Solidarité

  • Soutien au personnel des maisons de soins par le Conseil communal des Enfants de Plombières

    Ce mercredi 16 décembre 2020, les jeunes conseillers plombimontois ont apporté aux trois différentes maisons de soins de l'entité , à savoir la Maison Pannesheydt de Montzen, ainsi que le home Regina et la clinique Saint-Joseph de Moresnet-Chapelle, les panneaux que les élèves des écoles primaires de Plombières ont confectionnés.  Il s'agissait, d'après l'idée d'un membre du Conseil communal des Enfants, de montrer à tous ceux qui vivent ou travaillent dans ce milieu, les aides-soignant(e)s, les infirmiers(ères), le personnel administratif, les cuisiniers(ères), les responsables, les bénévoles, les techniciens, les résidents, etc., que les jeunes pensent très fort à eux.  Si, dans les circonstances actuelles, une présence physique avec les résidents est naturellement proscrite, les responsables ont chaleureusement accueilli le Conseil communal des enfants devant chaque établissement.  Les jeunes conseillers ont ainsi pu exprimer leurs intentions et remettre les panneaux réalisés.  Ceux-ci seront affichés durant plusieurs semaines dans les lieux communs des maisons de soins.  Tant les résidents que leurs rares visiteurs pourront les admirer durant ces fêtes de fin d'année.  Ce projet a pu être concrétisé rapidement grâce à la collaboration du CCE et des enseignants, avec leur direction, des écoles primaires de Plombières.  La joie, la fierté et l'émotion présentes lors des remises des panneaux était palpable et même visible sur le visage tant des responsables des maisons de soins que des jeunes conseillers, accompagnés par la Bourgmestre, Marie STASSEN, et l'échevine de la jeunesse, Nadine SCHYNS.

  • Un restaurateur propose des repas de fêtes suspendus

    Offrir un menu de fête à 29 € pour une personne dans le besoin

    L’idée est originaire d’Italie. Là, le café suspendu est légion depuis des décennies. Fabrice Lejar, un restaurateur de Moresnet a décidé d’adapter cette tradition napolitaine. En cette période de Noël, il propose donc d’offrir un véritable menu de fête au plus nécessiteux de la commune. Pour offrir un menu, il vous faudra débourser 29€.

    Coquilles Saint-Jacques, truffe, dinde et douceurs en tous genres, pour les repas de fêtes, le Belge n’a pas l’habitude de lésiner sur les moyens. Tous n’ont pourtant pas la chance de pouvoir s’offrir ces mets d’exception qui agrémentent traditionnellement les soirées de réveillon. Fabrice Lejar, un restaurateur Plombimontois, a imaginé une formule qui permet de faire preuve de solidarité envers les plus démunis. « Je me suis inspiré des cafés suspendus italiens. J’ai adapté l’idée pour en faire des menus de fêtes suspendus », explique le patron de « La Véranda ».

    D'un article de FRANÇOISE PEIFFER à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 5 décembre 2020

  • Une bière brassée contre le racisme

    « Black is beautiful », le nom de cette bière noire.Capture d’écran 2020-09-15 à 12.26.12.png

    Les réactions musclées et même sanglantes de policiers américains en intervention face à des citoyens de couleur ont soulevé l’indignation un peu partout dans le monde. Et notamment dans une brasserie américaine, qui a encouragé des confrères à brasser une bière très noire, la « Black is beautiful », dont les bénéfices iront à des mouvements antiracistes. Un appel auquel Grain d’orge a répondu comme plus de 1.100 autres entreprises brassicoles.

    Grain d’orge a fait de cette bière US un one-shot. Le brasseur et son épouse avaient été émus par la mort de George Floyd, le quadragénaire noir asphyxié à Minneapolis le 25 mai par un policier blanc. Sa mort avait déclenché des manifestations antiracistes à travers les États-Unis et le monde. Le brassin de « Black is beautiful » représente 1.000 litres, répartis en 2.000 bouteilles de 50 cl. La bouteille sera en vente au prix de 5 €, au MRAX ou au Grain d’orge, mais aussi au Pub au centre du village de Hombourg ainsi que dans des commerces spécialisés de la région.

    D'un article d'YVES BASTIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 15 septembre 2020

  • Coronavirus - Gestes de solidarité

    Comme nous vous l'avons demandé récemment, nous suggérons aux citoyens de Plombières de faire preuve de solidarité, en particulier de la part du jeune public vers les personnes âgées, isolées ou les familles en besoin momentané.

    Voici donc la plateforme mise en place par la Commune de Plombières proposant des services tels que la garde d’enfants, la réalisation de courses (alimentaires, pharmacie, poste, …), la rédaction de lettres ou la discussion par téléphone.

    Ces services peuvent être assurés par les jeunes de la commune qui souhaitent être disponibles pour ces gestes de solidarité, dans le respect des règles d’hygiène d’application.

    N’hésitez pas à contacter notre responsable de la cohésion sociale (Julien Charlier : 087/33.96.64 – pcsplombieres@gmail.com), que vous soyez demandeur ou que vous souhaitiez proposer votre aide.

    Pour proposer votre aide, cliquez ici.

    Pour demander une aide, cliquez ici.

    Après avoir complété le formulaire, vous serez contacté par nos services.

  • Un souper pour aider la petite Noyla

    Capture d’écran 2019-03-08 à 09.18.43.pngLa petite Noyla vient à peine de souffler sa première bougie qu’elle va bientôt passer sa troisième opération cardiaque. Elle soufre d’une malformation du cœur grave : une tétralogie de Fallot. Cette maladie peut s’opérer sauf que Noyla souffre également du syndrome de Noonan, une forme de nanisme. Il est donc compliqué d’opérer un si petit cœur. Les frais d’hôpitaux et les médicaments coûtent malheureusement cher à sa maman, Mélodie. « C’est 115 € par semaine rien que pour le lait qui est particulier pour elle. Et ce n’est pas remboursé par la mutuelle. » En été Noyla doit se faire opérer du cœur à Bruxelles. « Elle restera un mois et demi aux soins intensifs. Je veux rester auprès de ma petite durant toute cette épreuve. Je n’ai pas de voiture, je ne saurais pas faire les allers-retours tous les jours. Alors il faut bien que je loge sur place. Il y a un organisme qui loge les parents, mais c’est 55 € par nuit. Sur un mois et demi ça fait cher. » La dame a alors fait appel aux dons sur internet. Ce samedi elle organise un souper caritatif à Plombières. « On a pu voir la générosité des gens. La salle nous est prêtée gratuitement, on a pour l’instant 138 personnes qui ont réservé, c’est formidable… » Cet argent viendra à point pour la dame qui a 3.000 € de frais à payer. Une fondation a même proposé de lui payer son logement durant l’opération.

    Dans cette épreuve difficile, Mélodie a trouvé du réconfort dans le soutien d’inconnus mais a aussi eu la désagréable sensation qu’on la jugeait. « Certaines personnes m’ont dit que j’aurais dû avorter car c’est le genre de maladie que l’on voit pendant la grossesse. Je l’ai su au bout de 25 semaines qu’est ce que je pouvais faire d’autre ? » La dame a aussi eu un coup de fil surprenant : celui de la police. « Apparemment il y a des personnes qui croyaient que c’était une arnaque, que je n’avais pas d’enfant handicapé. La police m’a demandé si c’était bien moi qui organisais le souper. C’est triste de devoir en arriver là, mais je remercie la majorité de gens qui soutiennent la petite. C’est pour elle que c’est important. » 

    A.R. dans LA MEUSE VERVIERS du 8 mars 2019

  • Chèque de 882 € pour Codeart grâce à Work’n’Run

    Avec pas moins de 300 coureurs au départ, représentant une quarantaine d’entreprises de la région, ce rendez-vous 2018 a été un franc succès.

    Grâce aux bénéfices engendrés par l’événement, les organisateurs (Outdoor Unlimited et Moulan sa) en collaboration avec la société hôte de cette édition 2018 (Enersol), ont remis un chèque de 882 euros à l’ASBL CODEART.

    Cette association a pour mission d’aider des partenaires artisans dans les pays du Sud à produire localement des machines permettant d’assurer les besoins de base des populations locales. Grâce à la contribution du Work’n’Run, les équipes de CODEART pourront aider leurs partenaires artisans du Sud à optimiser les outils de transformation du manioc afin qu’il puisse être conservé plus longtemps. Ils seront ainsi en mesure d’en développer la commercialisation.

  • 30 ans, ça se fête… avec vous !

    CODEART asbl, c’est une association d’aide au développement technique dans les pays d’Afrique et d’Haïti.

    CODEART asbl est située à Hombourg (Chevémont 15) et existe depuis 30 ans. 

    30 ans, ça se fête… avec vous !

    Ce sera ce samedi 10 novembre à la salle St-Joseph à Hombourg.

    Venez tous marcher pour les paysans et paysannes du Congo, du Bénin ou d’Haïti ! 

  • Codéart gagne au Conseil d’État

    L’ASBL Codéart, qui conçoit des machines simples à utiliser et à fabriquer, pour les paysans des pays sous-développés, avait perdu son agrément d’ONG et donc, ses subsides fédéraux à la Coopération. Mais elle a obtenu l’annulation de cette décision. Un pas important vers la récupération de son cofinancement et pour sa survie.

    Un article d'YVES BASTIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 11 juin 2018.

  • Rencontre conviviale et conférence

    Après la messe festive et africaine animée par la chorale Sainte-Cécile, une rencontre conviviale avec une conférence est organisée à la Salle Saint-Brice (rue Belven 12 à Hombourg).

    Maggy nous parlera de la situation actuelle du Burundi et des burundais, contraints de vivre dans des camps de réfugiés. Cependant c'est un message d'espoir qu'elle nous livrera car l'amour triomphe toujours!

    Maggy Barankitse est une personnalité du Burundi (qui avait sauvé 10000 enfants lors du génocide de 1994 et avait fondé un hôpital et un centre où ces rescapés  se sentaient en sécurité (Rema) à Ruigi mais l'autocratique président burundais a fait fuir tous ceux qui sont susceptibles de lui faire de l'ombre. La situation est véritablement catastrophique.

  • Un senior bus neuf pour les PMR

    Avec plus de 300.000 bornes au compteur, le senior bus du Rotary Plombières-Welkenraedt ne fera plus de vieux os. Il assure les déplacements des personnes à mobilité réduite de tout âge et tout handicap, y compris ceux qui se déplacent en voiturette, au départ des communes de Welkenraedt, Aubel, Plombières et La Calamine. Du coup, le Rotary a financé, en grande partie, l’acquisition d’un nouveau bus.

    Le nouveau véhicule sera bientôt mis en circulation : on attend le certificat d’immatriculation. Il est géré par l’intercommunale Inago (l’ancienne AIOMS). Il desservira les maisons de repos de ces communes, soit les quatre d’Inago (deux à Moresnet, La Kan à Aubel et celle de La Calamine), mais aussi Léonard de Vinci à Welkenraedt ainsi que Pannesheydt (Plombières) et Belœil (Henri-Chapelle).

    D'un article d'Yves BASTIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 26 mai 2018.