Sports

  • Foguenne ne sera pas reconduit

    L'information est donnée ce mercredi 6 janvier 2021 par "La Meuse Verviers" et "L'Avenir-Le Jour": le comité du FC 3 Frontières (P2B) a décidé, au vu des résultats des dernières semaines, de ne pas reconduire Geoffrey Foguenne comme entraîneur pour la saison prochaine. Plus d'explications dans les deux journaux cités.

  • Un projet de « dirtpark » pour les BMX

    Un groupe Facebook qui vise à la création d’un « dirtpark » (terrain de BMX freestyle) à Plombières a vu le jour voiciCapture d’écran 2020-12-04 à 08.13.21.png deux semaines. Il est l’initiative d’une mère de famille plombimontoise qui souhaite proposer aux jeunes une infrastructure sécurisée pour pratiquer le dirt, c’est-à-dire des sauts en VTT. Environ 150 personnes ont déjà marqué leur intérêt pour ce projet que la commune compte soutenir.

    Fort méconnu des adultes et d’une frange de la population, le « dirt », c’est-à-dire les sauts à vélo BMX, fait fureur auprès des adolescents, à la recherche de sensations fortes. Pour satisfaire leur besoin d’adrénaline certains n’hésitent pas à aménager, clandestinement, des pistes qui leur permettent de pratiquer leur sport favori. Un comportement qui peut engendrer des nuisances pour l’environnement mais qui peut aussi s’avérer dangereux. D’autres se rendent dans des villages voisins comme Hergenrath, où un dirtpark a été créé, pour s’adonner à cette pratique.

    D'un article de FRANÇOISE PEIFFER à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 4 décembre 2020

  • Le Mergelhof Golf Club est ouvert à tous

    Le golf est un joli délassement, mais aussi un véritable sport. À une petite encablure du site du Kon Tiki, bien connu dans la région, le Mergelhof Golf Club de Gemmenich présente quelques belles particularités, comme nous l’explique un de ses administrateurs, Victor Nix.

    « En 1988, notre site existait déjà via une école de golf sur seulement 7 ou 8 hectares avec 3 ou 4 trous. En 1994, nous avons investi dans ce site pour créer un club de golf (une société anonyme), d’abord de 9 trous, pour ensuite acheter la ferme à côté et étendre le site à 18 trous supplémentaires ! Nous avons également construit un hôtel avec 10 chambres, un espace restaurant et de détente. Le club s’est agrandi au point que nous avons actuellement 970 membres, dont la moitié sont surtout des Allemands. Mais il y a aussi une bonne centaine de jeunes. Nous avons des membres entre 10 et 88 ans ! Des membres d’un très bon niveau (0 à 4) et dont 200 effectuent des compétitions, des tournois. Nous avons l’infrastructure pour organiser une belle compétition. »

    « UNE MAUVAISE IMAGE DU GOLF »

    Mais l’un des responsables du Mergelhof tenait à préciser : « Beaucoup de personnes se font une mauvaise image du golf. Que c’est fait pour des gens riches ou snobs. Pas du tout ! Chez nous, on accueille tout le monde, on sert de la bière et du coca à notre bar. D’ailleurs, des non-membres peuvent louer le parcours de 9 trous pour 2 tours et ce, pour la modique somme de 20 ou 22,5 euros/personne avec la location d’une canne pour 1euro et du prêt de matériel. Notre club est ouvert toute l’année, 7 jours sur 7, sauf quand il y a de la neige ou du gel. Avec le gel, une fois que celui a disparu, nos 7 greenkeepers entretiennent les lieux et permettent la pratique de ce sport. » La cotisation annuelle pour les membres est de 1.380,40 euros, payable en 12 fois 105 euros (en ce compris une participation de 68,40 euros au club et 52 euros pour la carte fédérale). Les jeunes de moins de 21 ans ne paient que 198 euros en 12 mensualités, plus les 68,40 euros au club (pour l’organisation d’interclubs et pour la section jeune) et les 10 euros de carte de fédérale obligatoire.

    Pour tout renseignement, le numéro de Victor Nix est à disposition (087/78.92.80 ou 91).

    PATRICK GODARD dans LA MEUSE VERVIERS du 3 décembre 2020

  • On peut jouer au golf pour 20 ou 22,5 euros pour une journée à Gemmenich

    UN PROF DE GOLF VIT SUR PLACE

    « Notre club est ouvert à tout le monde. Nous avons un professeur de golf qui peut s’occuper de vous à tout moment. Il vit sur place. Nous pouvons aussi louer des voiturettes de golf à qui l’entend. Notre club est véritablement familial. Il y règne une très bonne ambiance et nous accueillons aussi parfois des golfeurs d’autres entités, notamment du Haras à Pepinster, mais aussi des personnes qui veulent venir essayer. Le parc est magnifique; d’ailleurs, sur le parcours, si un moment donné vous tapez trop fort la balle, celle-ci pourrait franchir le ruisseau et atterrir… aux Pays-Bas ! », conclut Victor Nix avec un petit sourire bien sympathique.

    PATRICK GODARD dans LA MEUSE VERVIERS du 3 décembre 2020

  • Pas de foot amateur avant le mois de février, selon l’ACFF

    Les compétitions de football amateur ne pourront certainement pas reprendre avant février 2021, a indiqué l’Association des clubs francophones de football (ACFF) dans un communiqué publié ce mardi matin, au lendemain d’une réunion du comité de crise de l’Union belge de football, regroupant la fédération, la Pro League, l’ACFF et son pendant flamand, Voetbal Vlaanderen. Celle-ci s’est tenue afin d’examiner la situation suite aux décisions prises vendredi dernier par le comité de concertation. « Il est aujourd’hui plus que probable que les entraînements ne pourront pas re-prendre avant le 15 janvier (sauf nouvelle décision politique du comité de concertation), ce qui signifie que les compétitions amateurs ne pourront pas reprendre avant le mois de février », indique l’ACFF dans son communiqué. « Différentes possibilités de poursuite des compétitions ont été évoquées et d’autres réunions seront programmées afin d’analyser en profondeur les différentes options et de prendre une décision qui tiendra notamment compte de la date d’ouverture des vestiaires et des buvettes ainsi que de l’évolution de la pandémie. »

  • Olivier Remacle en pleine réflexion sur son avenir

    Pour toute une série de raisons, dont la crise sanitaire qui a bousculé tout le calendrier bien entendu, Olivier Remacle (Montzen) s’est fait rare, très rare même, sur les compétitions de course à pied en cette année 2020. Le spécialiste du trail, trois fois champion de Belgique, est en réalité en pleine réflexion quant à l’orientation qu’il veut donner à sa carrière. «Dois-je m’arrêter ou alors continuer la compétition de haut niveau et du coup, m’y remettre à fond au Capture d’écran 2020-12-02 à 10.29.36.pngniveau de l’entraînement?» Car c’est bien là le nœud du problème: il s’entraîne nettement moins qu’avant. L’une des raisons, c’est son emploi du temps professionnel surchargé, avec une société florissante dans le domaine des parcs et jardins et un carnet de commandes qui ne désemplit pas. «J’ai beaucoup de boulot actuellement. Je suis parti de 6h30 à 18h et après, je m’occupe des papiers, mais je ne m’en plains pas du tout, car j’adore mon travail.»

    LE DÉCÈS DE SON COACH

    Un autre facteur de taille s’est ajouté récemment dans sa réflexion: le décès de Stéphane

    Dmyterko, son emblématique coach hervien, à la fin du mois d’octobre. Une disparition qui a beaucoup affecté l’athlète montzenois. «J’ai vraiment du mal à m’y remettre. En réalité, je m’étais bien entraîné pour le semi-marathon de Herve, qui devait avoir lieu le 24 octobre, mais qui a été annulé juste avant. Or, j’étais vraiment bien à ce moment-là, j’étais en forme et ma motivation en a pris un coup.» Et l’ancien footballeur de poursuivre son raisonnement. «J’avais dit que j’arrêtais la compétition, que je n’allais plus courir pour la gagne, car cela va de pair avec les entraînements. Ce n’est pas encore sûr, je ne ferme pas la porte, mais en tout cas, j’ai levé le pied à fond. Qui plus est, j’ai déjà gagné pas mal de courses et je ne suis pas en manque de victoires.»

    «MON CORPS A DÉJÀ BIEN TRINQUÉ»

    Concrètement, la période fin décembre – début janvier sera cruciale pour son avenir en compétition. Soit il s’y remet à fond à l’entraînement pour mettre toutes les chances de revenir au top de son côté et la machine est relancée, soit il confirme ce pas de côté. «Mais je ferai toujours du sport! Je me fixe la fin du mois de décembre pour me réorienter. Il s’agira de prendre la bonne décision, en tenant compte aussi du fait que, depuis que je cours, mon corps a déjà bien trinqué. J’ai déjà eu pas mal de blessures. D’un autre côté, je n’ai plus mal nulle part actuellement. Tout va bien, si ce n’est que je cours moins. Mais est-ce bien raisonnable de s’entraîner comme un fou, avec le boulot en plus? J’ai du mal à me projeter.»

    D'un article d'OLIVIER DELFINO à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 2 décembre 2020

  • Nos clubs sportifs à l’heure des webshops

    Le commerce en ligne est de plus en plus présent dans notre quotidien et la crise sanitaire mondiale a encore accentué la tendance. Nos clubs sportifs régionaux n’y échappent pas et quelques-uns d’entre eux disposent de leur propre boutique en ligne, principalement via des magasins de sport, mais pas uniquement, en atteste l’initiative lancée par le RFCU La Calamine, avec le brassage de sa propre bière.

    Quand on pense boutique en ligne pour les clubs de sport, on imagine immédiatement que cela s’adresse aux clubs professionnels, comme l’AS Eupen. En ce qui concerne le club germanophone, l’onglet fanshop est en cours d’élaboration. « Le contenu sera bientôt disponible », peut-on lire.

    En réalité, à l’heure où le commerce en ligne est en plein boom, pas mal de clubs amateurs se sont lancés dans le mouvement aussi. Il y a par exemple cette initiative que vient de lancer le RFCU La Calamine, avec le brassage de sa propre bière. Mais il y a aussi le projet initié par le magasin welkenraedtois Francisport à destination de ses clubs partenaires. C’est ainsi que Raeren-Eynatten (D3 ACFF), Aubel (P1), Elsaute (P1), Hombourg (P2B), Sart (P2C) et Goé (P3D) pour ce qui est du football, mais aussi le Royal Hockey Club Verviers (hockey sur gazon) disposent de leur propre boutique en ligne avec des articles personnalisés et personnalisables à leurs couleurs.

    AUSSI VIA PINCKERS TEAMWEAR

    Le magasin Pinckers Teamwear, situé à Gemmenidi et spécialisé dans les vêtements de sport et de travail, propose aussi des webshops pour plusieurs de ses clubs partenaires. Dont le RFCU La Calamine, avec 18 articles disponibles à la vente. Le magasin gère les commandes et propose aussi des livraisons à domicile. Même topo pour le FC 3 Frontières. Au départ du site web du club, il est possible d’accéder à la boutique en ligne, elle aussi gérée par Pinckers Teamwear. Là, ce sont 38 articles qui sont disponibles, dont des gourdes, des bonnets, des sacs et des écharpes pour les supporters.


    D'un article d'OLIVIER DELFINO dans LA MEUSE VERVIERS du 18 novembre 2020

  • Nouveaux équipiers pour Kevin Van Melsen

    Après avoir officialisé la prolongation des contrats de Kevin Van Melsen, Pieter Vanspeybroeck et Andrea Pasqualon, l’équipe wallonne Circus - Wanty Gobert (qui accédera pour rappel à l’élite WorldTour la saison prochaine) a conclu de premiers transferts, en provenance de l’équipe CCC (celle-ci cesse ses activités, Circus récupère sa licence). Le grimpeur tchèque Jan Hirt (vainqueur du Tour d’Autriche) et les Allemands Jonas Koch et Georg Zimmermann vont ainsi faire le saut pour renforcer l’effectif de Jean-François Bourlart.

  • Kevin Van Melsen rempile : « Un stress en moins »

    Lorsque nous avions fait le point avec lui avant la Flèche Wallonne fin septembre, Kevin Van Melsen nous avait annoncé qu’il avait reçu la confirmation qu’il pouvait rester un an de plus chez Circus – Wanty Gobert, mais que les modalités n’avaient pas encore été discutées. Un mois plus tard, c’est officiel : le Hombourgeois rempile pour une saison dans le team wallon et va donc découvrir avec lui le WorldTour en 2021.

    « On en avait parlé avec JeanFrançois Bourlart (NDLR : le manager général de Circus Wanty Gobert) avant la Flèche Wallonne. Pour lui, c’était OK. Il fallait encore parler des modalités, mais quand il donne sa parole, il la respecte. Je suis content que c’est enfin signé, c’est un stress en moins », signale Kevin Van Melsen, qui rempile donc officiellement pour une saison au sein du team wallon, confirmant l’info de la DH.

    Voici donc le Hombourgeois en route pour une treizième saison dans la structure wallonne, où il a accompli toute sa carrière pro. « Je suis content de continuer l’aventure là où tout a commencé. Et puis, je suis satisfait aussi de passer un palier supplémentaire avec l’accession de l’équipe au WorldTour. Cela, il n’y a pas grand monde qui s’y attendait, car les licences WorldTour, c’est un sacré budget. Mais on a la chance d’avoir une équipe familiale, qui a été construite petit à petit », reprend Kevin Van Melsen, qui n’a pas encore analysé en détail le calendrier de l’année prochaine.

    Mais une chose est claire, Circus -Wanty Gobert sera au départ de toutes les plus grandes courses du monde. « On avait déjà la chance de prendre part à quasiment toutes les grandes courses, mais il y en a qui vont s’ajouter. Et puis, il y aura les trois Grands Tours (NDLR : Italie, France, Espagne). Mon rôle en 2021 sera toujours de travailler pour mes leaders et d’avoir une forme régulière », reprend notre interlocuteur.

    D'un article d'OLIVIER DELFINO à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 30 octobre 2020

  • L’ACFF a communiqué ses décisions ce mardi soir

    Le verdict est donc tombé ce mardi soir : toutes les compétitions seniors sont suspendues jusqu’au week-end du 1 er novembre inclus. Nous voilà donc partis pour trois week-ends sans match de foot, si tout va bien. En attendant, les jeunes (jusqu’aux U16) peuvent continuer à jouer et les entraînements (sans accès aux vestiaires) sont autorisés pour tout le monde.

    D'un article d'OLIVIER DELFINO à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 14 octobre 2020