Pays de Herve

  • Alain Dubois, futur curé de Welkenraedt

    Troisième changement de doyen en quelques mois dans l’arrondissement : après Vital Nlandu devenu doyen de l’Ardenne, à Malmedy, en octobre, et Stanis Kanda, à Verviers et pour le sillon de la Vesdre, voici que Fabrice de Saint-Moulin se prépare à être le doyen en charge du reste des paroisses de l’arrondissement de Verviers, soit celles du Pays de Herve. IL remplacera ainsi Guy Balaes, le curé de Welkenraedt, tout en officiant à Herve.

    Alain Dubois, le futur curé de Welkenraedt, lui, provient de Gemmenich. En déposant ses valises ici, il se rapprochera des Trois bornes. « Ce sera aussi l’occasion de reparler un peu le plat », le dialecte de la région, sourit-il. Il résidera temporairement dans un appartement à Welkenraedt, dans l’attente de la réfection du presbytère.

    D'un article d'YVES BASTIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 3 mai 2019/

  • Ligne 38 : les pierres de séparation sont là à titre temporaire

    En fin de semaine dernière, d’énormes pierres ont été placées sur la ligne 38, un peu après le fort de Battice en direction de Capture d’écran 2019-04-16 à 08.11.44.pngThimister. On vient d’y aménager le chemin, en créant deux bandes de circulation : l’une en asphalte, l’autre en cendrée. C’est le résultat d’un compromis entre les différents utilisateurs de la voie lente. Mais ces pierres, posées sur la bande en cendrée, réduisent de façon importante sa largeur et pourraient représenter un danger pour les utilisateurs. Cet aménagement fait donc polémique. Pourquoi ces pierres ? « Parce qu’il y a des riverains agriculteurs qui accédaient parfois à partir du fort à leurs parcelles agricoles voisines, explique François Leruth, du Service Public de Wallonie (SPW) qui gère les Ravel. L’objectif est de protéger la piste en asphalte, pour que ces machines agricoles ne l’empruntent pas et ne la défoncent pas. »

    Les occupants de deux habitations voisines de la ligne 38 avaient aussi pris l’habitude de l’emprunter pour arriver chez eux. L’un d’eux a déjà rétabli son accès privé par la route du fort, l’autre devrait le faire prochainement. En attendant, ces pierres ont aussi été placées pour protéger les utilisateurs doux. Elles seront vraisemblablement posées jusqu’au fort de Battice.

    « Mais c’est bien une situation provisoire. Au départ on avait pensé à une haie ou une clôture, mais le coût était tellement important qu’on a opté pour ces pierres qui viennent de la carrière de la Région wallonne », poursuit François Leruth. On enlèvera donc ces pierres dès que les problèmes d’accès auront été réglés.

    Apparemment, cette solution de pierres séparant deux bandes de circulation sur un Ravel a déjà été utilisée, de manière provisoire aussi, du côté de Vielsalm. -

    B.B. dans LA MEUSE VERVIERS du 16 avril 2019.

  • D’énormes pierres font polémique sur la ligne 38

    Mais pourquoi a-t-on mis de grosses pierres au milieu de la ligne 38 entre Battice et Thimister, à la jonction entre la bande asphaltée et celle en cendrée ? C’est la question que se posent depuis la fin de la semaine dernière bon nombre d’amateurs de cette ancienne ligne de chemin de fer reconvertie en Ravel. Car si l’asphaltage de la moitié du chemin était bien prévu, il semblerait que le placement de cette séparation, qui pourrait être très dangereuse en cas de chute, ne l’était pas…Capture d’écran 2019-04-15 à 09.05.14.png

    Le printemps est là, les arbres sont en fleurs au pays de Herve ; de quoi donner l’envie de faire une balade sur la ligne 38, l’ancienne ligne de chemin de fer reconvertie en Ravel qui relie Melen à Hombourg. Une ligne qui fait justement depuis plusieurs mois l’objet d’aménagements, consistant en la pose d’une bande de tarmac, pour permettre son utilisation par tout le monde et par tous les temps.

    Dans ce cadre, la firme chargée des travaux par le SPW a posé cette bande de tarmac entre Battice et Pierreux (Thimister) avant l’hiver. Elle vient de reprendre le chantier, qui doit la mener cette année jusqu’au tennis à Aubel. Restera, en 2020, la quatrième et dernière phase, d’Aubel à Hombourg. Mais un aménagement fait polémique, notamment sur les réseaux sociaux, dans le cadre de ce chantier. En fin de semaine dernière, d’énormes pierres ont été placées sur le chemin, à la jonction entre l’asphalte et la cendrée. Et plus précisément sur le bord de la partie cendrée, ce qui réduit sa largeur de façon importante.

    D'un article de BRUNO BECKERS à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 15 avril 2019.

  • AUBEL / PLOMBIÈRES - POLICE DE PROXIMITÉ

    Ce 2 septembre, le poste de police d’Aubel fermera ces portes. L’antenne se situera désormais sur la commune de Plombières. Le bâtiment aubelois commençait à devenir vétuste et nécessitait des travaux coûteux. Une proposition a alors été émise par Thierry Wimmer, bourgmestre de Plombières et président de la zone de police Pays de Herve : la création d’un nouveau bâtiment pour la police sur Plombières, aux frais de la commune. « La commune de Plombières était désireuse de récupérer l’antenne locale de la police. Nous avions déjà un autre projet en cours de réalisation et les deux pouvaient être réalisés conjointement », dit-il. La proposition a alors été votée et approuvée.

  • Prix du mérite agricole 2018

    Désireux de mettre à l’honneur des personnes qui ont contribué à l’agriculture et la ruralité de notre Plateau, les Échevins de l’Agriculture des Communes d’Aubel, Baelen, Dalhem, Herve, Limbourg, Lontzen, Olne, Pepinster, Plombières, Soumagne, Theux, Thimister-Clermont et Welkenraedt ont mis en place le Prix du Mérite Agricole du Pays de Herve depuis 2006.

    Deux prix seront remis :

    * le Prix du Mérite Agricole « classique », toujours décerné par les Échevins de l’Agriculture du Pays de Herve et

    * le Prix « Coup de Cœur » décerné par le public et dont le thème changera chaque année.

    Pour 2018, le thème choisi est la diversification agricole.

    Du 5 juillet au 25 août inclus, sur http://www.paysdehervefutur.be/?CandidatS, le public est invité à découvrir la présentation des candidats en lice et à voter en ligne pour son favori. Le Prix « Coup de Cœur » sera remis au candidat ayant obtenu le plus de votes.

    Les candidats : Christian Lenoir et Christophe et Sabine Darchambeau.

    Contact : Pays de Herve-Futur est chargée de l’organisation pratique de ce prix, avec le soutien du GAL Pays de Herve. Aurélie Remacle
    secretariat@paysdehervefutur.be
    087 66 10 33
    https://www.facebook.com/Pays-de-Herve-Futur-5240482909800…/

  • Sensibilisation aux risques d’accidents de roulage avec blessés et tués

    Ce Lundi 7 mai 2018, la zone de police du Pays de Herve- en collaboration avec la zone de police Weser-Gölh, la police fédérale et l’Asbl Fedemot- organisait une journée consacrée à la sécurité routière.

    L’objectif de cette journée était de sensibiliser aux risques d’accidents de roulage avec blessés et tués. Qu’il s’agisse de la vitesse, de l’intoxication alcoolique, du non port de la ceinture de sécurité, du GSM au volant,… toutes ces infractions routières qui mettent en danger la vie de celui qui les commet mais aussi celle des autres usagers de la route ont retenu l’attention aiguisée des policiers.

     

    Du matériel de prévention permettait aux plus têtus ou septiques de se rendre compte de la dangerosité de ces infractions trop souvent banalisées.

    Les élèves de rhéto de l’école secondaire « Saint Joseph » de Welkenraedt participaient également aux outils de sensibilisation.

     

    Voici quelques résultats chiffrés de cette journée :

    • 105 étudiants ont participé aux ateliers de prévention
    • Ceinture : 57 PV d’avertissement et 2 perceptions immédiates (PV)
    • GSM : 17 PV d’avertissement et 1 perception immédiate
    • Siège enfant : 1 PV d’avertissement et 1 perception immédiate
    • Divers : 16 PV d’avertissement et 1 PV
    • Alcool : 71 conducteurs ont été testés, tous étaient SAFE
    • 1 PV pour drogue au volant​
  • Résultats des contrôles routiers de la police du Pays de Herve

    Lorsqu'elle a tiré son bilan 2017 de la sécurité et de la criminalité, la zone de police du Pays de Herve s'inquiétait de la recrudescence de la conduite sous influence d'alcool. En effet, 9% des personnes contrôlées en 2017 conduisaient avec un taux d'alcoolémie supérieur aux valeurs légales alors que la prévalence européenne est de 3.5% (source: VIAS). Même si cette proportion plus élevée peut s'expliquer par des contrôles plus pertinents en termes de moments et de lieux, maintenant que l'on sait que le belge est champion du monde  de la consommation d'alcool, cela n'augure rien de bon pour la sécurité sur nos routes.

    Ainsi, des contrôles ont été menés la nuit de samedi à dimanche (du 21 au 22/04) à Thimister-Clermont, Herve et Welkenraedt.

    338 conducteurs ont été contrôlés. 15 d'entre eux conduisaient sous l'influence d'alcool soit 4.4%.

    Ce qui est interpellant c'est que plus de la moitié (8) des conducteurs contrôlés positifs avait un taux supérieur à 0.64 mg/lae (mg par litre d'air expiré - limite légale: 0.22 mg/lae) soit un taux,plus communément connu, atteignant les 1.5 g/litre de sang (limite légale: 0.5 g/l). 

    Ces conducteurs indélicats ont vu leur permis de conduire retiré sur le champ pour une période de 15 jours en plus d'une amende salée.

    Sachez qu’en matière d’amende, les tarifs ont été revus à la hausse. S’il s’agit d’une première infraction, l’amende s’élève à :

    •         taux >0.22<0.35 mg/lae : Min. 179 €
    •         taux >0.35 mg/lae : Min. 420 € et jusqu’à 1.260 €

    Ces tarifs peuvent être majorés en cas de récidive. Dans ces cas, le montant de l’amende est fixé par le Tribunal de police.

  • Résultats 2017 des contrôles alcoolémie

    La lutte contre les accidents de la route avec blessés est une priorité de la zone de police du Pays de Herve.

    Et dans ce cadre, la conduite sous l’influence de l’alcool est l’une des principales causes de l’insécurité sur les routes. En Belgique, environ 1 automobiliste sur 10 est contrôlé positif après un accident corporel et pour les victimes grièvement blessées, cette proportion s’élève jusqu’à 40 %. La consommation d’alcool a plusieurs effets négatifs sur la capacité de conduire : les inhibitions s’effacent, la concentration s’affaiblit, la vitesse de réaction diminue, davantage d’embardées, de variabilité de vitesse et une certaine forme de somnolence peuvent survenir. Toutefois, les conducteurs pensent souvent qu’ils sont encore parfaitement capables de conduire alors qu’ils sont sous l’influence de l’alcool, ce qui est dû à un excès de confiance induit par l’alcool[1].

    Puisque l’alcool au volant joue un rôle dans une grande part des accidents de la route, la lutte contre la conduite sous l’influence de l’alcool est l’une des principales priorités, avec la lutte contre la vitesse excessive, dans la mise en application de la sécurité routière.

    Dans la zone de police du Pays de Herve, des tests d’alcoolémie sont effectués dans le cadre de contrôles BOB, suite à la constatation d’accidents de la route, d’initiative… Bref, toute l’année des contrôles sont menés.

    Les policiers de la zone de police du Pays de Herve ont ainsi soumis, en 2017, plus de 5.600 tests d’halène qu’ils soient réalisés par sampling, éthylotests ou éthylomètres.

    Près de 91% des conducteurs testés respectaient les normes légales en matière d’alcool au volant. Félicitations à eux.

    Capture d’écran 2018-02-14 à 10.13.28.png

    La zone de police va se doter de nouveaux alcootests, plus performants et faciles d’utilisation. 

    A bon entendeur…. 

    Que risquez-vous si vous décidez tout de même de reprendre le volant après avoir consommé de l’alcool ? (hormis les accidents, les blessures à vous-même ou autrui voire plus dramatique …) 

    S’il s’agit d’une première infraction, l’amende s’élève à :

    -       taux >0.22<0.35 mg/lae : Min. 179 €

    -       taux >0.35 mg/lae : Min. 420 € et jusqu’à 1.260 €

     

    Ces tarifs peuvent être majorés en cas de récidive. Dans ces cas, le montant de l’amende est fixé par le Tribunal de police.



    [1] Source :Vias Institute
    [2] mg d’alcool par litre d’air expiré

  • Un alcootest nouvelle génération pour la police du Pays de Herve

    Il facilitera les contrôles effectués par les motards du Plateau.

    On n’est pas prêt de ralentir le rythme des contrôles routiers sur la zone de police du Pays de Herve, et encore moins en ce qui concerne les contrôles alcool. La zone se dote, en plus de l'acquisition d'un système de reconnaissance automatique des plaques minéralogiques (ANPR), de nouveaux alcootests dernière génération.
    Ce nouveau système va grandement faciliter le travail des motards du service circulation.

    Lire la suite

  • Résultats contrôle GOCA

    Ce 1er semestre 2017, les accidents avec lésions corporelles impliquant des poids lourds ont augmenté de 11,5% en Province de Liège (+3,5% pour la Belgique).
    Les accidents de la route impliquant des camions occasionnent des dégâts corporels beaucoup plus importants que quand ils n'impliquent que des automobiles. Ceux-ci sont 3,4 fois plus graves que l'ensemble des accidents de la route.
    Parmi les causes de ces accidents, outre les comportements inadaptés (vitesse, alcool, fatigue, angles morts...), l'état du véhicule est à prendre en considération.
    C'est dans ce cadre que la zone de police du Pays de Herve effectue des contrôles routiers en partenariat avec le GOCA (GROUPEMENT DES ENTREPRISES AGRÉÉES POUR LE CONTRÔLE AUTOMOBILE ET LE PERMIS DE CONDUIRE).

    Ce 15/01/18 la zone de police du pays de Herve en collaboration avec la police fédérale et la région wallonne a organisé un contrôle avec le service mobile du contrôle technique (GOCA).

    En tout, ce sont 36 camions qui ont été soumis à un contrôle technique approfondi.

    Lire la suite