Trail

  • Rentrée spadoise pour Olivier Remacle

    Embêté par des problèmes de bassin, le champion national ne commencera sa saison « trail » que samedi.

    Invité-surprise sur le 33 km des Crêtes de Spa, Olivier Remacle s’alignera avec une préparation un peu chahutée, faite surtout d’aquajogging et de VTT ces 4 dernières semaines.

    L’hiver avait été plus que correct. L’athlète de Herve avait bien bossé, notamment en cross avec 6 courses, dont le rendez-vous de Hannut salué par un beau top 30. Mi-février, juste avant un stage dans les Fagnes avec son team (Salomon), Olivier Remacle avait senti des douleurs au bassin et aux adducteurs. Manipulations, puis échographie et enfin IRM : parcours assez fréquent chez les athlètes du top. Une viscosupplémentation est alors décidée au niveau de la zone bassin/hanche. Il s’agit d’une injection d’acide hyaluronique qui rend de la mobilité à cette partie du corps, avec un petit effet anti-inflammatoire.

    « Avant ce rendez-vous qui a eu lieu vendredi dernier, je n’ai plus couru pendant environ quatre semaines, ma dernière sortie piste datant de fin février », explique l’homme de Montzen. « J’ai fait pas mal d’aquajogging, ainsi que beaucoup de VTT, avec des semaines allant jusqu’à 4000 mètres de D+. En fait, je me sens vraiment bien physiquement. Juste que je manque de rythme de course… »

    Ce lundi, après un bon weekend chargé (1400 D+ en VTT samedi, 1h30 d’aquajogging + 1h30 de VTT dimanche), il a enfin pu courir 50 minutes.Capture d’écran 2019-03-26 à 12.30.39.png

    Pas de douleur, mais une sensation un peu étrange, mais normale après autant d’inactivité.

    « Mon planning prévoyait une rentrée trail ce samedi à Bomal avec le HADT (NDLR : victoire de l’ex-cycliste Arnaud Maquet devant François Reding et Sil Waumans) », indique-t-il. « Vu l’injection de vendredi, c’était impossible d’y aller. Du coup, je décale d’une semaine pour revenir au trail sur le 33 kilomètres des Crêtes de Spa. J’espère pouvoir faire une sortie piste cette semaine. Je vais voir les sensations en croisant les doigts pour que la douleur ait disparu. Et samedi, je le prendrai plus comme un gros entraînement avec la volonté d’être devant. »

    Pour rappel, en 2018, Olivier Remacle avait très souvent dû mordre sur sa chique. Un tendon d’Achille bien enflammé à cause d’un problème postural (une jambe plus courte que l’autre) l’avait empêché de se donner à 100 % à l’entraînement dès janvier et ce pendant une période bien plus longue que les 4 semaines « sans course à pied » de 2019. Malgré cela, le Hervien avait engrangé de superbes résultats, notamment avec des victoires au National, à la Bouillonnante et au « Salomon Over the Mountain Running Challenge 2018 ».

    « Je ne suis donc pas trop inquiet, du moins si la douleur a disparu », fait-il. « Je suis à cinq semaines du premier gros objectif de l’année, à savoir la Bouillonnante. C’est largement suffisant pour être en bonne forme, surtout que je n’ai pas chômé depuis la mi-février. »

    Une forme qu’il conviendra de peaufiner encore plusieurs semaines, vu que son planning 2019 comporte encore d’autres épreuves référentes, notamment sur Chamonix avec le Marathon du Mont-Blanc (début juillet) et l’OCC (course de 56 km figurant au menu de l’UTMB, fin du mois d’août). 

    E.V. dans LA MEUSE VERVIERS du 26 mars 2019.

  • Olivier Remacle vice-champion provincial de cross

    Ce week-end, Olivier Remacle est devenu vice-champion provincial de cross à Charneux (Herve). Il est devancé par Benoît Paques (RFCL) (3e Joakim Tarrito). Olivier continuera encore quelques semaines en mode cross avant une rentrée trail au superbe HADT en mars, histoire de bien préparer son premier plateau de forme "Bouillon - Marathon du Mont Blanc".

    (Team Trail Salomon Belgique et Facebook)

  • Les frères Remacle côte à côte

    Le tirage au sort pour l’UTMB (Ultra Trail du Mont Blanc - du 26 août au 1er septembre 2019) et ses courses annexes, c’était ce jeudi. Avec un engouement incroyable.

    Songez : quelque 24.000 personnes avaient postulé pour l’une des quatre courses principales au programme (7750 rien que pour l’épreuve-phare de 170 kilomètres). Par rapport au nombre de dossards, cela faisait une chance sur 6 d’être repris sur l’OCC (5 km). À ce petit jeu, il y a évidemment eu beaucoup plus de déçus que d’heureux élus.

    Pour la région verviétoise, on notera que le champion de Belgique Olivier Remacle a été repris sur l’OCC, une épreuve qu’il disputera avec son frère Maxime et son homonyme Jérôme. On signalera que le champion de Belgique sera également fin juin dans la région de Chamonix puisqu’il y disputera, pour la troisième année consécutive, le marathon du Mont Blanc.

    E.V. dans LA MEUSE VERVIERS du 11 janvier 2019.

  • Olivier Remacle s’impose à domicile

    La première édition du trail de Noël de Hombourg avait lieu ce samedi dans l’entité plombimontoise. Trois distances (12 km, 23 km et 33 km) étaient proposées et, en cumulant les trois, 342 concurrents ont franchi la ligne d’arrivée.

    La victoire est revenue à Fred Lekeu sur le 12 kilomètres. Une distance sur laquelle on soulignera aussi la 4e place du cycliste pro Kevin Van Melsen, originaire de Hombourg. Sur le 23 kilomètres, c’est le Montzenois Olivier Remacle, champion de Belgique en titre de trail, qui a gagné dans son fief, tandis que Danny Van de Voorde a remporté le 33 kilomètres. La deuxième édition est d’ores et déjà programmée le 21 décembre 2019. 

    PHOTOS : FREDDY HAUGLUSTAINE, TEXTE : O.D. (LA MEUSE VERVIERS du 26 décembre 2018).

    > Retrouvez toutes les photos sur notre édition digitale 

  • Sarah Balancier et Olivier Remacle champions de Belgique de trail

    Capture d’écran 2018-12-21 à 10.29.25.pngLe trail du Hérou, à Nadrin, servait cette année de cadre au championnat de Belgique de trail début septembre et il a particulièrement souri à nos athlètes régionaux, puisque la Jalhaytoise Sarah Balancier et le Montzenois Olivier Remacle, tous deux affiliés à Herve, ont tous les deux décroché les lauriers nationaux.

    D'UNE PAGE D’OLIVIER DELFINO à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 21 décembre 2018.

  • Le trail aux JO, serait-ce une bonne chose ?

    Des discussions ont été entamées entre les instances concernées pour introduire le trail aux Jeux Olympiques de Paris en 2024. Même si ces discussions n’en sont qu’à leurs prémices, elles démontrent l’intérêt grandissant que suscite ce sport. Nous avons dès lors voulu donner la parole à quelques-uns de nos meilleurs spécialistes régionaux pour savoir s’ils verraient une apparition du trail aux JO d’un bon œil.

    Olivier Remacle : « Je pense que ce serait bien » « Je pense que ce serait bien que ça aille aux Jeux Olympiques, car cela Capture d’écran 2018-12-14 à 08.08.52.pngpermettrait de parler plus de trail que maintenant et ça permettrait aussi de développer ce sport. Pour beaucoup, le trail, c’est courir dans la nature. Je comprends tout le monde et chacun peut avoir son point de vue, mais moi, je suis dans la compétition et c’est cela qui me fait avancer. Si je n’ai pas d’objectif, je ne suis pas en forme. Et puis, il y a déjà des championnats du monde de trail… », commente Olivier Remacle, le citoyen de Montzen, qui est champion de Belgique en titre et occupe la deuxième place au ranking Betrail.

    D'une page d'OLIVIER DELFINO dans LA MEUSE VERVIERS du 14 décembre 2018.

  • Olivier Remacle est de retour et officialise son programme

    Nous l’avions laissé sur la ligne d’arrivée du championnat national de trail, à Nadrin, en septembre dernier. Auréolé d’un nouveau titre. Depuis, Olivier Remacle (Montzen) a pris le temps de se soigner. Et de penser à l’avenir.

    Son programme spécifiquement « trail » en 2019 s’articulera autour de trois ou quatre gros rendez-vous : la Bouillonnante en avril, le marathon du Mont Blanc fin juin, l’OCC fin août et le championnat de Belgique à Xhoffraix en octobre.

    « Pour lancer le tout, j’aimerais aller sur les Crêtes de Spa en mars », répond l’athlète de Stéphane Dmyterko. « Si je n’y vais pas, il y aura sans doute le HADT, à Bomal. Dans la foulée, la Bouillonnante, c’est clairement dans mon programme. »

     

    D’un article de EV à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 30 novembre 2018.

  • Trail de Noël à Hombourg le samedi 22 décembre 2018 à 10 heures 30

    Pré inscriptions : https://traildenoelhombour.wixsite.com/trail-de-noel/pre-inscription
    1er Trail de Noel à Hombourg (Terrain de foot de l'AC Hombourg)


    3 distances au choix: 

    • 12 km (200 D+) Marche + course PAF : 6 € en préinscription - 8 € le jour de la course
    • 24 km (500 D+) Course PAF : 8 € en préinscription - 10 € le jour de la course
    • 33 KM (560 D+) Course PAF : 8 € en préinscription - 10 € le jour de la course


    https://traildenoelhombour.wixsite.com/trail-de-noel/home

  • Olivier Remacle tient sa revanche

    Ce samedi, à Nadrin, le trail du Hérou servait de cadre aux championnats de Belgique de trail pour la deuxième année de suite. Incroyable doublé du club de Herve.

    Ce n’est pas tous les jours qu’un club de la province ramène la moitié des titres décernés lors de championnats nationaux seniors en athlétisme. Bingo samedi, pour Herve AC, à l’issue du National de trail, qui avait lieu à Nadrin (37 km, 1650 D+) sur le court. Sacres pour Olivier Remacle et Sarah Balancier.

    Pour le premier cité, il s’agit clairement d’une revanche sur l’édition de l’an passé. L’athlète de Stéphane Dmyterko était arrivé main dans la main avec Nicolas Bucci à l’issue d’une course où chacun avait fait sa part de travail pour distancer l’autre. Dans un premier temps, la fédération avait marqué son accord pour deux médailles d’or, avant de se raviser et de trancher avec la photo-finish dans le sens de l’athlète carolo.

    D'un article d'Eric VERSCHUEREN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 10 septembre 2018.

  • Un coup d'oeil sur les objectifs d'Olivier Remacle

    Objectif atteint pour le Montzenois Olivier Remacle ! Mi-janvier, le traileur nous avait confié qu’il espérait entrer dans le top 15 au marathon du Mont-Blanc et il a bouclé les 42 kilomètres à la 14e place, en 4 heures 25 minutes et 39 secondes, comme ce blog l'a annoncé dès dimanche midi. Il termine aussi premier Belge de cette épreuve ultra-relevée.

    Place désormais à la récupération, à quelques jours de vacances en famille dans le sud de la France et puis aux prochains défis pour Olivier Remacle, qui avait coché le Mont-Blanc de longue date et en faisait un objectif majeur de son année 2018. Ce n’était d’ailleurs que sa quatrième course de l’année.

    LEADER ACTUEL DU CHALLENGE SALOMON

    Sa 14 e place au Mont-Blanc lui permet de virer en tête au challenge Salomon, dont la sixième et dernière manche aura lieu le 5 août à Barcelonnette ; ce sera l’Ubaye Trail. Avant cela, il y aura la cinquième épreuve ce weekend à Luchon. Seuls les trois meilleurs résultats seront pris en compte pour le classement final et le Montzenois a bien envie d’aller défendre son leadership actuel à Barcelonnette. « Si je remporte ce challenge, je recevrai peut-être des propositions pour entrer dans un team. Cela pourrait ouvrir des perspectives et c’est peut-être le bon moment de franchir une étape, quitte à passer à mi-temps dans mon travail, où je suis indépendant. » L’appétit vient en mangeant et Olivier Remacle sent qu’il a encore une marge de progression énorme, alors qu’il n’a véritablement commencé le trail qu’en 2014. « Le but de cette année était de prendre de l’expérience à l’étranger. Par la suite, j’aimerais aller titiller l’élite européenne et me rapprocher du top 10 au Mont-Blanc. » En attendant, il visera aussi un gros résultat au championnat de Belgique, son deuxième objectif majeur de l’année. Ce sera le 9 septembre prochain. « Et ensuite, je tâcherai de faire un gros hiver pour être en forme en 2019 », termine notre interlocuteur, qui n’a encore jamais abandonné une course à laquelle il a pris part.

    D'un article d'OLIVIER DELFINO dans LA MEUSE VERVIERS du 3 juillet 2018.