Trail

  • 2ème Trail de Noël

    2ème Trail de Noël à Hombourg (Terrain de foot de l'AC Hombourg)


    3 distances au choix

    • 12 km (200 D+) Course PAF : 8 € en préinscription - 12 € le jour de la course
      (Parcours ouvert aux marcheurs : PAF : 8€)
    • 24 km (500 D+) Course PAF : 10 € en préinscription - 12 € le jour de la course
    • 35 KM (670 D+) Course PAF : 12 € en préinscription - 14 € le jour de la course


    https://traildenoelhombour.wixsite.com/trail-de-noel/home

    Pré inscriptions : https://traildenoelhombour.wixsite.com/trail-de-noel/pre-inscription

  • Abandon au 37e km (sur 56) pour le champion de Belgique à l’OCC

    Ce jeudi, c’était l’OCC. Une des six courses du programme de l’UltraTrail du Mont Blanc, à Chamonix. 56 kilomètres pour 3484 mètres de D+. Un morceau de choix que l’homme de Montzen avait coché dans le calendrier 2019 au moment de définir ses objectifs.

    La semaine avant ce rendez-vous international, Remacle nous était apparu affûté et confiant. « Le top 20 est possible », nous avait-il confié.

    Las, boum. Après un départ « endedans » (« Aux alentours de la 50e, 60e place, comme il avait été convenu avec mon coach Capture d’écran 2019-08-30 à 07.35.45.pngStéphane Dmyterko »), le triple champion de Belgique commença à glisser vers l’arrière, avant de mixer course et marche dans la descente vers Vallorcine. Là-bas, c’était l’abandon…

    « J’étais cassé, j’avais mal partout », nous expliquait-il quelques heures plus tard. « Déjà vers le 15e kilomètre, je n’avais plus rien dans les jambes. En fait, en arrivant mardi, j’ai commencé à sentir des picotements dans la gorge. Le mercredi matin, le mal s’était installé. J’avais les ganglions gonflés. Une angine. J’ai pris du thym dans de la tisane avec du miel. Du Dafalgan. Des gommes. Rien n’y a fait. Je suis sûr que c’est l’air conditionné dans la voiture pendant la descente vers la France qui a fait cela… En attendant, même si je sais que ce sera terminé dans les 48 heures, la nuit qui a précédé la course, je dégoulinais. J’étais tout trempé. Mal dormi en plus. C’est décevant, clairement. Une très mauvaise année, en fait… » Pour oublier cela, pour oublier le forfait sur la Bouillonnante et le marathon du Mont Blanc loupé (50e après deux top 20 consécutifs), Olivier Remacle sait ce qu’il doit faire. « Je ne sais pas si cela me fera tout oublier, mais il est clair que le championnat de Belgique de trail, fin septembre à Xhoffraix, sera la dernière occasion cette année de sortir un truc… » D’ici là, il a encore huit jours dans la région de Chamonix pour « manger » du D+ et de la belle montagne. 

    EV dans LA MEUSE VERVIERS du 30 août 2019

    Capture d’écran 2019-08-30 à 07.37.53.png

  • Olivier Remacle revient pour la 3e fois à Chamonix sur le marathon

    Le champion de Belgique de trail disputera dimanche le marathon du Mont Blanc. Départ à Chamonix, arrivée au pied du Brevent avec 42 km et 2780 mètres de D+ entre les deux pour plus de 4 heures d’effort.
    19e en 2017, 14e l’an dernier. Deux top 20 forgés face à des oppositions musclées, tant le rendez-vous est un classique du calendrier international.

    Lire la suite

  • Des nouvelles d’Olivier Remacle

    Premièrement, écrit-il sur Facebook, la reception de la dotation Salomon : on a attendu mais cela en valait bien la peine. MERCI POUR TOUT.
    Ensuite ce week end s’annonce encore grandiose du côté de Chamonix. Après un début d’année délicat, je serai au départ ce dimanche sur le marathon du Mont Blanc qui sera pour moi la deuxième course cette année.
    Avec 2 bons mois d’entraînement dont un stage dans les Vosges, pas mal d’inconnues donc mais une détermination encore plus grande.

    Suivi live dimanche dès 8h sur : https://mbm.livetrail.run/coureur.php

  • Remacle diminué par un souci à la hanche

    Capture d’écran 2019-05-02 à 09.01.26.pngLe Team Trail Salomon Belgique, qu’Olivier Remacle a rejoint cette année, a donné quelques nouvelles du traileur montzenois ce mercredi via les réseaux sociaux. D’une part, l’ancien footballeur, qui n’avait plus disputé de trail depuis septembre dernier, s’est imposé mardi à Stavelot lors du Trail de la Nuit de mai, devançant notamment le Stavelotain Jérôme Vanderschaeghe. Cela, c’est pour l’aspect positif.

    D’autre part, et c’est plus négatif, Olivier Remacle est en proie à des soucis récurrents à la hanche. « Juste avant sa course, il a reçu les résultats d’une échographie. Il souffre d’une lésion du bourrelet cotyloïdien (formation fibro-cartilagineuse qui entoure le cotyle, cette cavité de la hanche qui accueille la tête du fémur). Il doit maintenant consulter un orthopédiste et un chirurgien pour voir la bonne suite à apporter à ce souci sérieux », indique ainsi son team.

    « Mon problème du moment est que je ne sais pas enchaîner deux grosses sorties. Je vais donc voir avec la poursuite de mon traitement et peut-être une infiltration pour nettoyer l’inflammation. Ensuite, je mettrai tout sur le Marathon du mont-Blanc et l’OCC cet été… Peut-être qu’après cela, ce sera l’opération… », réagit pour sa part Olivier Remacle.

    O.D. dans LA MEUSE VERVIERS du 2 mai 2019

  • Rentrée spadoise pour Olivier Remacle

    Embêté par des problèmes de bassin, le champion national ne commencera sa saison « trail » que samedi.

    Invité-surprise sur le 33 km des Crêtes de Spa, Olivier Remacle s’alignera avec une préparation un peu chahutée, faite surtout d’aquajogging et de VTT ces 4 dernières semaines.

    L’hiver avait été plus que correct. L’athlète de Herve avait bien bossé, notamment en cross avec 6 courses, dont le rendez-vous de Hannut salué par un beau top 30. Mi-février, juste avant un stage dans les Fagnes avec son team (Salomon), Olivier Remacle avait senti des douleurs au bassin et aux adducteurs. Manipulations, puis échographie et enfin IRM : parcours assez fréquent chez les athlètes du top. Une viscosupplémentation est alors décidée au niveau de la zone bassin/hanche. Il s’agit d’une injection d’acide hyaluronique qui rend de la mobilité à cette partie du corps, avec un petit effet anti-inflammatoire.

    « Avant ce rendez-vous qui a eu lieu vendredi dernier, je n’ai plus couru pendant environ quatre semaines, ma dernière sortie piste datant de fin février », explique l’homme de Montzen. « J’ai fait pas mal d’aquajogging, ainsi que beaucoup de VTT, avec des semaines allant jusqu’à 4000 mètres de D+. En fait, je me sens vraiment bien physiquement. Juste que je manque de rythme de course… »

    Ce lundi, après un bon weekend chargé (1400 D+ en VTT samedi, 1h30 d’aquajogging + 1h30 de VTT dimanche), il a enfin pu courir 50 minutes.Capture d’écran 2019-03-26 à 12.30.39.png

    Pas de douleur, mais une sensation un peu étrange, mais normale après autant d’inactivité.

    « Mon planning prévoyait une rentrée trail ce samedi à Bomal avec le HADT (NDLR : victoire de l’ex-cycliste Arnaud Maquet devant François Reding et Sil Waumans) », indique-t-il. « Vu l’injection de vendredi, c’était impossible d’y aller. Du coup, je décale d’une semaine pour revenir au trail sur le 33 kilomètres des Crêtes de Spa. J’espère pouvoir faire une sortie piste cette semaine. Je vais voir les sensations en croisant les doigts pour que la douleur ait disparu. Et samedi, je le prendrai plus comme un gros entraînement avec la volonté d’être devant. »

    Pour rappel, en 2018, Olivier Remacle avait très souvent dû mordre sur sa chique. Un tendon d’Achille bien enflammé à cause d’un problème postural (une jambe plus courte que l’autre) l’avait empêché de se donner à 100 % à l’entraînement dès janvier et ce pendant une période bien plus longue que les 4 semaines « sans course à pied » de 2019. Malgré cela, le Hervien avait engrangé de superbes résultats, notamment avec des victoires au National, à la Bouillonnante et au « Salomon Over the Mountain Running Challenge 2018 ».

    « Je ne suis donc pas trop inquiet, du moins si la douleur a disparu », fait-il. « Je suis à cinq semaines du premier gros objectif de l’année, à savoir la Bouillonnante. C’est largement suffisant pour être en bonne forme, surtout que je n’ai pas chômé depuis la mi-février. »

    Une forme qu’il conviendra de peaufiner encore plusieurs semaines, vu que son planning 2019 comporte encore d’autres épreuves référentes, notamment sur Chamonix avec le Marathon du Mont-Blanc (début juillet) et l’OCC (course de 56 km figurant au menu de l’UTMB, fin du mois d’août). 

    E.V. dans LA MEUSE VERVIERS du 26 mars 2019.

  • Olivier Remacle vice-champion provincial de cross

    Ce week-end, Olivier Remacle est devenu vice-champion provincial de cross à Charneux (Herve). Il est devancé par Benoît Paques (RFCL) (3e Joakim Tarrito). Olivier continuera encore quelques semaines en mode cross avant une rentrée trail au superbe HADT en mars, histoire de bien préparer son premier plateau de forme "Bouillon - Marathon du Mont Blanc".

    (Team Trail Salomon Belgique et Facebook)

  • Les frères Remacle côte à côte

    Le tirage au sort pour l’UTMB (Ultra Trail du Mont Blanc - du 26 août au 1er septembre 2019) et ses courses annexes, c’était ce jeudi. Avec un engouement incroyable.

    Songez : quelque 24.000 personnes avaient postulé pour l’une des quatre courses principales au programme (7750 rien que pour l’épreuve-phare de 170 kilomètres). Par rapport au nombre de dossards, cela faisait une chance sur 6 d’être repris sur l’OCC (5 km). À ce petit jeu, il y a évidemment eu beaucoup plus de déçus que d’heureux élus.

    Pour la région verviétoise, on notera que le champion de Belgique Olivier Remacle a été repris sur l’OCC, une épreuve qu’il disputera avec son frère Maxime et son homonyme Jérôme. On signalera que le champion de Belgique sera également fin juin dans la région de Chamonix puisqu’il y disputera, pour la troisième année consécutive, le marathon du Mont Blanc.

    E.V. dans LA MEUSE VERVIERS du 11 janvier 2019.

  • Olivier Remacle s’impose à domicile

    La première édition du trail de Noël de Hombourg avait lieu ce samedi dans l’entité plombimontoise. Trois distances (12 km, 23 km et 33 km) étaient proposées et, en cumulant les trois, 342 concurrents ont franchi la ligne d’arrivée.

    La victoire est revenue à Fred Lekeu sur le 12 kilomètres. Une distance sur laquelle on soulignera aussi la 4e place du cycliste pro Kevin Van Melsen, originaire de Hombourg. Sur le 23 kilomètres, c’est le Montzenois Olivier Remacle, champion de Belgique en titre de trail, qui a gagné dans son fief, tandis que Danny Van de Voorde a remporté le 33 kilomètres. La deuxième édition est d’ores et déjà programmée le 21 décembre 2019. 

    PHOTOS : FREDDY HAUGLUSTAINE, TEXTE : O.D. (LA MEUSE VERVIERS du 26 décembre 2018).

    > Retrouvez toutes les photos sur notre édition digitale 

  • Sarah Balancier et Olivier Remacle champions de Belgique de trail

    Capture d’écran 2018-12-21 à 10.29.25.pngLe trail du Hérou, à Nadrin, servait cette année de cadre au championnat de Belgique de trail début septembre et il a particulièrement souri à nos athlètes régionaux, puisque la Jalhaytoise Sarah Balancier et le Montzenois Olivier Remacle, tous deux affiliés à Herve, ont tous les deux décroché les lauriers nationaux.

    D'UNE PAGE D’OLIVIER DELFINO à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 21 décembre 2018.