Santé

  • Inquiétant : les rats pullulent

    Depuis quelques années, la population de rats d’égout tend à croître, dans nombre de communes de l’arrondissement. Certes, on n’en est pas à une prolifération de même ampleur que dans certains quartiers de grandes villes ou dans des régions où l’on compte de grosses porcheries, surtout en Flandre. N’empêche, l’évolution a de quoi faire réfléchir en région verviétoise.

    Les rats apprécient certains aménagements de la vie moderne. Selon le Hervien Philippe Wegnez, un indépendant spécialiste de leur traque, « on les trouve souvent dans les talus. Ils font aussi des galeries sous les maisons, autour des mares ou dans les tas de compost ». Pourquoi ici ? Parce que l’on y trouve des aliments dont ces rongeurs se nourrissent volontiers (restes de viande et de poisson, mais aussi épluchures de carottes, de pommes de terre…) mais aussi parce que la décomposition dégage de la chaleur, plutôt agréable pour l’animal à la mauvaise saison, observe Philippe Wegnez.

    Capture d’écran 2019-05-11 à 10.00.01.png« À Plombières, pas de gros soucis cette année », estime l’échevin Joseph Austen, en charge de l’Environnement.

     

    « Mais les deux années précédentes, on avait constaté de gros problèmes et on avait mené de grosses campagnes de dératisation en lançant des marchés publics en 2017 et 2018. À l’époque, on avait connu des soucis à Hombourg. Dans certains égouts, à Moresnet et Moresnet Chapelle, les ouvriers communaux ont ajouté des composants biologiques pour améliorer la décomposition, ce qui a limité la multiplication des rats. La présence de rats suscite une certaine crainte chez certains habitants quand ils voient déambuler ces animaux dans les rues. »

    D'une page d'YVES BASTIN dans LA MEUSE VERVIERS du 11 mai 2019.

  • Ciné-débat sur le burn-out avec diffusion du film « La loi du marché » de Stéphane BRIZÉ.

    À  51 ans, après 28 mois de chômage, Thierry débute un nouveau travail. Il se retrouve vite confronté à un dilemme moral. Pour garder son emploi, faut-il tout accepter ?
    Un Vincent LINDON magistral, un film social et politique brillant, une œuvre cinématographique récompensée à de multiples reprises (César du meilleur film, Palme d’Or à Cannes…), ce film aborde de nombreuses facettes du monde du travail. Il sera suivi d’une intervention axée sur le burn-out ou épuisement professionnel, phénomène de plus en plus courant dans notre société.
    Adresse : Salle Viaduc de Moresnet, rue du Village, 106  à 4850 Moresnet

    Programme :
    19h30 Introduction au film et à la thématique par Julien CHARLIER, licencié en psychologie, responsable du Plan de Cohésion Sociale de Plombières
    19h40 Diffusion du film « La loi du marché »
    21h10 Brève présentation et débat sur le burn-out par Julien CHARLIER, licencié en psychologie, responsable du Plan de Cohésion Sociale de Plombières
    21h45 Clôture

  • Un souper pour aider la petite Noyla

    Capture d’écran 2019-03-08 à 09.18.43.pngLa petite Noyla vient à peine de souffler sa première bougie qu’elle va bientôt passer sa troisième opération cardiaque. Elle soufre d’une malformation du cœur grave : une tétralogie de Fallot. Cette maladie peut s’opérer sauf que Noyla souffre également du syndrome de Noonan, une forme de nanisme. Il est donc compliqué d’opérer un si petit cœur. Les frais d’hôpitaux et les médicaments coûtent malheureusement cher à sa maman, Mélodie. « C’est 115 € par semaine rien que pour le lait qui est particulier pour elle. Et ce n’est pas remboursé par la mutuelle. » En été Noyla doit se faire opérer du cœur à Bruxelles. « Elle restera un mois et demi aux soins intensifs. Je veux rester auprès de ma petite durant toute cette épreuve. Je n’ai pas de voiture, je ne saurais pas faire les allers-retours tous les jours. Alors il faut bien que je loge sur place. Il y a un organisme qui loge les parents, mais c’est 55 € par nuit. Sur un mois et demi ça fait cher. » La dame a alors fait appel aux dons sur internet. Ce samedi elle organise un souper caritatif à Plombières. « On a pu voir la générosité des gens. La salle nous est prêtée gratuitement, on a pour l’instant 138 personnes qui ont réservé, c’est formidable… » Cet argent viendra à point pour la dame qui a 3.000 € de frais à payer. Une fondation a même proposé de lui payer son logement durant l’opération.

    Dans cette épreuve difficile, Mélodie a trouvé du réconfort dans le soutien d’inconnus mais a aussi eu la désagréable sensation qu’on la jugeait. « Certaines personnes m’ont dit que j’aurais dû avorter car c’est le genre de maladie que l’on voit pendant la grossesse. Je l’ai su au bout de 25 semaines qu’est ce que je pouvais faire d’autre ? » La dame a aussi eu un coup de fil surprenant : celui de la police. « Apparemment il y a des personnes qui croyaient que c’était une arnaque, que je n’avais pas d’enfant handicapé. La police m’a demandé si c’était bien moi qui organisais le souper. C’est triste de devoir en arriver là, mais je remercie la majorité de gens qui soutiennent la petite. C’est pour elle que c’est important. » 

    A.R. dans LA MEUSE VERVIERS du 8 mars 2019

  • Un quart des patients du service d'imagerie médicale d'Eupen proviennent d'entités francophones

    L’hôpital Saint-Nicolas se dote d’un outil performant, pour son service d’imagerie médicale.

    CONTRE LES TUMEURS

    Cet instrument de diagnostic servira notamment aux oncologues (pour la représentation des tumeurs et des métastases), les urologues (pour la recherche de métastases du cancer de la prostate), les orthopédistes (pour l’analyse des fractures de fatigue), les rhumatologues, les physiothérapeutes et les gynécologues (dans le cas des métastases et du marquage de tumeurs liées au sein).

    Pour la Communauté germanophone, ce SPECT-CT est une première. Il servira à bien d’autres patients qu’aux germanophones. En effet, environ un quart des personnes traitées dans ce service proviennent d’entités francophones, dont Plombières et Welkenraedt.

    D'un article d'YVES BASTIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 23 février 2019.

  • Plombières en est !

    • Plombières fait partie de 7 communes de l'arrondissement de Verviers qui ont ont décidé d’utiliser la plate-forme BE-Alert avec Jalhay, Limbourg, Malmedy, Spa, Thimister et Verviers. (Information de LA MEUSE VERVIERS du 19 décembre 2018)
    • Plombières fait partie des 144 communes wallonnes en pénurie de médecins. (D'un article d'ALISON VERLAET dans LA MEUSE du 18 décembre 2018).

     

  • Plombières en pénurie de médecins

    La pénurie de médecins généralistes touche déjà plusieurs communes de la Région wallonne. Et si rien ne change l’avenir n’est pas rose, puisque sur base de l’étude de l’AVIQ (l’Agence wallonne pour une VIe de Qualité), la moyenne d’âge des médecins hommes était de 57 ans et de 46,4 ans pour les femmes en 2016. Avec 13 % des médecins de plus de 65 ans.

    Une cartographie a alors été réalisée par l’AVIQ. Elle montre que 119 communes wallonnes francophones sont Capture d’écran 2018-06-25 à 08.22.48.pngactuellement considérées comme en pénurie de médecins généralistes, c’est-à-dire avec une densité de moins de 90 médecins généralistes actifs par 100.000 habitants. Soit chez nous des communes comme Malmedy, Waimes, Lierneux, Jalhay, Theux, Pepinster, Dison et Plombières. Pire, dans ces 119 communes huit sont en pénurie grave, soit avec moins de 50 médecins pour 100.000 habitants. Dont trois en région verviétoise : Baelen, Thimister-Clermont et Olne.

    On le voit, le problème de pénurie des médecins touche fortement plusieurs communes de la région verviétoise.

  • Salon de la santé

    Le samedi 21 octobre au Centre sportif de Gemmenich

    Suite à l’impulsion de l’Observatoire Local de la Santé de la commune de Plombières, le Plan de Cohésion Sociale, en collaboration avec le CPAS, l’Handicontact et l’AVIQ ont le plaisir de vous inviter à leur premier salon de la santé.

    Pour tous les citoyens, des plus jeunes aux plus âgés
    Celui-ci s’adresse à tous, des citoyens des plus jeunes aux aînés, en bonne santé ou malades, mobiles ou moins mobiles, A TOUS !

    Vous pourrez y rencontrer les acteurs locaux de la santé mais aussi y trouver toutes sortes d’informations afin de Capture d’écran 2017-10-18 à 16.31.00.pngprévenir les maladies, conserver votre bonne santé mais aussi vous soigner ou encore trouver les services adéquats qui peuvent vous soutenir !

    Au programme de cet évènement, stands des acteurs locaux de votre santé dans le hall omnisport, conférences dans l’espace cafétéria, ou encore activités sportives d’extérieur.

    STAND DES ACTEURS LOCAUX & REGIONAUX

    Conférences, activités sportives en démonstration
    De 11h à 17h, venez découvrir quels sont les services existants dans notre Commune et ses alentours. Vous avez des douleurs au dos ? vous cherchez à changer vos habitudes alimentaires ? vous chercher un service spécialisé ou tout simplement des informations ou alternatives afin de prévenir des problèmes de santé ?

    Capture d’écran 2017-10-18 à 16.31.45.pngVenez rencontrer les représentants des stands, et ils tâcheront de vous présenter ce qu’ils peuvent vous offrir ou les soins qu’ils peuvent vous suggérer ! AVIQ, mutuelles, maisons de repos, kinésithérapeutes, ostéopathes, services jeunesse, hôpitaux, services de santé mentale, activités bien-être, services communaux, régionaux répondront présents et bien d’autres… 

    CONFERENCES

    ·      13:30 - Résidences services et appartements adaptés par Martine Fisher, Directrice du Centre de soins St.Joseph de Moresnet & André Scheen, Président du CPAS

    ·      14:45 - Les médicaments génériques par Jean-Marie Ganser, pharmacien de Gemmenich

    ·      16:00 - La chrononutrition par Damien Pauquet, nutritionniste sportif

    ACTIVITES SPORTIVES

    ·      11:00 - Je cours pour ma forme pour débutants. L’occasion de se remettre en forme par un petit jogging en groupe de 30’ comptant +/- 4 km

    ·      11:00 - Balade douce autour de Gemmenich

    ·      14:00 - Je cours pour ma forme pour débutants. L’occasion de se remettre en forme par un jogging en groupe de 60’ comptant +/- 8 km

    ·      14:00 – Marche rythmée dans la région des 3 frontières

    ·      Démonstration de matériel adapté

    Informations : Julien Charlier – 087/33.96.64 - Courriel

  • Comment rester bien dans son assiette ?

    Lecture d'étiquette - mercredi 4 octobre

    Apprentissage à la lecture d’étiquettes alimentaires : « Vous êtes-vous déjà penchés sur une boîte à œufs ? Li Cramignon vous propose un atelier de lecture d’étiquette où à partir de quelques produits de consommation courants nous verrons les enjeux marketing, environnementaux, sanitaires sous-jacents…A vos loupes et vos lunettes ! »

    Le Plan de Cohésion Sociale de la Commune de Plombières, en collaboration avec Li Cramignon (asbl De Bouche à Oreille) ont le plaisir de vous inviter à un nouvel atelier du cycle relatif à la santé.
    Pour rappel, les objectifs de ces ateliers sont de sensibiliser et mobiliser les citoyens autour de diverses thématiques visant à promouvoir l’adoption de nouvelles habitudes plus saines et durables tant pour notre corps que pour l’environnement.
    Les ateliers ont lieu à l’ancienne maison communale de Montzen, dans les infrastructures du Plan de cohésion sociale de 9h30 à 12h30. 

    Inscription obligatoire.

  • Comment rester bien dans son assiette ? Atelier pain au levain - mercredi 14 juin

    Le Plan de Cohésion Sociale de la Commune de Plombières, en collaboration avec Li Cramignon (asbl De Bouche à Oreille) ont le plaisir de vous inviter à un nouvel atelier du cycle relatif à la santé.
    Un atelier petit déjeuner sain a déjà eu lieu lors de la première séance.
    Pour rappel, les objectifs de ces ateliers sont de sensibiliser et mobiliser les citoyens autour de diverses thématiques visant à promouvoir l’adoption de nouvelles habitudes plus saines et durables tant pour notre corps que pour l’environnement.
    Les ateliers ont lieu à l’ancienne maison communale de Montzen, dans les infrastructures du Plan de cohésion sociale de 9h30 à 12h30.

    Inscription obligatoire.

    --
    Plan de Cohésion Sociale
    Commune de Plombières
    Charlier Julien
    Place Communale 7
    4850 Montzen
    087/33.96.64
    pcsplombieres@gmail.com