’il voulait l’empêcher de s’en prendre à Lucie et Valérie Leisten. Grièvement blessé, il s’en est allé après plusieurs mois d’hospitalisation.

    D’une page d’ADRIEN RENKIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 21 janvier 2019.

  • Prenez l’air sur le GR

    A tous ceux qui souhaitent s’oxygéner après les réveillons : la section Sports-Seniors Plateau organise sa 4ème balade du GR 563 Pays de Herve, de Moresnet-Chapelle à Hombourg.

    Cette balade hivernale de 23 km vous emmènera sur le site des Trois-Frontières par le bois de Preuss.

    LE PARCOURS

    Après avoir longé la frontière néerlandaise, vous redescendrez vers Gemmenich et Plombières où la La taverne du Soleil sur la place vous accueillera pour la pause de midi. L’après-midi, vous suivrez la vallée de la Gueule jusque Sippenaeken, traverserez le bois de Beusdael et arriverez enfin (ou déjà !) à Hombourg. La brasserie du Grain d’Orge vous accueillera à l’arrivée.

    Attention, cette journée s’adresse à de bons marcheurs, équipés d’une tenue adaptée à la météo du jour, d’un pique-nique et de boissons en suffisance. Rendez-vous est donné à 9 h à Hombourg, sur le vaste parking de la rue de la Station, en face de l’église. Un bus vous amènera au point de départ : place Arnold Franck à Moresnet-Chapelle.

    Lire la suite

  • Les internautes pouvaient proposer des localisations

    Mercredi prochain, les forces de police organisent un marathon des contrôles de vitesse sur l’ensemble de la Belgique. Les citoyens ont pu s’associer à cette opération en suggérant des endroits où placer un radar mobile.

    Plombières figure dans le Top 20 des rues en fonction du nombre d’emplacements de radars suggérés par les citoyens en Wallonie avec la rue de Moresnet.

    Capture d’écran 2018-10-10 à 10.20.51.png

  • Vernissage d’une exposition photographique à la maison de repos Régina

    « La magnificence de la vieillesse en maison de repos »

    Le samedi 22 septembrede 14 heures à 17 heures, le personnel du Rez-de-chaussée de la maison de repos Régina ainsi qu’un couple de photographes organisent le vernissage de leur exposition photographique. Le but de ce projet est  de valoriser la vieillesse en donnant une image positive et attractive du « bien-vieillir ». Notre souhait est donc de représenter la vie dans notre institution sous un autre jour en vous offrant un nouveau regard sur la vie de nos aînés et de leurs soignants.

     

    Maison de repos Régina

    Rue du Calvaire 1

    4850 Moresnet

    Tél : 087.78.94.00

    regina0@inago.be

     

    Entrée libre

  • Double meurtre : bel hommage à Lucie et Valérie Leisten

    C’est ce lundi que les proches de Lucie et Valérie Leisten ont dû dire adieu aux deux femmes, mortellement poignar- dées mercredi dernier dans le restaurant le Ramier à Mores- net. Lors d’une cérémonie poi- gnante, des amis et de proches de la famille ont pris la parole pour dresser leur portrait et rendre hommage à la mère et sa fille.

    D'un article de F.P. à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 28 août 2018.

     
  • Deux clients grièvement blessés

    « Il y a deux blessés graves. Les jours de l’un d’eux sont toujours en danger, le second est grièvement blessé mais son pronostic vital n’est pas engagé. Ce sont tous les deux des clients du restaurant », indique le parquet.

    Parmi les clients blessés, Marcel, une septantaine d’années, un habitué du restaurant et qui habite en face, dans le même bâtiment que le meurtrier. Habitué du Ramier, il s’y rendait tous les jours pour boire son petit café.

  • Michel Gijsens et Valérie Leisten avaient eu des problèmes mais la situation semblait s’être apaisée

    Au lendemain de la tuerie qui a coûté la vie à Valérie Leisten et sa maman au restaurant « Le Ramier », la colère et l’incompréhension règnent chez les proches de la famille Leisten. Valérie avait porté plainte à plusieurs reprises contre son ex, Michel Gijsens. Si plusieurs Plombimontois semblent penser que la police aurait pu empêcher un tel drame, ce n’est pas l’avis du parquet qui a suivi de près toutes les plaintes de Valérie. Si la situation avait été tendue entre eux, leurs difficultés semblaient avoir été aplanies.

    Des informations de VICTORIA MARCHE à lire dans LA MEUSE du 24 août 2018.

  • Registre de condoléances

    Capture d’écran 2018-08-24 à 07.56.21.pngSuite aux événements tragiques qui se sont déroulés à Moresnet-Chapelle, la Commune de Plombières tient à informer les citoyennes et citoyens qu’un registre de condoléances est mis à disposition à l’accueil de la Maison communale de Plombières, Place du 3ème Millénaire.

    Ce registre est destiné à recueillir les condoléances ou messages de soutien aux familles des victimes et sera accessible du vendredi 24 au jeudi 30 août 2018 aux heures d’ouvertures de l’Administration communale, à savoir du lundi au vendredi de 9h00 à 12h00, le lundi de 14h00 à 19h00 et le samedi de 9h00 à 10h45.